Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Pourquoi mon chat bave ?

Illustration : "Pourquoi mon chat bave ?"

Selon les situations, le fait que le chat se mette à émettre abondamment de la salive peut inquiéter son propriétaire. Heureusement, l’hypersalivation n’est pas forcément la manifestation d’une maladie ou d’une intoxication. Comme elle peut survenir chez l’humain ou chez le chien dans certains cas (excitation, appétit…), elle existe chez le chat en bonne santé. C’est généralement lorsqu’il est associé à d’autres symptômes que ce phénomène devient préoccupant et que l’animal doit être pris en charge par un vétérinaire dans les plus brefs délais.

Le chat bave pour une multitude de raisons, allant des plus insignifiantes aux plus graves. Il est essentiel de bien observer son compagnon et d’éventuels changements comportementaux chez lui pour évaluer la situation.

Les causes bénignes d’hypersalivation

L’expression « hypersalivation » est utilisée pour désigner la production excessive de salive chez un être vivant, y compris chez le chat. On parle aussi de ptyalisme. En d’autres termes, le chat bave beaucoup, émettant un liquide soit mousseux, soit fluide.

Dans la plupart des cas, un chat qui bave n’a rien d’inquiétant. Il peut être sujet à l’hypersalivation s’il est heureux ou pour exprimer son bien-être. Cela arrive notamment quand on le caresse. Le plaisir et la détente que ce traitement lui procure se traduit par l’émission de bave.

Certains chats bavent parfois pendant le sommeil. C’est un phénomène que l’on retrouve d’ailleurs chez les humains ou les chiens. Le corps est relâché, y compris la bouche, et rien n’empêche la salive secrétée de s’écouler. Là encore, donc, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Les traitements antiparasitaires peuvent, eux aussi, provoquer une hypersalivation chez le chat. Après application du produit, l’animal, en bon félin, se met instinctivement à se lécher le poil pour faire sa toilette, ingérant ainsi une partie de la substance.

L’hypersalivation peut également survenir chez le chat qui vit une situation inédite : déménagement, visite d’un lieu qu’il ne connaît pas, trajet en voiture…

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Enfin, certains médicaments comptent l’hypersalivation parmi leurs effets secondaires. Si cela a été mentionné par le vétérinaire au moment de la prescription, c’est qu’il n’y a pas de raison de s’en préoccuper. Il vaut toujours mieux l’emmener se faire examiner par précaution.

Chat qui bave : quand dois-je m’inquiéter ?

En revanche, le chat peut se mettre à baver pour des motifs plus sérieux. Dans ce genre de situation, il est vital de le conduire au plus vite chez le vétérinaire pour que celui-ci identifie la cause de l’hypersalivation avec précision et détermine les mesures à prendre.

A lire aussi : "Pourquoi mon chat tousse ?"

  • Les infections et douleurs de la bouche : l’hypersalivation du chat peut survenir si celui-ci souffre d’une lésion buccale, d’un ulcère, d’une gingivo-stomatite (inflammation des gencives et de la muqueuse buccale) ou encore d’une gingivite bactérienne provoquée par le tartre.
  • Les virus : les infections virales peuvent amener le chat à baver. La rhinotrachéite virale féline (communément appelée coryza) et la leucose féline en font partie.
  • Les troubles touchant les reins : les maladies rénales, telles que l’insuffisance rénale chronique, sont également susceptibles de se traduire par une hypersalivation chez le chat.
  • Les intoxications et empoisonnements : certaines substances ou plantes, ainsi que le contact avec certains animaux peuvent donner lieu à une hypersalivation.

De manière générale, si le chat qui bave présente d’autres symptômes, il ne faut pas hésiter à le faire examiner par le vétérinaire : vomissements, diarrhée, abattement, changements comportementaux, pupilles dilatées, convulsions, présence de sang…

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation