Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Serpent

Variétés : Serpent des blés, Python Royal, Boa Constrictor

0 partage

5.0/5

0 avis

On choisit rarement un serpent au hasard. Il engage sur plusieurs années voire quelques décennies pour ceux qui possèdent la plus grande longévité. Les serpents ne sont guère attachants. Ils sont facilement manipulables après un apprivoisement plutôt rapide. Les espèces comme le Python Royal, le Boa Constrictor et le Serpent des blés ne sont pas dangereux pour l’humain et sont parfaits pour les éleveurs débutants. Ils ne demandent également quasiment aucun entretien, si ce n’est de s’assurer des bonnes conditions de captivité (température du terrarium, hygrométrie…). Enfin, au niveau de la nourriture, il n’y a pas plus facile qu’un serpent. Leur régime alimentaire est composé exclusivement de rongeurs.

Photo : reptile de race Serpent sur Woopets
Mode de vie Icône : Nocturne reptile sur Woopets
Nocturne
Alimentation Icône : Omnivore reptile sur Woopets
Omnivore
Poids et taille
Icône : Poids reptile sur Woopets Poids : De 1 g à 15 g
Icône : Taille reptile sur Woopets Taille : De 120 cm à 255 cm

Historique

Le serpent est apparu il y a environ 150 millions d’années. Contrairement aux idées reçues, ils sont plutôt timides envers l’homme et attaquent avant tout pour se défendre. Il n’existe que 10% de serpents venimeux sur plus de 3 000 espèces. Il existe des serpents aquatiques, en eaux douces comme les anacondas et en eau marine. La majorité est pourtant bien terrestre. Ils peuplent surtout les régions chaudes et tempérées de la planète.

Photos de Serpent

Particularités physiques

Le serpent est un reptile au corps allongé. Il se déplace par ondulation. Il n’a aucune patte et son corps, cylindrique, est recouvert d’écailles. Le serpent n’entend rien puisqu’il ne possède aucun tympan. Cependant, il se repère grâce aux vibrations. Le serpent des blés mesure entre 80 cm et 1,20 mètre. Il est d’une couleur plutôt orange, avec des taches rouges tout le long de son corps. Le Boa Constrictor possède lui une couleur plus crème avec des taches plus sombres, virant sur le brun et le rouge et bordés de noir. Enfin, le Python Royal a lui une trame noire avec des taches dorées et blanches à ses extrémités. Ce dernier n’est pas le plus grand des serpents puisqu’il ne mesure que 1,20 mètres environ , tout comme le Serpent des blés. En revanche, le Boa Constrictor peut lui atteindre les 4 mètres de longueur.

Son corps : tous les serpents possèdent un corps allongé et cylindrique.
Sa couleur : une couleur crème avec des taches brun-rouge chez le Boa Constrictor, une trame noire et des taches dorées chez le Python Royal et enfin un fond plus orangé chez le serpent des blés.
Sa tête : une petite tête pour le Boa Constrictor par rapport à la longue de son corps, assez allongée et à mi-chemin entre un rectangle et un triangle chez le Python Royal, vraiment triangulaire chez le Serpent des blés.
Ses yeux : aucune paupière, recouverts d’écailles.

Comportement et caractère

Affectueux
Calme
Potentiel à jouer

Il ne faut pas attendre une grande affection de la part d’un serpent. Ce dernier apportera sa présence quotidienne, sera facilement observable derrière son terrarium. Il pourra être manié avec soin et délicatesse. Cependant, il ne sera jamais avare de caresses et câlins. Il ne montre aucun attachement particulier à l’humain. Cependant, il sera plutôt aisé d’éduquer un serpent et de le manipuler. Surtout les serpents comme le Python Royal, le Boa Constrictor ou le serpent des blés, qui correspondent parfaitement à un éleveur débutant. De plus, il ne demande quasiment aucun entretien (si ce n’est celui du terrarium). Il n’est pas à nourrir quotidiennement. Il ne sent pas et ne fait aucun bruit.

Reproduction

Plus que la maturité sexuelle chez les serpents, il s’agit de savoir quand la femelle peut se trouver en gestation sans crainte pour sa santé. Chez le Python Royal, cela arrive lorsque la femelle dépasse le kilo et mesure plus de 90 cm. Chez le serpent des blés, il faut que la femelle ait plus de 2 ans et pèse au minimum 350 grammes. En effet, trop jeune et trop mince, un serpent femelle peut être en difficulté lors de sa gestation. Sa vie se trouvant même en jeu. Chez le Boa Constrictor, l’accouplement peut se faire peu avant la deuxième année de vie.

La gestation dure entre 100 et 150 jours. A l’issue de celle-ci, la portée peut être très importante puisque l’on estime que 60 jeunes au maximum peuvent sortir ! La gestation d’un Python Royal dure en général une cinquantaine de jours. Le nombre d’œufs varie de 8 à 14 par ponte. Enfin, le serpent des blés s’accouple généralement au printemps et peut pondre une quarantaine de jours après la fécondation.

Conditions de vie

Sociable avec les autres animaux
Cohabitation avec les enfants

Une donne s’impose pour l’espace de vie du serpent. La taille de ce dernier doit être la somme de la longueur et de la largeur de son terrarium. Forcément, un Boa Constrictor, qui peut atteindre 4 mètres, n’aura pas les mêmes besoins en termes d’espace qu’un serpent des blés. Comptez un terrarium de 50 centimètres de long pour 50 de large chez ce dernier. N’hésitez pas à doubler la longueur une fois ce serpent adulte. Le Python, lui, n’est pas le plus grand des reptiles de son genre. Ainsi, un terrarium 50x60 devrait lui convenir parfaitement.

Un serpent ne doit pas évoluer dans un espace trop grand par rapport à son gabarit. Cela ne fera qu’accroître son stress. Pour le matériau, il faut privilégier le verre, qui offre une luminosité plus importante et se trouve plus facile à nettoyer. L’ouverture latérale permet également de vous saisir plus facilement du serpent. Il est également possible de prendre un terrarium en PVC, plus résistant que le verre, plus isolant aussi et plus facile à chauffer. Cependant, il est plus cher à l’achat.

Enfin, à l’intérieur de ce terrarium, le serpent devra y retrouver un coin chaud, un coin froid, une gamelle d’eau pour se tremper, un substrat tropical, une branche assez rugueuse pour que le serpent s’y frotte en période de mue, ainsi que des plantes artificielles pour lui donner un décor semblable à ce qu’il trouverait dans la nature.

Santé

Solide

Le serpent souffre généralement de pathologie en liaison avec ses conditions de captivité. Cela peut être la conséquence d’un taux d’humidité inadapté, d’une température trop basse ou trop élevée ou bien la conséquence d’un régime alimentaire qui ne lui sied guère. Au cours de sa vie, le serpent peut subir plusieurs maladies, qu’elles soient plus bénignes ou graves. La dysecdysis en est une. Il s’agit d’un problème de mue ayant comme raison une humidité insuffisante à l’intérieur du terrarium.

Les proies vivantes qu’il capture peuvent aussi lui occasionner des plaies par des coups de griffes. Si ces plaies s’infectent, cela peut virer à la septicémie. Il faut donc veiller au grain. Sur ses écailles, le serpent peut développer des petits points noirs, synonymes d’acariens. Le vétérinaire saura orienter vers le bon traitement. Comme beaucoup, l’obésité peut aussi gagner le serpent, en cas de suralimentation. Il peut aussi être atteint de Stargazer, une tare génétique qui engendre des problèmes d’équilibre et de repère. A l’instar du lézard, le serpent peut être atteint de Salmonelle, qui est transmissible à l’humain.

Espérance de vie

Minimum : 6ans

Maximum : 30ans

Alimentation

Le régime alimentaire est une donnée relativement simple chez le serpent. En effet, que cela soit un Boa Constrictor, un Python Royal ou un serpent des blés, ils se nourrissent tous de la même chose, à savoir de rongeurs (souris, rats, hamsters). La seule différence sera la taille de la proie pour ces serpents, qui n’ont pas tous la même corpulence et les mêmes besoins en termes de fréquence. Ainsi, une toute petite souris suffira à un serpent des blés juvénile. Puis, après son premier anniversaire, il devra avaler une souris adulte tous les 15 jours.

Le Python Royal, lui, se nourrit d’une souris tous les 10 jours lorsqu’il est encore jeune. Une fois adulte, il lui faudra un rat toutes les 3 semaines environ. Enfin, le Boa Constrictor a besoin d’une à 2 souris tous les 5 jours s’il mesure moins de 90 cm. Au-delà, son régime alimentaire se composera de 2 rats par semaine. Très grand, il peut ingurgiter jusqu’à un lapin tous les 10 jours. Il faudra surtout veiller à ce que la nourriture donnée soit bien décongelée. Encore très froide, elle pourrait occasionner des problèmes digestifs chez le Serpent et favoriser une régurgitation par exemple. Enfin, il est également conseillé de ne pas donner de proies vivantes. Ces dernières peuvent tenter de se débattre lorsqu’elles sont attrapées et donc de griffer le serpent, parfois sérieusement.

Entretien et hygiène

Un serpent demande peu d’entretien. Déjà, il n’est pas nécessaire de le nourrir quotidiennement. Il n’y a pas besoin de le laver ni le brosser comme on peut le faire chez les rongeurs par exemple. Un serpent demande avant tout de l’attention, de l’observation. Il faut être aux aguets pour tout type de problèmes au niveau de sa peau. Le serpent demande surtout une précision chirurgicale sur ses conditions de captivité. Le niveau d’hygrométrie doit être parfait, les températures également. Son eau doit être changée toutes les semaines pour éviter l’apparition de parasites et d’acariens. Son terrarium doit être lavé relativement souvent.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de l'espèce Serpent !
1126x1687