Le chat de gouttière

Illustration : "Le chat de gouttière"

Qu’est-ce qu’un chat de gouttière ? Est-ce la même chose qu’un chat errant ? Comment l’élever et en prendre soin ? Ces questions et d’autres encore, nous y répondons pour vous aider à vous occuper de manière optimale de votre chat s’il n’appartient pas à une race bien définie.

La majorité des chats rencontrés en France sont dits de gouttière. Même s’ils constituent une population très hétérogène et que chaque individus a ses spécificités, ils partagent des points communs, dans les grandes lignes, en ce qui concerne le comportement, l’alimentation, les besoins en termes de soins notamment.

Généralités autour du chat de gouttière

Un chat de gouttière est un chat qui n’est pas « de race ». On ne peut pas le classer parmi les Persan, Exotic, Ragdoll, Chartreux, Maine Coon et autres Siamois, parce qu’il ne répond pas aux standards de ces races. On parle aussi de chat de maison ou chat croisé. On utilise également l’expression chat de gouttière lorsqu’on ne connaît pas son ascendance.

En revanche, un chat de gouttière n’est pas forcément un chat errant. Ce dernier, également appelé chat haret, vit dans les rues et n’a ni propriétaire, ni famille humaine à proprement parler.

L’aspect du chat de gouttière

Il n’y a pas de standard pour le chat de gouttière, puisqu’il ne s’agit pas d’une race telle que celles reconnues par le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) ou les autres organisations majeures (American Cat Fanciers Association, Association féline canadienne, The International Cat Association, Fédération Internationale Féline…).

Ainsi, on peut trouver des chats de gouttière de tailles et d’aspects très divers. Toutes les couleurs de robes et combinaisons sont possibles. Cela va du tabby (tigré) au bleu, en passant par le roux, le noir, le chocolat, le fauve, le calico (tricolore), le tuxedo (blanc et noir) ou encore le lilas (beige).

Par ailleurs, il est plus rare – mais pas impossible – de trouver des chats de gouttière avec des traits physiques bien particuliers tels que les oreilles repliées vers l’avant, à l’image du Scottish Fold, ou de courtes pattes, comme c’est le cas chez le Munchkin. Car ce sont justement des points que les éleveurs ciblent tout particulièrement lors de leurs sélections.

Le comportement du chat de gouttière et son éducation

La personnalité du chat de gouttière est déterminée par une multitude de facteurs : son héritage, le temps passé avec sa mère et le reste de sa portée, son vécu, son état de santé… Vu la diversité des chats de gouttière à tous ces niveaux, on ne peut établir un standard de caractère et de comportement.

S’il a été errant, il aura généralement tendance à être plus indépendant et plus distant, habitué à une plus grande liberté. Même si rien n’empêche un chat haret d’être amical, voire affectueux.

Quels que soient son passé et ses origines, la personnalité du chat de gouttière doit être respectée et rien ne doit se faire de manière forcée. Il est important de lui laisser le temps de s’habituer à ses nouveaux entourage et environnement, de comprendre qu’il est en sécurité avec sa famille et qu’il peut lui faire confiance.

L’éducation du chat de gouttière consiste notamment à consolider sa socialisation, en lui donnant l’occasion de rencontrer un maximum d’individus (congénères, autres animaux, humains…) et à travailler sur des comportements posant problème, comme le fait de griffer. L’intégration de la propreté est tout aussi importante ; apprendre à utiliser la litière demande du temps et de la patience.

La santé du chat de gouttière

On ne peut associer de maladie spécifique au chat de gouttière, ce dernier n’appartenant pas à une race précise. Les problèmes de santé rencontrés chez le chat de maison sont ceux associés au chat domestique en général. Les soins de base sont donc les mêmes pour tous les chats de gouttière.

La première visite chez le vétérinaire permet à ce dernier d’examiner l’animal, de vérifier son poids, sa taille, son état de santé global. C’est aussi l’occasion de recevoir des conseils en matière d’alimentation, d’éducation, d’hygiène, etc.

Le passage chez le vétérinaire est aussi indispensable pour l’administration des vaccins et l’identification du chat.

La stérilisation est également abordée. Une opération est alors planifiée afin de prévenir les portées non désirées et les comportements problématiques liés à la reproduction.

L’alimentation du chat de gouttière

L’alimentation du chat de gouttière doit être adaptée à son âge, son mode de vie et son activité.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Faut-il privilégier les croquettes ou la pâtée ? Les premières présentent l’avantage d’aider à la prévention du tartre, tandis que les repas humides en boîtes ou barquettes contribuent à hydrater l’organisme du chat.

L’essentiel, c’est que les besoins nutritionnels du félin soient satisfaits : apports énergétiques, protéines de qualité, glucides, vitamines, sels minéraux et autres nutriments tels que la taurine et l’arginine.

On recommande généralement de privilégier les croquettes et pâtées haut de gamme, où les apports protéiques sont de meilleure facture et les recettes sont sans céréales et faibles en lipides.

Quel environnement lui offrir ?

Le chat de gouttière a besoin d’un coin bien à lui, où il peut se sentir en sécurité et profiter du calme. Il a également besoin d’endroits en hauteur, lui offrant la possibilité de fuir et de s’isoler lorsqu’il en ressent le besoin.

Le panier fait donc partie de ses accessoires indispensables. L’arbre à chat est également recommandé pour lui permettre de prendre de la hauteur et faire de l’exercice. Tout comme le griffoir (il peut être intégré à l’arbre à chat, grâce auquel il peut faire ses griffes, ce qui épargne les meubles et les portes.

Les gamelles de nourriture et d’eau sont incontournables, tout comme les jouets pour chat, le collier et le nécessaire pour son hygiène (brosse, coupe-griffes, brosse à dents pour chat…).

Sans oublier le bac à litière, dont le contenu devra être renouvelé régulièrement.

L’entretien du chat de gouttière

Même s’il effectue sa toilette quotidiennement, le chat de gouttière a besoin de brossages réguliers pour l’aider à garder un pelage propre et à se débarrasser de ses poils morts.

L’hygiène du chat comprend également le nettoyage de ses yeux et de ses oreilles, à l’aide d’une compresse (pas de coton-tige) et d’une lotion adaptée, prescrite par le vétérinaire.

Le chat de gouttière a besoin qu’on lui brosse les dents régulièrement afin de prévenir la formation de tartre. Le brossage des dents se fait au moyen d’une brosse souple et d’une pâte à détartrer.

Enfin, les griffes du chat sont à couper tous les 2 mois environ en utilisant un coupe-griffe.

La reproduction chez le chat de gouttière

Une chatte peut donner naissance à 4 à 8 chatons par portée et mettre bas jusqu’à 4 fois par an. Les chaleurs surviennent de la fin de l’hiver à l’automne et durent 10 à 15 jours. Quant à la gestation, elle peut durer entre 64 et 69 jours.

On peut donc se retrouver avec un grand nombre de chatons à prendre en charge. Si l’on n’y est pas préparé, la situation peut devenir ingérable, et les animaux sont les premiers à en pâtir.

A lire aussi : Chat sans poil

La stérilisation est souvent choisie pour éviter les comportements indésirables tels que les fugues, les conflits et le marquage du territoire. Elle permet aussi de préserver l’organisme de la chatte face à la fatigue que provoque chaque grossesse. Par ailleurs, une chatte stérilisée est mieux protégée contre les tumeurs mammaires.

C’est une mesure qui évite également les portées non désirées et limite les populations de chats abandonnés, errants et livrés à eux-mêmes.

L’adoption du chat de gouttière : où le trouver et quel budget prévoir ?

On peut adopter un chat de gouttière chez un particulier ou en refuge, comme on peut le recueillir directement dans la rue. Le prix peut donc aller de la gratuité à plusieurs centaines d’euros.

Rappelons que pour adopter un chat à l’un des refuges de la SPA, par exemple, il faut prévoir 150 euros au titre de l’identification, la vaccination et la stérilisation de l’animal.

Le budget moyen à consacrer mensuellement à un chat de gouttière est de 30 à 80 euros. Il inclut les dépenses liées à l’alimentation, les soins, la litière, etc.

0 partage

1 commentaire