Qu'est-ce que l'ostéopathie pour chat ?

Illustration : "Qu'est-ce que l'ostéopathie pour chat ?"

Si l’ostéopathie existe depuis un siècle et demi, cette pratique n’est employée sur nos animaux de compagnie que depuis quelques années. Les chats en profitent aussi, notamment pour le traitement des troubles locomoteurs, du stress ou encore en phase postopératoire.

Médecine dit alternative, l’ostéopathie est aussi appliquée au chat pour l’aider à retrouver santé et bien-être. Quels sont les principes de cette méthode ? Quelles en sont les indications ? Comment une séance d’ostéopathie pour chat se déroule-t-elle ?

Ostéopathie pour chat : les principes

L’ostéopathie en général

L’ostéopathie fait partie des médecines non conventionnelles. Elle intervient par le biais de manipulations manuelles pour le diagnostic et le traitement. L’objectif est de déceler les troubles fonctionnels liés aux restrictions de mobilité et aux déséquilibres, afin de favoriser leur restauration. Approche holistique, l’ostéopathe envisage le corps comme un tout ; lorsqu’une partie de celui-ci est affectée, cela a des répercussions sur d’autres organes et fonctions. L’ostéopathie fait aussi aux capacités d’auto-guérison du corps.

Fondée il y a près de 150 ans par le médecin américain Andrew Taylor Still, elle a été reconnue en France en 2002 en vertu de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002, relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, article 75. L’exercice de l’ostéopathie animale est, quant à elle, autorisée depuis 2011.

L’ostéopathie féline

Dans les grandes lignes, l’ostéopathie appliquée au chat ne diffère pas de celle destinée aux humains. Ce qui change, c’est que le félin ne peut formuler explicitement ce qu’il ressent. Il revient donc à son propriétaire de décrire les symptômes observés chez l’animal. Il peut s’agit de perte d’appétit, de boiterie (même provisoire), d’une modification dans son comportement

L’ostéopathe intervient sur le chat aussi bien à titre préventif que curatif.

Les principales indications de l’ostéopathie appliquée au chat

Troubles de la sphère digestive

L’ostéopathe peut détecter et agir sur les troubles digestifs susceptibles d’affecter le chat : diarrhées, perte d’appétit, vomissements.

Troubles respiratoires

Il peut également venir en aide au chat présentant des problèmes d’ordre respiratoire, qui se manifestent notamment par la toux.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Troubles locomoteurs et articulaires

Le chat boite, a du mal à se déplacer, éprouve des difficultés à courir, sauter ou franchir des obstacles, souffre de problèmes articulaires… L’ostéopathie vise à restaurer les capacités locomotrices de l’animal et donc son autonomie.

Problèmes dermatologiques

Prurits (démangeaisons), pertes de poils, dermatoses et allergies font partie des troubles dermatologiques pouvant être atténués grâce à l’ostéopathie féline.

Troubles comportementaux

L’ostéopathe intervient également sur le chat sujet au stress, à la dépression, faisant preuve d’agressivité, d’hyperactivité ou, à l’inverse, d’apathie.

Rééducation postopératoire

L’ostéopathie peut contribuer à la rééducation chez le chat ayant subi une intervention chirurgicale. Le but est de l’aider à se remettre sur pied le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions.

Croissance du chaton

Retard de croissance, progression insuffisante du poids du chaton, naissance difficile et problèmes alimentaires figurent parmi les troubles de la croissance féline concernés par l’ostéopathie.

Vieillissement du chat

Le chat sénior peut être touché par une variété de petits et grands maux qui affectent sa qualité de vie au quotidien. Cela va des difficultés à se déplacer aux rhumatismes, en passant par les raideurs articulaires et les changements d’humeur. Là encore, il est possible de recourir à l’ostéopathie.

Le déroulement d’une séance d’ostéopathie pour chat

La séance d’ostéopathie peut s’effectuer soit au domicile du maître du chat, soit en cabinet. Le déroulement est le même dans les 2 cas.

A lire aussi : Les bienfaits de l'ostéopathie pour chat

La première partie est l’anamnèse. L’ostéopathe récolte un maximum d’informations de la part du propriétaire en termes de symptômes, historique santé du chat, habitudes, traumatismes passés, etc.

La seconde phase est consacrée à l’examen. Le praticien ausculte l’animal via des palpations afin de déceler les tensions, changements de température notables, les endroits anormalement fermes ou, à l’inverse, souples. Il examine ensuite les postures du chat immobile et en mouvement.

Avec toutes ces données en main, l’ostéopathe peut établir son diagnostic, puis passer au traitement à proprement parler, pensé selon les spécificités de son patient.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !