Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Lézard

Variétés : Dragon barbu d’Australie, Gecko léopard, Uromastyx, Lézard à collier, Scinque à langue bleue

0 partage

2.6/5

0 avis

Le lézard correspond à merveille aux passionnés de terrariophilie. Certaines espèces sont faites justement pour les débutants : le Dragon barbu d’Australie, le Gecko léopard, l’Uromastyx, le Lézard à collier, le Scinque à langue bleue. Tous ont des particularités bien à eux. Certains sont plus grands que d’autres, comme l’Uromastyx qui peut mesurer jusqu’à 70 cm à l’âge adulte. Le Lézard est en général alerte et actif. Né en captivité (le plus souvent), ce reptile sera particulièrement docile.

Son apprivoisement se fera sans difficulté. Le lézard domestique tolère assez bien les caresses et la manipulation. A condition que les étapes soient respectées dans l’approche. La longévité d’un lézard varie selon son espèce. Si le Dragon barbu d’Australie et le Lézard à collier peuvent vivre environ 8 ans (jusqu’à 10 ans dans de rares cas), le Gecko léopard peut lui atteindre la barre des 20 ans, alors que le Scinque à langue bleue peut lui approcher les 30.

Photo : reptile de race Lézard sur Woopets
Mode de vie Icône : Diurne reptile sur Woopets
Diurne
Alimentation Icône : Omnivore reptile sur Woopets
Omnivore
Poids et taille
Icône : Poids reptile sur Woopets Poids : De 3 g à 750 g
Icône : Taille reptile sur Woopets Taille : De 15 cm à 70 cm

Historique

Les lézards appartiennent à la grande famille des reptiles et doivent leur nom au Grec sauros (Lézard) qui constitue le sous-ordre des Sauriens. Il existe une petite vingtaine de familles de lézards dans le monde. Les lézards trouvent leurs origines dans les reptiles primitifs observés au début de l’ère Permien, il y a 340 millions d’années. Les premiers fossiles de lézards datent d’il y a 65 millions d’années environ. Il existe des lézards sur quasiment tous les continents de la planète, excepté dans les régions polaires. On retrouve essentiellement des lézards dans 3 zones bien définies : les régions désertiques, les semi-désertiques et les régions tropicales.

Photos de Lézard

Particularités physiques

Chaque Lézard possède ses propres caractéristiques physiques. Le Dragon bleu d’Australie est assez massif, de taille moyenne et il possède d’importantes griffes. L’Uromastyx est l’un des plus petits lézards du genre, en ne mesurant au maximum qu’une quarantaine de centimètres. Il possède un corps trapu et doit son nom à une queue plutôt pointue. Encore plus petit, on retrouve le Gecko Léopard, qui ne dépasse que rarement les 25 cm. Il possède une robe qui rappelle le Léopard (jaune avec des tâches de noir), d’où ce nom bien particulier.

Le Lézard à collier est particulièrement vif et voit sa taille légèrement plus importante que le Gecko Léopard (une trentaine de centimètres). S’il ressemble à un iguane, ce n’en est pas un puisqu’il appartient à la famille des Crotaphytidae. Le plus grand de tous, ici, est le Scinque à langue bleue qui peut mesurer jusqu’à 70 cm de long. Son corps est recouvert d’écailles tout du long et il possède la particularité d’avoir…une langue bleue, d’où son nom.

Son corps : massif de taille moyenne chez le Dragon barbu d’Australie, plutôt trapu avec une queue où se trouvent plusieurs piques chez l’Uromastyx. Le Gecko Léopard est très allongé, sans réelle démarcation entre la tête et le corps en lui-même. Le Lézard à collier ressemble à un petit iguane, sans qu’il n’appartienne à cette famille. Sa caractéristique première est de posséder un collier noir autour du cou. Le Scinque à langue bleue est plutôt robuste avec un corps assez long et recouvert de grosses écailles.
Sa couleur : jaune assez pâle pour le Dragon barbu d’Australie, l’Uromastyx possède une couleur de peau beige clair à orangé et présente quelques tâches. Le Gecko Léopard est souvent beige ou jaune tachetée de noir. La robe principale du Lézard à collier est le bleu azur qui dérive vers le vert. Une couleur variant du beige au brun avec des tâches de vert chez le Scinque à langue bleue.
Sa tête : le Dragon barbue d’Australie possède une tête large et triangulaire, tout comme l’Uromastyx, avec du noir sur le dessus et de l’orange davantage sur les côtés et en dessous. La tête du Lézard à collier dénote avec le reste de son corps puisqu’elle est à dominante jaune.
Ses yeux : rond, jaune et noir pour le Dragon barbu d’Australie. Les yeux de l’Uromastyx sont plus étirés, presque ovales, orange et noir. Paupières mobiles à pupille verticale chez le Gecko Léopard.
Sa queue : pointue et piquante chez l’Uromastyx, plus enrobée chez le Gecko Léopard. La queue du Lézard à collier est droite sans le moindre pique.

Comportement et caractère

Affectueux
Calme
Potentiel à jouer

Tous ces lézards ne sont adaptés aux débutants. Ils sont en général docilespeu agressifs, calmes. Ces lézards se laissent manipuler souvent assez facilement, sans opposer de résistance, à condition que l’apprivoisement ait été bien effectué. Ce sont des reptiles souvent curieux et bien adaptés aux enfants. Les plus petits comme le lézard à collier sont très vigoureux et sautent un peu partout, notamment pour s’amuser.

Reproduction

Le Dragon barbu australien atteint sa maturité sexuelle aux alentours d’un an et demi. Avant tout accouplement, ce Lézard doit voir sa température se refroidir, et donc cela entraîne une diminution du chauffage ainsi que diminution de la luminosité. La femelle peut pondre jusqu’à 5 fois par an, avec des portées jusqu’à 25 petits dragons. L’œuf mesure environ 3 cm de longueur.

La femelle Scinque à langue bleue conserve durant 4 mois les œufs dans son abdomen avant de donner naissance à une portée de 10 petits lézards. Il faut lui retirer les nouveau-nés car le Scinque à langue bleue a la particularité de devenir souvent agressif avec ses bébés.

Chez le Lézard à collier, la maturité sexuelle est atteinte aux environs d’un an de vie. A l’instar de tous les lézards, celui-ci doit observer une période de diète et de repos avant toute reproduction. Puis, la femelle pond jusqu’à 6 œufs qui, enfuis, le resteront pendant environ 2 mois avant d’éclore.

Le Gecko Léopard a une maturité sexuelle proche du Lézard à collier, à la différence près que le mâle met moins de temps à être mature (un an) que la femelle (un an et demi). La femelle peut pondre jusqu’à 8 fois par an, environ 2 œufs à chaque fois. En effet, elle possède la capacité de garder la semence du mâle.

Conditions de vie

Sociable avec les autres animaux
Cohabitation avec les enfants

Un lézard doit pouvoir vivre dans un espace adapté à sa morphologie et à son mode de vie. De plus, le lézard réclame, comme tous les reptiles, un climat bien particulier. Son terrarium doit répondre à son biotope. La seule modification d’une température et de l’hygrométrie peut être fatale à ce reptile qui vit la majorité du temps dans des régions désertiques, semi-désertiques et tropicales.

Le terrarium doit être à ouverture latérale pour des questions de pratique. Cependant, il faudra veiller à ce que le Lézard n’en profite pas pour s’échapper. Sa dimension doit être assez grande pour que le lézard jouisse de 2 zones de température bien distinctes : une chaude et une froide. Sa surface doit correspondre en général à 3 fois la taille du lézard. Ce dernier peut par la suite évoluer sur des sols différents : gazon, sable ou copeaux de bois.

Pour ce qui est de la température du terrarium, elle doit être maintenue grâce à des tapis chauffants ou à des lampes en céramique par exemple. Un thermostat vient réguler le tout. L’humidité pour le Lézard varie souvent entre 50 et 80%. Il existe aussi des moyens de favoriser son apparition, grâce à un bol d’eau où viendra se tremper le reptile, et par l’arrosage de plantes. De façon plus globale, un Lézard aura besoin d’un bol d’eau et aussi de branches sur lesquelles grimper et lézarder.

Santé

Solide

Le Lézard peut vivre de 7 à 30 ans selon les espèces. Son métabolisme, très lent, ne permet souvent pas au Lézard de tomber rapidement malade. Sa phase d’incubation est particulièrement lente. La majorité de ses maladies contractées au cours de sa vie (s’il en attrape) provient d’un mauvais régime alimentaire, de mauvaises conditions de captivité, d’un taux d’humidité inadapté ou de carences en vitamines. Le lézard peut souffrir de brûlures s’il est en contact direct avec la source de chaleur de son terrarium. Il peut aussi être victime d’une abrasion du rostre de la face en se heurtant aux parois de sa zone de vie.

Dans le cas où il est donné des proies vivantes au lézard, ces dernières peuvent le blesser, occasionnant des plaies qui, si elles sont mal soignées ou peu visibles, peuvent vite engendrer une septicémie mortelle. Les périodes de mue peuvent ne pas toute bien se passer. Dans ce cas, le lézard peut développer des infections bactériennes assez graves. Il existe également l’ostéofibrose nutritionnelle qui résulte d’un manque de calcium et qui rend fragile l’ensemble des os du lézard. Enfin, comme tous les animaux, il peut avoir la diarrhée.

Espérance de vie

Minimum : 7ans

Maximum : 30ans

Alimentation

Le régime alimentaire du lézard dépend de son appartenance à différent groupe : les herbivores, les omnivores et les carnivores. Tous ne sont pas logés à la même enseigne. Le Scinque à langue bleue est par exemple omnivore, se nourrissant de végétaux (60% de son régime alimentaire), d’aliments carnés (40%) et d’insectes également. Il en va de même pour les Lézards à collier, voraces. Ils peuvent avaler des grillons, des vers de farine et fœtus de souris.

D’un point de vue général, les herbivores ont besoin de 30% de protéines, 5% de matières grasses et 65% de glucides dont un cinquième de fibres. Les carnivores voient leur besoin alimentaire se réparti à 50% de protéines et 45% de matières grasses. Enfin, les omnivores ont un besoin en protéines et en lipides de l’ordre de 25%. L’autre moitié se compose de glucides.

Entretien et hygiène

L’hygiène est particulièrement importante chez les reptiles. Un manque d’hygiène et de soin cause souvent des pathologies. Il est ainsi important de nettoyer régulièrement le terrarium afin d’empêcher l’accumulation de matières fécales. Cela favorise l’apparition de parasites qui pourraient venir contrarier les périodes de mue, notamment, du lézard. Le bol d’eau doit être changé lui aussi quasiment chaque semaine.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de l'espèce Lézard !