Comprendre et calmer un chat agressif

Illustration : "Comprendre et calmer un chat agressif"

Dans certaines situations, même le chat le plus calme et le plus gentil peut s’avérer un adversaire redoutable : la peur ou encore la douleur peuvent en être à l’origine. Comment maîtriser un chat agressif pour qu’il ne soit ni un danger pour vous ni pour lui-même ?

Comment reconnaître un chat agressif ?

Certains comportements ou postures doivent vous faire comprendre que le chat en face duquel vous êtes n’est pas le plus coopératif de la terre, au point même d’être dangereux :

  • Poils hérissés sur le dos.
  • Grognements, feulements.
  • Oreilles aplaties sur le crâne.
  • Yeux grands ouverts.
  • Marche en crabe avec le dos courbé.

Ces comportements ont 2 vocations : prévenir et intimider. Si cela ne suffit pas, le chat pourra donner des coups de patte (avec ou sans les griffes), et en dernier recours attaquer.

Comment réagir face à un chat agressif ?

Sauf en cas d’extrême nécessité et de situation dangereuse, mieux vaut laisser passer l’orage. Les risques de blessures sont beaucoup trop importants.

Dans l’éventualité où le chat réussirait à être maîtrisé, il gardera un très mauvais souvenir de cette expérience et pourrait conserver un comportement encore plus méfiant, voire dangereux.

Il s’agit surtout d’identifier pourquoi le chat s’est mis dans un tel état :

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter
  • C’est un chat sauvage, auquel cas vous représentez le danger.
  • Le chat ne veut pas être touché ou attrapé.
  • Le chat a mal et le contact est encore plus douloureux.
  • La peur est engendrée par un bruit ou une situation inadaptée.

Pour les situations identifiées comme stressantes et pouvant déclencher une séquence agressive, telle que le transport ou encore les soins, votre vétérinaire pourra vous aider grâce à l’utilisation de mélanges d’huiles essentielles apaisantes.

Si le comportement agressif concerne votre chat, il est important et même vital de consulter un vétérinaire comportementaliste au plus tôt afin de ne pas laisser le comportement s’ancrer. Après avoir passé un long moment à vous questionner et à observer le chat, le vétérinaire pourra, le cas échéant, vous proposer une thérapie comportementale associée ou non à des médicaments.

A lire aussi : Les précautions à prendre en cas de griffures de chat

Rappelons qu’un chat ayant mordu ou griffé un homme ou un autre animal doit faire l’objet d’une mise sous surveillance sanitaire auprès d’un vétérinaire : 3 visites à intervalles réguliers pour s’assurer qu’il n’est pas porteur de maladie, comme la rage.

En cas d’agression, consultez notre article sur comment réagir en cas de griffures de chat.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !