6 raisons possibles expliquant la perte de poils du chat

Illustration : "6 raisons possibles expliquant la perte de poils du chat"

Qu’est-ce qui peut entraîner la perte de poils chez votre chat ?

L’état du pelage de votre chat fait partie des indicateurs externes de sa santé, au même titre que son comportement, son appétit, l’aspect de ses selles, etc. En observant les poils de votre ami félin, vous pouvez savoir s’il est en pleine forme où s’il souffre de quelque chose. Si votre chat perd ses poils, cela est tout à fait normal s’il est dans sa période de mue. En revanche, si la perte de poils est localisée ou s’accompagne de différents troubles et symptômes (démangeaisons, agitation, perte d’appétit…), il peut s’agir de la manifestation d’une maladie sous-jacente.

Voyons ensemble 6 raisons possibles qui pourraient expliquer une perte de poils chez le chat.

1. Le mal-être du chat, parmi les causes de perte de poils

Votre chat peut se mettre à perdre ses poils parce qu’il ressent un malaise. Il est peut-être stressé à cause de quelque chose : changement d’environnement, arrivée d’un nouvel animal… Inquiétudes et angoisses amènent le chat à se lécher beaucoup plus que d’habitude, voire de manière frénétique, ce qui accélère la chute de poils. Essayez de comprendre ce qui rend votre chat aussi tendu et d’apporter les réajustements nécessaires pour qu’il retrouve sa sérénité. N’hésitez pas à demander conseil au vétérinaire.

2. La mue, un phénomène normal

La mue intervient généralement 2 fois par an chez le chat, à l’automne et au printemps. Sa durée, son intensité et sa fréquence peuvent toutefois varier d’un animal à un autre. Elles dépendent de sa race, de la longueur de son poil et de son mode de vie notamment. Le chat renouvelle son pelage et il est donc tout à fait normal qu’il perde ses poils dans ces périodes. Les chutes de poils peuvent même être importantes chez les races à poil long.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

3. La teigne

La teigne est une maladie de la peau provoquée par un champignon. Ce dernier donne lieu à des lésions dermatologiques qui entraînent, à leur tour, des pertes de poils localisées ou sur tout le corps. Dans la plupart des cas, ce sont surtout la tête et le dos du chat qui sont touchés. Il est à signaler que la teigne ne provoque pas forcément de démangeaison chez le chat atteint.

4. Les parasites

Contrairement à la teigne, les maladies de la peau provoquées par des parasites, comme la gale, se traduisent souvent par un prurit (démangeaison) plus ou moins intense. Le chat peut être affecté par 2 formes de gales : celle du corps, qui demeure assez rare, et la gale auriculaire, plus fréquente. Entraînée par des acariens, la gale se manifeste aussi par la perte de poils localisée ou généralisée.

5. Des maladies hormonales

Certaines perturbations hormonales peuvent donner lieu à des chutes de poils chez le chat. Bien souvent, l’alopécie féline d’origine hormonale est associée à divers symptômes dermatologiques. La peau du chat change d’aspect et de texture ; elle devient plus fine ou, à l’inverse, tend à s’épaissir. Elle peut également se dessécher. Le système pileux du chat est directement affecté par les dysfonctionnements du système endocrinien.

A lire aussi : 5 astuces pour combattre les poux chez le chat

6. Des allergies alimentaires

Si votre chat souffre d’allergies alimentaires, cela peut se traduire par des troubles de la peau et la chute de poils. D’où l’importance de veiller à ce que votre animal de compagnie reçoive une alimentation de qualité et adaptée à ses besoins spécifiques. Votre vétérinaire vous aidera à identifier les aliments susceptibles de provoquer des allergies chez votre ami félin. Il vous orientera également vers le régime alimentaire et les produits adéquats.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation