Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Furet

Variété : Furet

0 partage

3.0/5

0 avis

Véritable petite boule de poils d’une longévité de 8 à 10 ans, un furet deviendra, au fur et à mesure de son éducation et de son apprivoisement, un compagnon adorable. En vérité, il n'est pas caractérisé comme un rongeur, il fait partie de la famille des mustélidés. Il s’agit d’un animal très intelligent, sociable et plutôt joueur.  Sa capacité de mémorisation est importante. Certaines de ses réactions peuvent être anticipées. D’autres signifient simplement son état général : stressé, amusé, peureux, craintif, agressif. Un furet peut mordre pour diverses raisons. En général, cela n’est jamais bien méchant. C’est souvent le cas lors des jeux, lorsqu’il n’est pas content ou tout simplement par inadvertance, notamment chez les plus jeunes.

Photo : rongeur de race Furet sur Woopets
Mode de vie Icône : Diurne rongeur sur Woopets
Diurne
Alimentation Icône : Omnivore rongeur sur Woopets
Omnivore
Comportement Icône : Solitaire rongeur sur Woopets
Solitaire
Poids et taille
Icône : Poids rongeur sur Woopets
Poids : De 500 g à 2 kg
Icône : Taille rongeur sur Woopets
Taille : De 40 cm à 60 cm

Historique

Le furet appartient à la famille des Mustelidae. Il s’agit d’une sous-espèce du Putois. Les premiers furets domestiqués datent du premier millénaire avant J.-C. Apparemment, ils n’existaient pas à l’état sauvage auparavant. Il n’y a jamais vécu et n’y vit pas plus aujourd’hui. A ce titre, un furet abandonné dans la nature a toutes les chances de mourir. La domestication de cet animal aurait démarré du côté de l’Afrique du Nord. Il était utilisé dans la chasse au Ive siècle avant J.-C. De leur côté, les Romains les utilisaient pour chasser les souris et les rats.

Dératiser, ce fut également son rôle lors des conquêtes en plein Moyen-Âge et lors de la Renaissance. Toutes les colonies de Furets que l’on a tenté de remettre à l’état sauvage n’ont pas survécu. A une époque plus contemporaine, lors de la première moitié du XXe siècle, le furet est utilisé en laboratoire pour avancer sur le domaine médical et notamment en virologie. En effet, le furet est un animal susceptible de souffrir d’une grippe. L’animal intègre progressivement les foyers à partir des années 1970. D’abord les furets albinos, puis les furets ayant eu un croisement avec le putois.

Photos de Furet

Particularités physiques

La véritable unique race du furet est le furet putoisé, puisque croisé avec le putois. Pour le reste, les furets se différencient par leurs couleurs. Il en existe des plus classiques (poils colorés majoritaires par rapports aux blancs, couleurs plus foncées sur la queue et les pattes que sur le reste du corps) et les autres, comme les furets du type plein ou self, avec des extrémités colorées, des Furets siamois. A noter que le Furet change de couleurs pendant ses périodes de mue, qui ont lieu 2 fois par an. Par ailleurs, le Furet peut mesurer jusque 60 cm en comptant sa queue. Il pèse d’ordinaire jusqu’à 1 kg chez les femelles et jusqu’à 2 kg chez les mâles. Il possède un corps assez mince, allongé, un crâne robuste et de petites oreilles rondes.

Son corps : solide et en plusieurs parties : tête, tronc, queue.  
Son poil : il y a 2 sortes de poils : le poil de garde, un peu plus long et dur que le sous-poil, assez court.
Sa couleur : à l’origine, les premiers furets étaient albinos. Aujourd’hui, les Furets sont généralement tous de couleurs, sans qu’aucune ne se dégage réellement.
Sa tête : de forme triangulaire et assez longue.
Ses yeux : de forme ronde, de couleur noire (parfois rouge) et brillants.
Ses oreilles : de petite taille.
Sa queue : la queue du furet est de taille assez moyenne, d’une bonne dizaine de centimètres à presque 15.

Comportement et caractère

Affectueux
Calme
Bruyant

Le furet est un animal crépusculaire. Il peut dormir jusqu’à 20 heures par jour. Il s’agit d’un animal que l’on peut qualifier de grégaire, même s’il parvient à vivre tout seul, à condition que l’on s’occupe de lui assez souvent. A cet effet, il a besoin de temps de jeu avec son propriétaire quotidiennement. Très intelligent, il s’agit d’un animal ludique qui interagit parfaitement avec d’autres animaux comme les chats et chiens.

Curieux, il cherchera à se cacher lorsqu’on le lâchera dans une pièce du domicile, avant tout pour jouer. Stériliser un furet atténue son comportement, notamment en période de reproduction. Un mâle sera moins agressif notamment. Faire cohabiter 2 furets non stérilisés peut représenter un danger pour eux. Veillez à bien prendre en compte qu’un furet mâle possède une odeur corporelle plus forte que la femelle.

Reproduction

Le furet femelle est capable de se reproduire dès ses premières chaleurs, aux alentours du neuvième mois. La gestation dure en moyenne 42 jours. Il peut y avoir jusqu’à 2 portées par an qui peuvent contenir 8 nouveau-nés furets. Pendant la gestation, la furette doit avoir une alimentation spécifique avec un taux de protéines animales supérieur à la normale. Il ne faudra pas rationner la furette durant la période de gestation.

