Les problèmes respiratoires chez le chat

Illustration : "Les problèmes respiratoires chez le chat"

Au cours de sa vie, il se peut que votre chat connaisse plusieurs maladies. Certaines sont bénignes et passent sans traitement la plupart du temps. D’autres sont plus inquiétantes. Elles peuvent occasionner des troubles plus sévères avec une consultation en urgence chez un vétérinaire. Parmi les pathologies possibles, celles qui touchent les voies respiratoires de votre chat. Elles existent et doivent être anticipées pour mieux se soigner.

La respiration de votre chat doit être, comme la vôtre, toujours fluide. Le moindre désagrément est perceptible. Il respire bruyamment. Montre des signes de détresse respiratoire. Devant ces phénomènes, foncez chez le vétérinaire. Si les troubles peuvent être bénins, ils peuvent aussi avoir de plus graves causes et conséquences.

Les symptômes d’un problème respiratoire

Votre chat connaît des difficultés à respirer. Cela s’entend (bruyant, sifflement, ronflement) ou cela se voit (respiration la bouche ouverte, discordance respiratoire). Sa langue peut aussi changer de couleur. Parallèlement à ces premiers signes très clairs, votre félin peut aussi avoir une perte d’appétit, déglutir plus difficilement et fréquemment, régurgiter, tousser et avoir de la fièvre. Si l’un de ces symptômes apparaît, vous êtes devant un cas d’urgence.

Les raisons de ces problèmes respiratoires

Les raisons sont multiples. La plus connue est sans contestation possible le coryza. Si on l’associe souvent à un rhume, il n’en est rien. Chez le chat, et surtout chez le chaton ou le chat immunodéprimé, cette maladie peut être fatale. Après une période d’incubation de 2 à 4 jours, la pathologie touche le système respiratoire dans son ensemble. Cela engendre un écoulement nasal purulent ou transparent, une respiration par la bouche, une perte d’odorat et une déshydratation prononcée. La perte de l’odorat est un vrai souci pour votre chat, s’il ne sent pas, il ne mange pas. Le coryza peut avoir plusieurs origines, virales ou bactériennes, le traitement pourra être à base d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires…

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

En dehors de cette atteinte infectieuse, les gênes respiratoires peuvent survenir suite à une tumeur, un corps étranger, un polype nasopharyngé ou encore un abcès dentaire. Le larynx peut également être pris en grippe, comme paralysé, tout comme la zone de la trachée. Les difficultés respiratoires sont aussi souvent les conséquences d’une pneumonie ou d’une atteinte pulmonaire (bronchite, bactérie, virus…). Chez votre chat, l’asthme existe également et peut expliquer certaines pathologies des voies respiratoires.

La raison peut être toute autre, et se concentrer davantage sur les causes cardio-vasculaires. En effet, votre chat peut aussi souffrir de problèmes cardiaques. Ce qui aura une répercussion sur sa capacité à respirer convenablement. La maladie cardiaque peut entraîner un œdème pulmonaire et donc une perte d’efficacité des poumons. Plus rare, mais possible, une thromboembolie pulmonaire, où un caillot vient obstruer le tronc pulmonaire.

Enfin, des anémies ou un dysfonctionnement des globules rouges peuvent entraîner des soucis respiratoires.

La prise en charge

Dans tous les cas de difficultés respiratoires, il est important de réagir immédiatement. Surtout si cette dyspnée s’accompagne d’une toux prolongée. Votre vétérinaire saura quel traitement apporter, après avoir effectué toutes les analyses requises (radiographie, échographie, prise de sang, scanner, endoscopie…). Il vous questionnera sur l’apparition de ces difficultés, sur leurs possibles causes. Puis, il mettra en place un traitement, qui peut parfois passer par une intervention chirurgicale (corps étrangers ou tumeur).

En résumé

Les maladies qui touchent les voies respiratoires sont multiples. Elles peuvent avoir plusieurs origines : poumons, cardiaques, cavité buccale, larynx, pharynx et peuvent avoir plusieurs causes : tumeurs, abcès, rhume, coryza… Tout ce qu’il convient de savoir, c’est de réagir rapidement devant un félin qui présente des signes de détresse respiratoire. Sa vie est en jeu. Seul le vétérinaire, par le biais d’examens approfondis, saura déterminer la cause exacte et la traiter. Soit par un traitement médicamenteux, soit par une intervention chirurgicale.

A propos de l'auteur :

0 partage

12 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 02/02/20

    Bonjour. Tous ! Babsy, ma chatte de 17 ans et demi, vivant en appartement, nous fait un truc bizarre depuis environ 1 mois et 3 vétos ne voient pas ce que c'est. Quand elle ronronne et qu'on la caresse au bout d'un moment c'est comme si elle s'etouffait. Elle ouvre la bouche pour respirer et ses côtes creusent très fort. Ç'est uniquement quand on la remet debout que ça se calme assez vite. Ca fait peur on sent qu'elle peine a trouver de l'air. Mais elle ne fait ça que quand elle ronronne. Sinon elle respire normalement, mange, boit, fait ses besoins, ses petites rondes habituelles tout est ok. Une radio des poumons n'a rien donné. Et la véto a écouté le coeur. Elle a un souffle au coeur mais c'est tout. On ne comprend pas. On pourrait chercher plus loin mais il faudrait faire prise de sang, bilan cardiaque complet et narcose. La véto a pesé les risques bénéfices en disant qu'on n'est même pas sûrs de trouver quelque chose et même si on trouve quelque chose, on ne pourra pas aller plus loin vu son âge. Babsy est très stressée chez le vétérinaire en général. Quand elle ronronne fort, elle fait un bruit comme si il y avait du liquide quelque part. Elle n'a pas de rhume, je pense, vu que les yeux ne coulent pas et le nez non plus. Elle aimait bien dormir dans un panier avec de la paille. On a enlevé la paille au cas où ce serait une allergie à ça. Ça coïncide à peu près au moment où elle a commencé à avoir cette gêne. Merci pour votre aide. Chantal

     Répondre (4)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 10/05/20

    Elle a 17 ans. Aimez la telle qu’elle est sans chercher plus loin❤️

     Répondre  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 18/06/20

    Bonjour, ma minette présente le même problème depuis 2 jours. C'est arrivé soudainement : elle a du mal à respirer seulement quand elle ronronne. Elle ronronne la gueule ouverte, parfois tousse ou a un mouvement comme si elle allait vomir mais rien ne sort. En dehors des ronronnements, elle mange et boit normalement. Bien sûr, elle a vu sa vétérinaire qui a vérifié sa trachée et fait une radio : aucun corps étranger, pas de tumeur non plus, pas d'écoulement nasal. J'ai l'impression que son ronronnement "grince", ça ronfle un peu et j'ai entendu un sifflement. Je précise qu'elle est âgée mais n'a jamais eu de problème respiratoire. Avez-vous eu l'un diagnostic pour votre minette ? Merci !

     Répondre  Signaler

    Etana75 a écrit : 18/06/20

    Bonjour, ma minette présente le même problème depuis 2 jours. C'est arrivé soudainement : elle a du mal à respirer seulement quand elle ronronne. Elle ronronne la gueule ouverte, parfois tousse ou a un mouvement comme si elle allait vomir mais rien ne sort. En dehors des ronronnements, elle mange et boit normalement. Bien sûr, elle a vu sa vétérinaire qui a vérifié sa trachée et fait une radio : aucun corps étranger, pas de tumeur non plus, pas d'écoulement nasal. J'ai l'impression que son ronronnement "grince", ça ronfle un peu et j'ai entendu un sifflement. Je précise qu'elle est âgée mais n'a jamais eu de problème respiratoire. Avez-vous eu l'un diagnostic pour votre minette ? Merci

     Répondre  Signaler

    Afficher 1 réponse de plus

  • Invité

    Invité a écrit : 07/05/20

    Bonjour
    Ma chatte de 1 an et demi fait la même chose, tous les soirs quand elle vient se coucher avec nous et qu elle ronronne très fort elle a du mal à avaler sa salive, comme une gêne dans la gorge. Je l’ai amené à plusieurs reprises chez le vétérinaire .. nous l’avons traité pour les reflux gastrique, change sa nourriture pour de l’hypoallergenique, anti inflammatoire, mais ça ne passe pas, cela fera 1 an en août. À côté de ça elle est en pleine forme, mange, chasse, s’amuse ... et les crises sont espacées (1 semaine puis ça s’arrête qlqs jours). Très étrange ... je suis même allée faire une visite chez un autre vétérinaire pour avoir un second avis, mais il me dit que ce n’est rien.
    Prochaine étape la fibroscopie, mais cela me fait très peur car c’est un bilan lourd, le centre se trouve à 35km et elle est très stressée en voiture.
    L’idée qu’elle soit sous anesthésie me fait très peur mais le vétérinaire me dit qu une radio ne servira à rien car nous pouvons passer à côté de qlq chose.
    Je suis très inquiète, j’ai peur que ça s’aggrave car c’est vrai que pour le moment elle n’a aucun âtre symptômes alarmant.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 20/06/20

    Bonjour
    Ma petite Plume, elle ronronne par saccade (ce n'est continue).
    Elle a l'air de bien respirer par conte

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 27/06/20

    Bonjour,
    Ma chatte de 10 ans qui a toujours respiré fort la nuit, c'est mise a respiré bruyamment la journée et par moment elle agit comme si elle allaitvomkr ou qu'elle ne peut plus respirer. Elle ouvre grand sa bouche mais c'est comme si l'aire ne rentrait pas. Et la nuit elle ronfle si fort qu'on pourrait presque la confondre avec une tronçonneuse. Elle n'apprécie plus qu'on la porte, cela semble lui faire mal.Et cela depuis que nous l'avons emmenée chez le vétérinaire pour la faire tondre, lequel la anesthésié parce qu'elle ne se laisse pas faire. (C'est déjà la 3ème fois qu'elle subit cela mais avant sans changement) Je ne sais pas si c'est lié mais quelqu'un pense t'il avoir une idée de ce qu'elle a?

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 03/08/20

    Bonjour, ma petite boule de poils viens d’avoir des problèmes respiratoires identiques à ce que vous décrivez tous donc je viens partager mon expérience.. il se trouve que dans ce cas de sensation de gêne ou bien côtés qui se creusent ou même d’étouffement que vous décrivez il s’agit en effet des symptômes du œdème pulmonaire soit du liquide dans les poumons la plus part du temps, avant que son état s’aggrave votre chat va manger et autre mais sur le long terme moins elle aura d’espace pour respirer plus elle va décliner.. ce sont des signaux précurseurs mais déjà à un stade bien avancé car indétectable avant installation, l’œdème découle d’une maladie cardiaque pour la plus part du temps lié à une mal formation cardíaque, alors n’attendez pas et faite passer une radio a votre chat pour qu’elle est une chance de survivre..

     Répondre (1)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 22/08/20

    Merci pour cette information
    Bon je suis à la limite des larmes mais la c’est sûr que je vais pas traîner pour le vétérinaire...

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 01/09/20

    Bonjour mon chat âgée de 15 ans , a subit une ponction hier , parce as du liquide... il es sous antibiotiques et médicaments... mais depuis qu’il es sortie du veto , par moment il respire la bouche ouverte je me demander si c’était normal ?

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 2 jours

    je viens de perdre ma minette de 17ans des mêmes symptômes..... ça a commencé y'a 1an,après 2 piqures de corticoïdes à un mois d'intervalle,ça allait mieux, un peu de toux quand même,et y'a 6 semaines ça a recommencé en pire,elle est partie hier dans mes bras.....

     Répondre  Signaler


Articles en relation