Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Le cancer et les tumeurs chez le chat

Comme un être humain, votre chat peut développer, au cours de sa vie, une tumeur. Celle-ci peut être bénigne et n’engendrer aucune répercussion sur la santé de votre félin, mais aussi être maligne. Dans ce cas, on parle d’une tumeur cancéreuse qui engage logiquement son pronostic. Qu’elles sont les tumeurs les plus courantes ? Comment les détecte-t-on ? Quel traitement mettre en place ? Nos réponses et conseils.

Le cancer, chez votre chat comme chez l’ensemble des mammifères et des êtres humains, s’explique par l’apparition soudaine de cellules, qui se développent de façon anarchique. Celles-ci se répandent dans l’organisme parfois sans donner le moindre symptôme, de sorte qu’il est difficile de déceler certains cancers.

Les principaux cancers de votre chat

  • Le Lymphome

Les lymphomes sont responsables de près de 30% des cancers félins, ils se développent dans le système lymphatique, et connaissent plusieurs formes. En effet, il peut toucher la rate, les ganglions, le foie ou encore les poumons et le système nerveux. Les lymphocytes cancéreux s’étendent dans l’organisme grâce au système lymphatique et touchent un ou plusieurs organes.

La forme médiastinale de ce cancer touche généralement les sujets assez jeunes qui présentent un affaiblissement de leurs défenses immunitaires généré par le virus FeLV (leucose féline). La forme digestive vient prendre par surprise votre chat âgé avec des masses au niveau abdominal. La forme multicentrique peut toucher n’importe quel chat à n’importe quel âge et sur tous les organes possibles. Enfin, la forme extra-nodale touche les zones en périphérie des ganglions.

  • Le fibrosarcome

Ce cancer est très agressif et une chirurgie ne suffit souvent pas à stopper l’avancée de la maladie. Il touche des chats âgés de 6 à 10 ans en général. Il est détectable par la présence d’une forme sous-cutanée non douloureuse qui grossit rapidement. Plus la prise en charge chirurgicale est rapide, plus votre chat peut s’en sortir.

  • Le carcinome épidermoïde

Ce cancer touche généralement les chats à poil blanc au niveau de la truffe et des oreilles. C’est souvent la conséquence d’une surexposition aux rayons du soleil. Il faut donc bien protéger votre chat blanc l’été en utilisant des crèmes solaires adaptées vendues chez votre vétérinaire.

  • Les tumeurs mammaires

Il s’agit des tumeurs les plus fréquentes chez la chatte. Surtout, leur bénignité est très rare puisque 9 tumeurs sur 10 à ce niveau sont cancéreuses. Elles de détectent à la palpation des chaînes mammaires. Elles sont plus fréquentes chez les femelles entières (non stérilisées) ou les femelles prenant des contraceptifs oraux.

Les principaux symptômes

Gagner son combat contre le cancer dépend essentiellement d’une prise en charge précoce. Détecter rapidement les symptômes (s’il y en a) et déceler le cancer le plutôt possible offre de meilleures chances de guérison.

Lorsqu’ils sont visibles, les symptômes sont divers et variés. Votre chat peut connaître une perte d’appétit et donc subir un amaigrissement. Il peut aussi être amorphe. Des vomissements ou des diarrhées peuvent apparaître si la tumeur se trouve au niveau abdominal ou digestif.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Votre chat peut également perdre du sang, avoir des difficultés à se déplacer ou être pris d’étourdissements. Certaines tumeurs sont détectables en palpant votre chat et certaines sont même visibles. Des nodules ou des grosseurs peuvent vous interloquer. Il ne faut pas hésiter à consulter votre vétérinaire pour s’assurer de la nature du problème.

Le traitement du cancer

Il n’existe pas de solution miracle pour guérir d’un cancer. En revanche, plusieurs traitements peuvent être mis en place. Selon la nature de la tumeur et sa progression, ils peuvent être complémentaires. Après une biopsie pour analyse et valider la thèse d’une tumeur maligne, un bilan d’extension est effectué : radiographie, bilan sanguin…

  • La chirurgie est quasiment dans tous les cas préconisée. La tumeur peut être totalement extraite si elle ne s’est pas étendue à d’autres régions du corps. Elle peut également être enlevée partiellement pour faciliter, par la suite, la réduction des cellules cancéreuses par le biais de la radiothérapie ou de la chimiothérapie. Parfois, même si le retrait n’est pas curatif, il permet de faire gagner au chat en confort de vie.
  • La chimiothérapie est souvent alliée à la chirurgie. Elle est plus facilement supportée par les animaux et donc par le chat. L’objectif est d’éviter ou ralentir la croissance des cellules cancéreuses. En fonction du type de cancer, on peut réussir à gagner de quelques mois à quelques années de vie supplémentaires. Les effets secondaires des chimiothérapies sont moins importants chez le chat que chez l’homme.
  • La radiothérapie peut être pratiquée à plusieurs moments : pendant une chirurgie (per opératoire) ou après la chirurgie (post opératoire). Elle nécessite de garder le chat en hospitalisation pendant plusieurs jours.

Dans tous les cas, il faut savoir que traiter un cancer chez votre chat a un certain coût. Si les assurances prennent le plus souvent en charge ce parcours de soins très long, il faut veiller à ce que toutes les conditions soient réunies.

A lire aussi : "Les problèmes urinaires chez le chat"

Réduire les risques d’un cancer

Les causes du développement d’un cancer sont multiples chez le chat : la génétique et les facteurs environnementaux sont les plus fréquents. Une bonne hygiène de vie permet de réduire drastiquement les risques de cancer. Comme un être humain, votre chat doit être actif, avoir un bon régime alimentaire, évoluer dans un environnement sain, le moins pollué possible et être suivi régulièrement par son vétérinaire, qui pourra alors détecter au plus tôt les signes suspects.

A propos de l'auteur :

9 partages

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 06/08/19

    Mon chat est atteint d'une tumeur au cerveau et sa patte avant gauche est mal en point, à part aller au vétérinaire qui m’exaspère car il veut la piquer QUE DOIS-JE FAIRE!!!

     Répondre  Signaler