L'arthrose chez le chat

Illustration : "L'arthrose chez le chat"

L’arthrose est une maladie dégénérative qui touche les articulations. Les douleurs qu’elle génère sont chroniques et peuvent s’inscrire de manière insidieuse dans le quotidien de votre animal de compagnie. Les chats en sont malheureusement victimes beaucoup plus souvent qu’on l’imagine. C’est pour cette raison que cette douleur si particulière ne doit pas être négligée et peut trouver des réponses au travers de traitements novateurs ou tout simplement naturels.

Dans la nature, les chats sont des prédateurs ainsi que des proies. Pour ne pas montrer leurs faiblesses et éviter de se faire dévorer, ils savent parfaitement masquer leurs blessures ainsi que leurs douleurs. Ce trait de caractère qui a permis à leurs ancêtres, les chats sauvages, de survivre dans la nature ne se révèle pas forcément être un avantage pour nos chers chats de famille.

Comment savoir si votre chat souffre d’arthrose ?

La douleur arthrosique a la particularité d’être chronique, c’est-à-dire, qu’elle n’est pas soudaine, mais s’inscrit de manière durable dans le temps. Elle est généralement faible en l’absence de mouvement ou après un échauffement (on parle de dérouillage matinal) et sera plus intense après un effort.

Pour aider les vétérinaires dans leur interrogatoire des propriétaires de chats, un groupe de chercheurs, travaillant sur l'arthrose, a élaboré une liste de questions :

  • Votre chat saute-t-il en montant comme d’habitude ?
  • Votre chat saute-t-il vers le bas comme d’habitude ?
  • Votre chat monte-t-il les marches normalement ?
  • Votre chat descend-il les marches normalement ?
  • Votre chat court-il comme d’habitude ?
  • Votre chat chasse-t-il des objets en mouvement (jouets, proies, etc.) ?

Si vous répondez négativement à au moins une de ces questions, alors il est possible que votre animal souffre de douleurs arthrosiques. En effet, l’arthrose entraîne une diminution de l’amplitude des mouvements et convainc l’animal de limiter ses gestes.

Il faut savoir que l’articulation la plus fréquemment touchée chez le chat est le coude. Ses membres antérieurs supportent 75 % de son poids et sont particulièrement sollicités lors de la réception d’un saut.

Il faut donc être attentif aux changements d’attitude de votre animal. Mais grâce à une observation quotidienne de votre chat et à un questionnement précis, il est désormais possible de mieux le comprendre.

Les traitements pour soulager votre animal des douleurs arthrosiques

Même si on ne sait pas encore tout de l’arthrose chez le chat, la médecine vétérinaire a néanmoins fait d’immenses progrès en la matière. Il existe désormais un grand panel de traitements pour soulager votre animal, du plus novateur au plus naturel.

Les traitements médicamenteux

Voici les différents médicaments utilisés dans le traitement de l’arthrose :

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ;
  • Les anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS) ;
  • Les analgésiques (ou antidouleurs) ;
  • Les antiépileptiques ;
  • Les anticorps monoclonaux (traitement novateur).

Selon la situation de votre animal, votre vétérinaire décidera d’opter pour un médicament plutôt qu’un autre. Tout va dépendre de son âge, de ses antécédents, de votre budget et des éventuels effets secondaires de ces traitements.

Par exemple, certains AINS sont contre-indiqués chez les chats ayant une maladie rénale avancée. Les antiépileptiques, comme la gabapentine, ont quant à eux un goût très amer qui rend leur administration difficile.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Cependant, ne vous jetez pas sur le dernier médicament révolutionnaire. Il n’est pas forcément pertinent de commencer d’emblée avec le traitement le plus puissant. Il est préférable de tester graduellement les différentes solutions (de la moins forte à la plus forte).

Car si le traitement le plus puissant est utilisé en premier intention et que l’animal souffre à nouveau quelques années plus tard, vous risquez de vous retrouver sans alternative.

Les compléments alimentaires

Pour compléter, voire dans certaines situations, remplacer les traitements médicamenteux, il existe des compléments alimentaires indispensables au bon fonctionnement de l’articulation. Ils peuvent à terme soulager grandement l’animal.

Les nutriments qui les composent sont :

  • Les oméga-3 qui ont un rôle anti-inflammatoire et diminuent la quantité de cellules pro-inflammatoires (cellules qui favorisent l’inflammation) ;
  • Les glycosaminoglycanes que l’on retrouve plutôt sous le nom de chondroïtine sulfate et de glucosamine ;
  • La moule verte de Nouvelle-Zélande. Cependant, bien que son efficacité soit indiscutable sur le rat, elle n’a pas encore été prouvée chez le chat.

Tous ces compléments alimentaires peuvent être compris dans des gélules à donner par cures ou sont directement intégrés dans des croquettes spécialement conçues pour le soin des articulations.

Les composés naturels

Il existe aussi d’autres composés naturels aux vertus anti-arthrose, comme :

  • La curcumine (extraite du curcuma) ;
  • Les extraits gras d’avocat ;
  • Les polyphénols ;
  • Les extraits de thé ;
  • Les extraits de gingembre ;
  • Les extraits d’Harpagophytum ;
  • Le palmitoyethanolamide en injection locale.

Bien que ces composés soient naturels, il est vivement recommandé de demander conseil auprès d’un vétérinaire.

Sachez que certains sont spécialisés dans la prise en charge de la douleur, dans la rééducation ou même en orthopédie. Ils sauront parfaitement vous renseigner sur les molécules les plus appropriées pour votre chat.

La douleur arthrosique des chats trop souvent négligée

De nombreux propriétaires racontent souvent que leur animal se portait à merveille, puis du jour au lendemain, son état de santé s’est dégradé. Un changement d’état brutal (aux yeux du propriétaire) qui s’est pourtant fait progressivement au regard de l’organisme du chat.

A lire aussi : Arthrose du chat : le rôle de l'alimentation

Car en réalité, un chat qui souffre ne va pas le montrer, jusqu’au jour où l’intensité des douleurs sera trop importante.

De ce fait, les chats sont beaucoup moins traités (notamment) pour l’arthrose et on attribue souvent leur manque d’entrain par l’inévitable vieillesse de l’animal. Pourtant des études récentes ont montré que 90 % des chats de plus de 12 ans souffraient d’arthrose.

Un chiffre significatif qui prouve l’importance de se soucier des douleurs que peuvent ressentir nos compagnons félins, et donc de la nécessiter de les soulager.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation