Le rhume ou le Coryza chez le chat

Illustration : "Le rhume ou le Coryza chez le chat"

Comme les êtres humains, votre chat peut être atteint de plusieurs maladies au cours de sa vie. La plus courante est le traditionnel rhume. Le moindre courant d’air peut en être à l’origine. Souvent sans danger pour sa santé, il peut, à de rares occasions, dévier. En parallèle, le Coryza est l’autre pathologie régulière du félin. Sauf que cette fois, on parle davantage de « grippe ». Nous vous expliquons ces 2 maladies et comment faire pour les anticiper puis les combattre.

Le rhume du chat

A l’instar du rhume des humains, celui des chats est le plus souvent classique et temporaire. Cependant, votre chat est une boule de poils plus fragile que l’humain. Dès lors, son système immunitaire a besoin de réagir immédiatement, avec votre aide, à cette attaque. Dans le cas inverse, le rhume peut se transformer en maladie des voies respiratoires, et dévier vers une pneumonie par exemple.

  • Les causes

La durée d’un rhume est en moyenne d’une dizaine de jours. Si votre chat est habituellement en bonne santé, vous pouvez le traiter sans souci depuis votre domicile. En revanche, si votre félin connaît quelques soucis de santé, alors une visite chez un vétérinaire s’impose. Votre chat attrapera cette pathologie à cause des courants d’air laissé à votre domicile. Si vous faites prendre un bain à votre animal, il pourrait attraper froid par la suite. Enfin, il se peut que votre chat ait croisé un autre félin ayant un rhume. Il s’agit d’un virus un peu moins fort que la grippe, mais tout aussi contagieux entre félins.

  • Les symptômes

Ils sont multiples. Ainsi, enrhumé, votre chat présentera sûrement des sécrétions nasales et oculaires, un essoufflement du fait de bronches encombrées, des éternuements, peut-être de la toux ou encore un mal de gorge. Enfin, il se peut qu’il ait de la fièvre et voit son appétit baisser drastiquement.

  • Le traitement

C’est un virus donc il n’y en a pas. Vous pouvez simplement soulager les maux de votre chat le temps du processus. Ainsi, vous devez commencer par renforcer les défenses immunitaires de votre chat en l’aidant à manger. Le rhume lui coupera son appétit. Il sera important qu’il se nourrisse afin de combattre le virus. N’hésitez pas à lui proposer des aliments à fortes odeurs. Un rhume l’empêche bien souvent d’avoir du goût et/ou de l’odorat. N’oubliez pas également de le faire boire, car le rhume entraîne une forte déshydratation.

Le rhume occasionne parfois de la fièvre. Ainsi, vous devez faire attention à sa température corporelle. Votre chat ne doit jamais avoir trop chaud ou trop froid. Vous pouvez combattre le froid en mettant des couvertures par exemple. Nettoyez-lui les yeux, le nez grâce à une solution saline que pourrait vous conseiller votre vétérinaire.

Il existe certains traitements homéopathiques à prendre après le rhume en tant que tel afin de renforcer les défenses immunitaires.

Un rhume dure en moyenne une dizaine de jours. Si l’état général de votre chat ne s’améliore pas, consultez immédiatement un vétérinaire.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Le Coryza chez le chat

On l’appelle aussi la « grippe du chat ». Comme son nom l’indique, cette maladie est plus « grave » que le simple rhume. Du moins plus préoccupant. Le Coryza ne se soigne pas. Il s’anticipe par le biais d’une vaccination. Si votre chat n’est pas vacciné, il pourrait l’attraper au cours de sa vie, car il s’agit d’une pathologie très contagieuse.

  • Le coryza, c’est quoi ?

Il s’agit d’une maladie virale qui entraîne une sorte de grippe chez votre chat, pouvant parfois le conduire jusqu’à la mort. En réalité, c’est l’assemblage de 3 virus qui appartiennent respectivement à la famille des Herpesvirus, des Calicivirus et des Réovirus qui le rend si puissant. Ainsi, l’un des trois favorise l’infection des voies respiratoires et du nez, le deuxième provoque de la fatigue et de la fièvre. Enfin, le troisième et dernier est le moins dangereux, mais laissera la porte entrouverte à d’autres bactéries pouvant s’inviter dans la danse.

  • Les symptômes

Ils sont classiques d’une bonne grippe chez l’humain, et d’un rhume carabiné chez votre chat. Ainsi, il présentera de la fièvre, une sérieuse perte d’appétit, des écoulements nasaux et oculaires, de la toux. Votre chat pourrait développer une gingivite et donc avoir une mauvaise haleine. L’ensemble de ces symptômes peut être fatal à votre félin.

  • Le traitement

Il n’en existe aucun pour éradiquer la maladie. Une fois qu’elle apparaît, elle reste présente dans le corps de votre chat jusqu’à la fin de sa vie. Elle pourra revenir et repartir à sa guise, lorsque le système immunitaire de votre félin sera au plus bas. Et si un traitement très onéreux existe, nous ne l’encourageons pas, car il provoque de nombreuses complications pour la santé de votre félin, et notamment une nécrose des os.

Alors, le meilleur remède est la vaccination. Il s’agit d’un des vaccins recommandés dès le plus jeune âge de votre chat, avec des rappels annuels. Les produits agissent contre les 3 virus responsables de la maladie et protègeront votre chat de la moindre contamination. Surtout que cette dernière peut être partout. Dans votre jardin, dans la rue, et même à l’intérieur de votre domicile si un congénère contaminé vient lui rendre visite.

En résumé

Parmi les nombreuses maladies possiblement attrapées par votre chat au cours de sa vie, 2 sont assez courantes : le rhume et le coryza. Le premier est plus bénin que le second, même si quelques complications existent. Surtout, il passe en une dizaine de jours.

Le second est plus coriace puisque seule une vaccination peut empêcher votre chat d’attraper cette pathologie causée par l’assemblage de 3 virus. Ainsi, il n’existe aucun traitement adéquat et votre chat peut succomber.

0 partage

1 commentaire

Articles en relation