Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chat
  3. Santé
  4. Les problèmes de santé du chat
  5. Les problèmes respiratoires chez le chat

Les problèmes respiratoires chez le chat

Au cours de sa vie, il se peut que votre chat connaisse plusieurs maladies. Certaines sont bénignes et passent sans traitement la plupart du temps. D’autres sont plus inquiétantes. Elles peuvent occasionner des troubles plus sévères avec une consultation en urgence chez un vétérinaire. Parmi les pathologies possibles, celles qui touchent les voies respiratoires de votre chat. Elles existent et doivent être anticipées pour mieux se soigner.

La respiration de votre chat doit être, comme la vôtre, toujours fluide. Le moindre désagrément est perceptible. Il respire bruyamment. Montre des signes de détresse respiratoire. Devant ces phénomènes, foncez chez le vétérinaire. Si les troubles peuvent être bénins, ils peuvent aussi avoir de plus graves causes et conséquences.

Les symptômes d’un problème respiratoire

Votre chat connaît des difficultés à respirer. Cela s’entend (bruyant, sifflement, ronflement) ou cela se voit (respiration la bouche ouverte, discordance respiratoire). Sa langue peut aussi changer de couleur. Parallèlement à ces premiers signes très clairs, votre félin peut aussi avoir une perte d’appétit, déglutir plus facilement et fréquemment, régurgiter, tousser et avoir de la fièvre. Si l’un de ces symptômes apparaît, vous êtes devant un cas d’urgence.

Les raisons de ces problèmes respiratoires

Les raisons sont multiples. La plus connue est sans contestation possible le coryza. Si on l’associe souvent à un rhume, il n’en est rien. Chez le chat, et surtout chez le chaton ou le chat immunodéprimé, cette maladie peut être fatale. Après une période d’incubation de 2 à 4 jours, la pathologie touche le système respiratoire dans son ensemble. Cela engendre un écoulement nasal purulent ou transparent, une respiration par la bouche, une perte d’odorat et une déshydratation prononcée. Surtout, ce virus n’a aucun traitement. L’objectif est alors d’atténuer cette pathologie qui est parfois asymptomatique.

A lire aussi : "Quand vermifuger son chat ? "

En dehors de cette atteinte infectieuse, les gênes respiratoires peuvent survenir suite à une tumeur, un corps étranger, un polype nasopharyngé ou encore un abcès dentaire. Le larynx peut également être pris en grippe, comme paralysé, tout comme la zone de la trachée. Les difficultés respiratoires sont aussi souvent les conséquences d’une pneumonie ou d’une atteinte pulmonaire (bronchite, bactérie, virus…). Chez votre chat, l’asthme existe également et peut expliquer certaines pathologies des voies respiratoires.

La raison peut être toute autre, et se concentrer davantage sur les causes cardio-vasculaires. En effet, votre chat peut aussi souffrir de problèmes cardiaques. Ce qui aura une répercussion sur sa capacité à respirer convenablement. La maladie cardiaque peut entraîner un œdème pulmonaire et donc une perte d’efficacité des poumons. Plus rare mais possible, une thromboembolie pulmonaire, où un caillot qui obstrue le tronc pulmonaire.

Enfin, des anémies ou un dysfonctionnement des globules rouges peuvent entraîner des soucis respiratoires.

La prise en charge

Dans tous les cas de difficultés respiratoires, il est important de réagir immédiatement. Surtout si cette dyspnée s’accompagne d’une toux prolongée. Votre vétérinaire saura quel traitement apporter, après avoir effectué toutes les analyses requises (radiographie, échographie, prise de sang, scanner, endoscopie…). Il vous questionnera sur l’apparition de ces difficultés, sur leurs possibles causes. Puis, il mettra en place un traitement, qui peut parfois passer par une intervention chirurgicale (corps étrangers ou tumeur).

En résumé

Les maladies qui touchent les voies respiratoires sont multiples. Elles ont plusieurs origines : poumons, cardiaques, cavité buccale, larynx, pharynx et peuvent avoir plusieurs causes : tumeurs, abcès, rhume, coryza… Tout ce qu’il convient de savoir, c’est de réagir rapidement devant un félin qui présente des signes de détresse respiratoire. Sa vie est en jeu. Seul le vétérinaire, par le biais d’examens approfondis, saura déterminer la cause exacte et la traiter. Soit par un traitement médicamenteux, soit par une intervention chirurgicale.

0 partage

Faites comme Gabriel D. de Nîmes, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Sphynx Mady, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chat, faites comme Gabriel, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !