Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Octodon

Variété : Octodon degus

0 partage

5.0/5

0 avis

L’octodon est un petit rongeur qui se rapproche morphologiquement de la Gerbille. Il possède une tête d’écureuil voire de Chinchilla. Ce rongeur qui peut vivre jusqu’à 8 ans en captivité contre 4 dans la nature. Animal grégaire, il vit en communauté et se montre très sociable. Il faut ainsi penser à en adopter plus d’un pour qu’il ne s’ennuie pas et ne dépérisse pas. En plus, l’octodon offre le loisir de varier les combinaisons (un mâle castré avec des femelles, 2 jeunes mâles ensemble, des femelles ensemble). Par ailleurs, l’octodon est craintif, curieux. La création de liens affectifs avec l’humain est possible. Il s’apprivoise d’ailleurs assez facilement. L’octodon adore les caresses et monter sur les mains de son propriétaire.

Photo : rongeur de race Octodon sur Woopets
Mode de vie Icône : Diurne rongeur sur Woopets
Diurne
Alimentation Icône : Herbivore rongeur sur Woopets
Herbivore
Comportement Icône : Solitaire rongeur sur Woopets
Solitaire
Poids et taille
Icône : Poids rongeur sur Woopets
Poids : De 170 g à 300 g
Icône : Taille rongeur sur Woopets
Taille : De 20 cm à 35 cm

Historique

L’octodon Degus est originaire du Chili central, où il évoluait dans un climat aride, alternant le très chaud pendant l’été au très froid pendant l’hiver. Il peut vivre jusqu’à 1 800 mètres au-dessus du sol, même si on le retrouve généralement autour des 1 200 mètres. On en retrouve des traces vers 2 000 avant J.-C.  jusqu’à 1 285 après. Il est également appelé dègue du Chili. Il appartient à la famille des Octodontidae qui compte également l’octodon bridgesi, l’octodon lunatus et l’octodon pacificus.

Il s’agit d’une espèce monotypique, c'est-à-dire qu’elle ne peut comprendre qu’une seule sous-espèce. Avant sa domestication, l’Octodon est utilisé comme animal de laboratoire, au Chili, mais aussi aux USA, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Depuis plus d’une vingtaine d’années, l’Octodon Degus est disponible en animalerie. Il est ainsi considéré comme un NAC.

Photos de Octodon

Particularités physiques

L’octodon ressemble étrangement à une gerbille géante, avec une tête d’écureuil. Il est à savoir que les femelles sont plus imposantes, plus grandes et plus grosses, que les mâles. L’octodon Degus est tricolore à l’état sauvage. Il possède une partie dorsale de couleur café, une robe brune avec un peu de noir. Néanmoins, des déclinaisons sont possibles, du fait de leur passage par les laboratoires. Ainsi, on retrouvera certains octodons avec une robe moins brune ou noir, avec des tâches de beige ou de jaune sur la partie ventrale. On note des dérivés comme l’octodon bleu, le Champagne agouti, le Noir, le Sable. Le poids total d’un Octodon peut atteindre les 300 grammes chez la femelle. A taille adulte, l’Octodon se situe autour de la trentaine de centimètres, queue comprise.

Son corps : on perçoit bien la tête qui est distincte du tronc et de la queue. L’octodon ressemble à une gerbille géante ou à un écureuil également.    
Son poil : il possède une fourrure épaisse et assez douce, qui se rapproche de celle du Chinchilla.
Sa couleur : agouti, entre l’orange et le gris. La Gerbille Meriones unguiculatus possède un pelage tricolore gris, jaune et plus foncé. D’autres dérivées existent comme un pelage unicolore ou pelage ganté.
Sa tête : une tête triangulaire, un peu comme un écureuil.
Ses yeux : ils sont grands et assez sombres.  
Ses oreilles : taille moyenne, arrondie et au poil court. 
Sa queue : de 10 à 15 centimètres.

Comportement et caractère

Affectueux
Calme
Bruyant

L’octodon est un animal diurne, qui vit essentiellement en fin de journée et en soirée. Il ne doit pas être dérangé pendant ses phases de sommeil et de repos, sous peine d’être littéralement de mauvais poil. Il s’agit d’un animal très intelligent, doté d’une très bonne mémoire. Il reconnaît ainsi facilement son propriétaire une fois adopté, mais il aura du mal à faire confiance à des étrangers au premier abord.

Vif, curieux, il ôte vite sa peur pour se laisser câliner et caresser. Il est très sociable avec l’humain, avec ses congénères également puisqu’il s’agit d’un rongeur grégaire. Ainsi, il est judicieux de compter plusieurs octodons. Par ailleurs, il s’entend très bien avec des rongeurs comme la Gerbille ou le lapin. Il n’a pas particulièrement de problème particulier avec le chat et le chien. Mais, comme il ne les perçoit pas comme des prédateurs (qu’ils sont), il ne faut pas les mettre en contact les uns avec les autres.

Reproduction

La maturité sexuelle varie selon le mâle et la femelle. Le mâle peut l’avoir à 3 mois comme à 9, alors que la maturité sexuelle de la femelle intervient aux alentours du troisième mois, si ce n’est pas avant. Le mâle ne s’accouple pas avant l’âge de 5 à 8 mois. Il n’y a pas de période de reproduction, contrairement à l’état sauvage. Les octodons peuvent s’accoupler toute l’année. La gestation dure en moyenne 90 jours.

A la fin, elle donnera une portée d’une moyenne de 6 octodons. Par la suite, la mère donnera du lait à ses nouveau-nés pendant 3 à 4 semaines. Par la suite, il est conseillé de séparer les mâles des femelles aux alentours du troisième mois pour éviter toute gestation consanguine par la suite. A noter que les bébés octodons ne naissent pas nus, comme certains rongeurs. En effet, ils naissent déjà avec un petit pelage.

Conditions de vie

Sociable avec les autres animaux
Cohabitation avec les enfants

L’octodon est un rongeur qui aime avoir de l’espace pour se déplacer, courir et grimper. Il doit ainsi posséder un cadre de vie acceptable et spacieux. Ce cadre de vie doit également être pensé pour accueillir au minimum 2 octodons. Pour rappel, ce n’est pas un animal qui aime vivre seul. La longueur d’une cage pour 2 octodons doit être de 1,20 mètre minimum. Elle doit être d’une largeur d’un mètre et d’une hauteur à peu près équivalente. La superficie conseillée par individu est de 800 cm². Pour ne pas que la hauteur soit trop importante, il est conseillé d’installer des étages. Ainsi, l’octodon se fera plaisir en les grimpant sans risque de chuter.

Le matériau à privilégier est la cage à barreaux métalliques, avec des barreaux espacés au maximum de 2 cm pour éviter toute fuite. Les cages en plastique, en plexiglas ou les terrariums sont à oublier, car ils ne ventilent pas assez. Cela est nocif pour les voies respiratoires de l’octodon. De plus, il devra bénéficier de plusieurs accessoires indispensables comme une gamelle de nourriture, un biberon, un râtelier qui lui permet de disposer de foin en continu, d’une litière de préférence très absorbante, d’un bac à sable ou sera disposé de la terre à bain. Dans celle-ci, l’octodon se nettoiera quotidiennement pour enlever son excès de sébum et ainsi combattre les parasites. La cage devra disposer d’un coin cachette avec une maisonnette ou il viendra se réfugier. Des branches de peuplier, de bouleau ou de saule peuvent venir compléter le tout. En parallèle, il est possible de disposer un hamac pour que l’octodon s’y prélasse, mais également une roue pleine pour qu’il y joue.

Santé

Solide

L’octodon dispose d’une température corporelle de l’ordre de 37 à 38 °C. Lorsque les maladies se développent, elle peut bien évidemment varier. Une alimentation saine, équilibrée et un mode de vie épanouissant réduire fortement les risques de développer une quelconque pathologie. Cependant, elles existent et doivent être anticipées. Ainsi, le principal mal de l’octodon est le diabète. Il est souvent la conséquence de l’absorption de fruits sucrés, considérés comme des friandises. Comme beaucoup de rongeurs, l’octodon peut également souffrir de la malocclusion dentaire. Cela a pour conséquence un amaigrissement du rongeur, qui ne peut plus se nourrir convenablement.

L’octodon peut aussi être pris de diarrhées dans le cas d’un mauvais régime alimentaire, d’une infection bactérienne, virale ou parasitaire. La diarrhée est potentiellement mortelle puisqu’elle engendre une forte déshydratation. Le Coryza est aussi une pathologie possiblement développée par ce rongeur, tout comme une pneumonie, qui malheureusement donne un pronostic très sombre. L’octodon peut aussi souffrir de pododermatite, consécutive à une mauvaise litière qui endommage ses coussinets. Enfin, la dépression peut également être une maladie chez l’octodon. Souvent celui qui se retrouve élevé tout seul, sans congénère à ses côtés.

Espérance de vie

Minimum : 6ans

Maximum : 8ans

Alimentation

L’octodon est un herbivore strict. A l’instar du Chinchilla, son alimentation doit être riche en fibres, en cellulose et en protéines végétales. Elle ne doit contenir que très peu de matières grasses. Ainsi, ses besoins s’élèvent à 18% de protéines, moins de 5% de lipides et au minimum 15% de fibres. Des fibres que l’on retrouve essentiellement dans le foin (de Crau) à donner en continu à l’octodon au moyen de son râtelier. Les fibres vont agir favorablement pour son transit intestinal. Le foin a également des vertus concernant la dentition de l’octodon.

La moindre carence en fibres peut entraîner une diarrhée mortelle. Il est aussi conseillé de distiller quelques fruits frais dans son alimentation, avec parcimonie, car ils sont source de vitamines C. Ainsi, en complément de son foin, l’octodon doit ingérer une trentaine de grammes de granulés par jour. En parallèle, les végétaux comme des orties, des pissenlits, de la salade, du liseron peuvent lui être donnés, tout comme certaines plantes (persil, cerfeuil, romarin, menthe, thym, tilleul) et des fruits et légumes frais (courgette, brocolis, carotte, radis, fraise, figue, baies, cerise). L’octodon apprécie aussi des branches de bouleau, de pommier, d’acacia et de châtaigner.

Entretien et hygiène

L’entretien de l’octodon doit être axé principalement sur son pelage. Ce dernier doit être brillant et soyeux. L’octodon se lave quotidiennement au moyen de sa terre à bain, qui doit être changé également tous les jours. Il enlève ainsi son excès de sebum qui pourrait retenir des parasites. Par ailleurs, il doit faire face à une mue 2 fois par an. En le brossant régulièrement pendant cette mue, la période peut être raccourcie. Il est du devoir du propriétaire d’inspecter le pelage de l’octodon régulièrement, afin d’éviter toute pathologie de la peau.

Prix et budget

Prix d’achat

Mini 10€

Maxi 60€

Le prix d'achat d'un Octodon se situe environ entre 10€ et 60€.

Coût d'entretien annuel

Mini 100€

Maxi 200€

Le coût d'entretien annuel d'un Octodon se situe entre 100€ et 200€.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de l'espèce Octodon !
1126x1687