Comment utiliser les huiles essentielles sur son chat ?

Illustration : "Comment utiliser les huiles essentielles sur son chat ?"

Grâce à l’aromathérapie, on peut soulager une variété de maux pouvant affecter nos chats. A condition de s’y prendre de la bonne manière.

Les huiles essentielles permettent de soigner différents troubles chez le chat, mais on ne les emploie pas n’importe comment. Quels sont les modes d’administration et les précautions à prendre ?

Diluer les huiles essentielles avant de les utiliser sur son chat

Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées sous leur forme pure avec les chats. Elles sont à diluer dans l’alcool (sauf en cas de plaie à traiter), une huile végétale, du gel d’aloé vera ou encore du gel au carbopol à 2 %.

Les solutions d’aromathérapie présentent, en effet, de très hautes concentrations et l’organisme du chat y est particulièrement sensible. Elles peuvent perturber, voire agresser l’odorat de l’animal.

Certaines huiles essentielles contiennent, en outre, des composés que le foie du chat ne peut prendre en charge correctement. Celles qui comportent des phénols, par exemple, sont à exclure lorsque l’on souhaite soigner son animal de compagnie.

L’aromathérapie féline en diffusion

Lorsqu’il s’agit de soigner son chat, la diffusion est le mode à privilégier dans certaines situations, notamment quand l’animal est stressé ou agité. Diffusées dans l’air ambiant, les huiles essentielles aux propriétés apaisantes aident le ou les chats stressés à se détendre, ce qui permet au passage de prévenir les conflits. D’autres sont employées pour soulager les symptômes respiratoires.

Un autre des intérêts de ce mode d’application des huiles essentielles est qu’il permet d’y habituer graduellement le chat.

Il est toutefois déconseillé d’utiliser le brûleur ou la bougie ; le mieux est d’opter pour le spray ou l’inhalation de vapeurs. Par précaution, on aérera l’espace en ouvrant les fenêtres après la diffusion.

Dans certains cas, comme lorsque l’on souhaite protéger son chat contre les insectes et les parasites, il est possible d’appliquer quelques gouttes d’une solution d’aromathérapie répulsive sur son collier ou un bandana noué autour de son cou.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

En application cutanée

Les huiles essentielles employées pour traiter les petites blessures, les douleurs musculaires ou les lésions localisées sont appliquées par voie cutanée. Pour ce faire, il est recommandé d’en enduire ses mains avant de masser le chat aux endroits touchés ou d’utiliser un coton-tige (pour les plaies).

Une fois l’application terminée, le surplus de produit est à retirer pour prévenir son léchage par le chat.

Les huiles essentielles par voie orale

La prise des huiles essentielles par voie orale est la plus complexe s’agissant des chats. Généralement, on n’y a recours que pour traiter un nombre très limité d’affections, comme celles liées aux vers intestinaux, par exemple.

L’administration se fait alors au moyen d’une seringue, dont l’embout est à la placer au niveau de la commissure, ou d’une pipette.

Il est conseillé de ne donner d’huiles essentielles (toujours diluées) à son chat que quelques jours par semaine. Il est important de laisser le temps à son organisme et à son système digestif de se reposer.

Certains chats encore plus sensibles aux huiles essentielles

Comme expliqué plus haut, les chats sont sensibles aux huiles essentielles, mais certains sont encore plus vulnérables face à leurs effets indésirables. C’est le cas notamment des félins d’affections chroniques des voies respiratoires supérieures, des chats asthmatiques ou encore ceux sujets aux allergies cutanées.

Les symptômes manifestés sont variables, allant des complications respiratoires aux irritations oculaires, en passant par les dermatites et les larmoiements.

Exemples d’indications

On peut avoir recours à l’aromathérapie pour la désinfection, ainsi que pour lutter contre les tiques et les puces du chat. Des domaines dans lesquels l’huile essentielle de tea-tree s’avère précieuse.

A lire aussi : Dans quels cas utiliser les huiles essentielles pour soigner son chat ?

Celles de thym satureoïde, de ravintsara, d’eucalyptus radié et de clou de girofle sont, quant à elles, utilisées pour stimuler les défenses naturelles du chat et ainsi l’aider à se prémunir contre les infections.

Contre les douleurs musculaires et articulaires, les huiles essentielles d’hélicryse italienne, de lavandin, de gaulthérie et d’eucalyptus citronné figurent parmi les solutions d’aromathérapie employées.

Avec ses propriétés antifongiques et antiseptiques, l’huile essentielle de niaouli permet de nettoyer et assainir les oreilles de son chat en douceur.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !