Mon chat a fugué : que faire ?

Illustration : "Mon chat a fugué : que faire ?"

Contrairement aux fugues du chien, qui sont souvent liées à un problème comportemental, un chat fugueur ne répond à aucun dysfonctionnement chez lui. Savoir votre chat dehors peut toutefois vous contrarier, voire vous angoisser. Rien ne sert, cependant, de paniquer. Analysons l’origine de ce comportement et les solutions existantes.

Un chat fugueur est plutôt courant. En tout cas, il ne découle d’aucune pathologie psychologique et encore moins d’un problème comportemental. Le chat, de par son instinct, son passif, son histoire, a une part plus importante d’indépendance en lui qu’un chien par exemple. Le vôtre, bien que domestique, peut être enclin à dénicher de nouveaux territoires, de nouvelles conquêtes. Rassurez-vous, votre chat n’éprouve aucun mal-être à votre domicile. Les raisons de ces fugues sont multiples.

Pourquoi votre chat fugue ?

Envie de marquer un autre territoire ou de revenir sur son ancien

Votre chat reste un prédateur et son instinct territorial demeure très prononcé, même si ce dernier s'exprime différemment de celui du chien, par exemple. Son territoire varie chaque jour, chaque semaine, en fonction de son entourage, de ses congénères, de sa nourriture.

Par ailleurs, vous venez de déménager. Votre chat a encore du mal à s’acclimater à son nouvel environnement et son envie et de revenir dans l’ancien. Cela peut s’expliquer notamment par sa volonté de ne pas laisser à quelqu'un d’autre ce qu’il considère encore comme son territoire.

Rejoindre une femelle en chaleur

Cette raison découle de la précédente. Votre chat s’imprègne constamment de son environnement. Il va vite sentir si une femelle en chaleur rôde aux alentours de votre domicile. Dans ce cas, il voudra la rejoindre et ainsi marquer son territoire.

Chasser

Si votre chat est un mâle, il n’hésitera pas à rejoindre une femelle en chaleur (ci-dessus), mais aussi à étendre son périmètre pour chasser et ainsi user de son instinct de prédateur. Cette caractéristique est surtout valable si votre chat a eu l’habitude de vivre à l’extérieur. Avec le temps, son envie de découverte est réelle.

La double résidence

Votre chat a trouvé quelqu’un qui l’accueille avec parcimonie sur le rebord de sa fenêtre. De la nourriture l’attend, des caresses aussi. Cependant, il reviendra vers vous à chaque fois, car vous restez son maître de référence.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

La dangerosité d’une fugue

Votre chat a décidé d’opter pour l’aventure. Vous devrez attendre son retour. Cela peut aller de quelques heures à plusieurs jours. Pendant ce laps de temps, plusieurs événements peuvent survenir. Votre chat a davantage de risque de se faire renverser ou écraser par un véhicule, enlever par un voleur, mais aussi de contracter certaines maladies, certaines infections en contact avec des congénères.

D’où l’importance d’avoir fait vacciner votre chat dès son plus jeune âge et d’effectuer des rappels chaque année. Vous n’êtes jamais à l’abri d’un comportement plus fugueur de votre chat.

Quelle réaction adopter ?

La plupart des chats fugueurs se laissent guider par leur envie irrésistible de rejoindre une femelle en chaleur. Pour éviter ce comportement, vous devez faire stériliser votre chat. Cela limitera voire ôtera toute envie de votre chat d’aller rejoindre sa ou son congénère. De plus, son envie de bagarre diminuera.

N’enfermez pas votre chat à double tour à votre domicile. Cela ne le rendra que plus malheureux. D’autant plus que votre chat fugueur n’a en principe pas été habitué à vivre constamment entre 4 murs. En effet, les chats qui ne connaissent pas l’extérieur de toute leur vie n’ont que peu de motivation à quitter canapé douillet, nourriture abondante et caresses pour aller vagabonder loin de chez eux.

Si votre chat est habitué à vivre dans votre jardin, vous pouvez toujours tenter de renforcer votre clôture.

Pour le reste, vous devez vous attacher à accueillir votre chat le mieux du monde à chaque fois qu’il reviendra de ses fugues. Ne changez surtout pas ses habitudes. Laissez-le parcourir votre domicile en entier si ce n’est déjà fait.

A lire aussi : Le collier GPS pour chat

En derniers recours, vous pouvez utiliser des phéromones, des substances propres au chat. Elles peuvent être appliquées sur des meubles, des endroits stratégiques. Cela a pour effet de rassurer votre chat. Il se sentira davantage chez lui, dans le cas où vous venez tout juste de déménager.

En résumé

Un chat fugueur n’a rien d’inquiétant. Vous devez :

  • Le stériliser
  • Faire en sorte qu’il se sente bien dans votre domicile, nouveau ou ancien
  • Utiliser en dernier recours des phéromones
  • Ne pas changer les habitudes de votre chat (nourriture, litière…)
  • Veiller à ce que votre chat se sente bien
  • Ne pas empêcher votre chat de sortir
1 partage

4 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 18/04/20

    Bonjour. Mon chat de 1 an et demi, stérilisé à 6 mois , mâle, a fugué durant 7 jours. Tres câlins et docile avant il est revenue craintif et parfois agressif. Comment réagir? Quelles sont les causes de son agressivité ? Il n'avait pas.de coups ni blessures et semble bien se porter. Merci de vos réponses

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 20/08/20

    Mom chat recueilli était déjà érrant je me suis occupé de lui a ce jour sa fait 12jours que je le cherche impossible de mettre la patte sur lui je ne sais plus quoi faire ?
    J'ai mis des annonce sur internet tout mes voisins est alentours le savent que je suis à sa recherche

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 28/12/20

    Bonjour mon chat de 7 ans tigré gris yeux verts a disparu depuis le 24 décembre j'ai appelé 2 vétérinaire ns, mis une annonce sur des réseaux sociaux fait le tour des voisins....je vais mettre des affiches....mais aucune nouvelle depuis 4 jours

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 30/08/21

    Nos deux jeunes voisins ont déménagé à environ 1,2 km. Leur chat, qui venait souvent quémander des caresses chez nous, n'accepte pas le déménagement. Cela fait maintenant cinq fois qu'il fugue, qu'il fait le chemin inverse la nuit et vient à notre porte-fenêtre pour quémander caresses et probablement aussi nourriture et eau. Heureusement, nous avions les coordonnées de leurs propriétaires et, jusqu'à présent, nous avons réussi à chaque fois à l'attraper et à le leur rendre. Quelqu'un connaît-il une recette miracle pour qu'il accepte sa nouvelle maison ? Nous craignons qu'à la longue il ne se laisse plus attraper et devienne sauvage car c'est à chaque fois plus difficile de l'attraper. Il se méfie de plus en plus. Pour information, ils l'ont enfermé jusqu'à deux semaines à l'intérieur et, à chaque fois, après quelques jours, entre 3 et 15, il s'en retourne invariablement sur les lieux où il habitait auparavant.

     Répondre  Signaler