Une fois l’accouchement effectué, la furette devra rester au calme de son côté avec ses petits, sans stress. Le moindre facteur anxieux peut la conduire à abandonner ses nouveau-nés ou à les manger. A l’instar des souris ou des rats, les bébés naissent aveugles et nus. Ils n’ouvriront leurs yeux qu’à partir de la quatrième semaine de vie. Le sevrage intervient entre 6 et 8 semaines. A partir de ce moment, les petits furets commencent à jouer, à se montrer curieux et à se sociabiliser.

Conditions de vie

Sociable avec les autres animaux
Cohabitation avec les enfants

Joueur et particulièrement actif, un furet a besoin d’espace pour s’épanouir et se divertir. Ainsi, la dimension de sa cage, son lieu de vie par excellence, devra au minimum faire un mètre de longueur, un demi-mètre de largeur et de hauteur. En effet, la cage ne doit pas être forcément haute, puisque le furet pourrait tomber et ainsi se faire mal. Il faut privilégier une cage métallique, à barreaux. Ces derniers doivent être relativement serrés pour empêcher le furet de se blesser. Les cages en plexiglas et en plastique sont à oublier puisqu’elles véhiculent très mal l’air. Le mieux serait de construire la propre maison du furet, en prenant soin d’empiler plusieurs étages. Une cage sur mesure, mais qui permet au furet de se sentir davantage à son aise.

Il faut veiller à un système de fermeture assez complexe. Le furet, très malin, tentera sans aucun doute de sortir de lui-même de la cage. Par la suite, la cage devra comprendre plusieurs endroits bien définis à l’avance. Un espace repos avec un coin chaud et confortable, un tunnel et un hamac pourquoi pas. Un espace repas avec une gamelle de nourriture et une gamelle d’eau. Un coin jeux avec des cachettes, des tunnels voire une échelle. Enfin, un coin pour les besoins pour cet animal particulièrement propre. Ne pas oublier de sortir quotidiennement le furet de sa cage, où il ne doit pas passer l’intégralité de ses journées, sous peine de dépérir.

Santé

Solide

Le furet est très résistant aux maladies. Cependant, cela peut lui arriver de tomber malade et ainsi risquer de mourir en fonction de sa pathologie. Malade, le furet présentera des selles molles, des yeux secs, son poil ne sera plus lisse ni soyeux et son pelage peut présenter des trous. Le furet peut développer la maladie de Carré, causée par le virus Morbillivirus. Il faut faire vacciner son furet pour empêcher l’apparition de cette maladie incurable et mortelle sous une quinzaine de jours. Il peut aussi attraper une gastro-entérite en lien avec une alimentation inadaptée, un coup de chaleur ou un trop fort stress.

Le furet est également l’un des rares animaux à pouvoir déclarer une grippe. Elle est davantage dangereuse que chez l’humain et particulièrement contagieuse. Aucun traitement n’est à prendre puisqu’elle s’en va toute seule si le furet a la chance de survivre. Car la maladie peut grandement l’affaiblir. Il développe aussi une maladie surrénalienne occasionnée par une hypersécrétion des hormones sexuelles par les glandes surrénales. Cela touche surtout les furets stérilisés de plus de 3 ans. La Maladie aléoutienne (ADV) peut l'atteindre. Cela provoque un affaiblissement général et le décès dans tous les cas de figure.

Espérance de vie

Minimum : 5ans

Maximum : 10ans

Alimentation

Le furet domestique est un carnivore strict. Il ne supporte pas les protéines végétales. Cependant, il faut faire attention à sa digestion guère efficace. Il a un grand besoin de protéines animales mais ne peut pas se satisfaire de la seule viande au risque de souffrir de carences. Les protéines animales doivent correspondre à plus d’un tiers de sa ration journalière. Evitez les croquettes vendues dans les animaleries ou les boutiques, elles contiennent avant tout des protéines végétales. Le furet a besoin d’environ 30% de matières grasses (lipides) mais n’a pas forcément un besoin évident en fibres.

Son régime alimentaire se compose de 3 aliments essentiels : les aliments carnés (petites proies comme des souris, cailles, carcasses de volailles), les aliments humides (peu recommandés car favorise un dépôt de tartre) et des croquettes (50 grammes par jour). Des friandises comme de la viande cuite, des œufs cuits, des jus de fruits, des concombres et des raisins sont possibles, mais à donner avec modération et parcimonie, car ils favorisent l’obésité. Enfin, plusieurs aliments sont inadaptés car toxiques comme le lait, la viande crue, le tabac, l’alcool et le chocolat notamment.

Entretien et hygiène

Quotidiennement, le furet a besoin d’être soigné et de vivre dans un certain confort pour une bonne hygiène de vie. Le furet est un compagnon très propre. Il effectue sa toilette tous les jours. L’attention doit être portée sur ses griffes, sur son pelage et sur ses dents, afin d’éviter toute malocclusion dentaire. Ses oreilles peuvent également être nettoyées, mais avec délicatesse, car il s’agit d’un organe très sensible. Il faut veiller à bien brosser le pelage du furet pour éliminer les poils morts et laisser un pelage brillant et soyeux. En revanche, il n’est pas nécessaire de donner des bains à un furet, puisqu’il effectue sa toilette seul.

Prix et budget

Prix d’achat

Mini 50€

Maxi 400€

Le prix d'achat d'un Furet se situe environ entre 50€ et 400€.

Coût d'entretien annuel

Mini 300€

Maxi 600€

Le coût d'entretien annuel d'un Furet se situe entre 300€ et 600€.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de l'espèce Furet !
1126x1687