Comment se déroule une séance d'ostéopathie pour chat ?

Illustration : "Comment se déroule une séance d'ostéopathie pour chat ?"

Une consultation chez l’ostéopathe pour soigner un chat se déroule en plusieurs étapes. Quelles sont-elles ? En quoi consistent-elles ?

Les chats profitent aussi des bienfaits de l’ostéopathie, mais comment la consultation se passe-t-elle ? Les félins sont réputés moins « coopératifs » que d’autres animaux de compagnie, notamment les chiens, ce qui rend d’autant plus intéressant le fait de connaître le déroulement de la séance. Gros plan sur les différentes phases de l’intervention de l’ostéopathe sur le chat et sur ce qui caractérise chacune d’elles.

L’avant-séance d’ostéopathie pour chat

Différentes raisons peuvent amener à s’orienter vers l’ostéopathie pour soigner son chat. Si ce dernier affiche des symptômes tels que la perte d’appétit, la boiterie, un changement de comportement (il devient irritable, nerveux, se cache…), le stress ou encore la toux, l’ostéopathe peut lui venir en aide.

Il est généralement recommandé de ne pas emmener son chat en consultation d’ostéopathie s’il est sous anti-inflammatoire. Autrement, le praticien peut être induit en erreur lors de la phase d’examen et de diagnostic, car il guette notamment les manifestations d’inconfort et de douleur chez l’animal.

La phase initiale : l’anamnèse

La première phase de la séance d’ostéopathie pour chat est l’anamnèse. L’ostéopathe cherche, durant cette partie initiale de la consultation, à recueillir autant d’informations que possible sur l’animal. Le maître lui décrit les symptômes observés chez le félin, lui communique son historique santé ; maladies, traumatismes passés, traitements suivis, etc.

L’ostéopathe a également besoin de connaître les habitudes du chat sur le plan alimentaire et celui de l’activité.

L’examen

L’ostéopathe passe ensuite à la phase d’examen, qui comporte 3 volets : la palpation, l’observation et le testing.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

La palpation

Le praticien effectue des manipulations manuelles pour détecter les zones froides, celles chaudes ou encore les tensions. Le but est de déceler d’éventuelles inflammations et contractures, entre autres dysfonctionnements.

L’analyse posturale et locomotrice

L’ostéopathe procède ensuite à l’analyse des mouvements et des postures du chat. Il observe son état locomoteur pendant qu’il bouge, marche et reste immobile. De cette manière, il peut relever les boiteries ou d’autres formes de gênes.

Le testing

Le testing consiste à observer les pertes de mobilité articulaire, afin de faire le lien entre ce que le spécialiste constate, les informations recueillies auparavant et ainsi définir les corrections à apporter. En d’autres termes, c’est la phase débouchant sur l’établissement du diagnostic ostéopathique.

Le traitement ostéopathique

L’ultime phase de la consultation en ostéopathie consiste à effectuer le traitement à proprement parler.

Selon le diagnostic mis en place, l’ostéopathe exécute des manipulations sur les zones du corps concernées afin de soulager l’inconfort, la douleur, rétablir la mobilité et restaurer l’équilibre et l’homéostasie de l’organisme.

Rappelons que l’ostéopathie est une approche holistique, où lorsqu’une partie du corps est touchée, d’autres fonctions sont également affectées.

A lire aussi : Les bienfaits de l'ostéopathie pour chat

La fin de la consultation et l’après

A l’issue de la séance d’ostéopathie pour chat, le praticien fournit au propriétaire de l’animal un rapport de visite, ainsi que des conseils pour l’aider à améliorer la santé et le bien-être de son compagnon.

Le chat peut manifester une certaine fatigue durant les quelques jours qui suivent la consultation. Il est important de respecter cette période de repos, durant laquelle ses tensions sont chassées et l’équilibre graduellement restauré.

En règle générale, une amélioration peut être observée au bout de 2 à 3 semaines.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !