Dans quels cas utiliser les huiles essentielles pour soigner son chat ?

Illustration : "Dans quels cas utiliser les huiles essentielles pour soigner son chat ?"

Quelles sont les situations dans lesquelles on peut avoir recours à l’aromathérapie pour soigner son chat ? Voyons ensemble les principaux cas concernés.

Les huiles essentielles rendent service à plus d’un titre à la santé et au bien-être du chat. Elles ne doivent cependant être utilisées sur les félins qu’en prenant un maximum de précautions ; il s’agit notamment de ne jamais les appliquer pures et de manière directe, de ne pas employer les huiles essentielles contenant des composés tels que les phénols et les aldéhydes aromatiques, face auxquels ces animaux sont vulnérables.

Passons en revue les principales indications de l’aromathérapie appliquée au chat, en rappelant que les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures ni appliquées directement sur l’animal.

Assainir l’environnement du chat et le protéger des parasites

Toutes sortes de bactéries et de germes peuvent s’accumuler et se développer dans les lieux où vivent les chats. Assainir et désinfecter l’environnement de l’animal permet de le protéger des maladies. L’aromathérapie peut aider les propriétaires dans ce soin.

Il est ainsi possible d’utiliser l’huile essentielle de tea tree ou de ravintsara pour ce travail d’assainissement, en diffusion dans l’atmosphère.

On peut aussi associer les huiles essentielles suivantes, à diluer dans l’alcool : lavande, tea tree et eucalyptus radié. A pulvériser dans l’espace fréquenté par le chat.

Contre les parasites externes et les insectes, une solution d’aromathérapie offre une action répulsive intéressante. Il s'agit de mélanger huiles essentielles de géranium d’Egypte, de lavande vraie et de lemongrass (à diluer dans l’alcool). Ce mélange est à appliquer soit sur le collier du chat, soit sur un bandana à nouer autour de son cou.

Aider le chat à se détendre

Le stress du chat a plus d’une origine : changement d’environnement, nouveauté dans la famille (adoption, départ, naissance…), voyage en avion, trajet en voiture, agitation… Les conséquences sur l’animal peuvent être graves, aussi bien sur le plan comportemental et émotionnel que sur celui physique.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Là encore, l’aromathérapie offre plus d’une solution pour aider son chat à se détendre. Mélangées et diluées, les huiles essentielles d’ylang-ylang, de lavande vraie et d’orange contribuent à calmer les félins agités lorsqu’elles sont diffusées.

Les huiles essentielles de valériane officinale et de petit grain bigarade sont également connues pour leur action apaisante.

Soulager le chat souffrant d’affections respiratoires

Causées par les virus, le climat ou les bactéries, les affections respiratoires félines affectent considérablement le quotidien du chat.

Les huiles essentielles de Saro, de myrte verte et de niaouli sont précieuses dans ce domaine. Elles sont à associer et diluer dans de l’alcool, puis à ajouter dans un récipient d’eau chaude, afin d’en faire profiter le chat souffrant en en inhalant les vapeurs.

Atténuer les douleurs musculaires et articulaires

Les douleurs musculaires et articulaires font aussi partie du champ d’action de l’aromathérapie appliquée au chat.

Les huiles essentielles de lavandin, de gaulthérie, d’eucalyptus citronné et d’hélichryse italienne combinent leurs propriétés pour contribuer à soulager le chat endolori au niveau des muscles, des tendons ou sujet à l’arthrose. Un mélange à diluer avant de l’utiliser en massage.

A lire aussi : Comment utiliser les huiles essentielles sur son chat ?

Pour les lésions mineures chez le chat

On peut également compter sur les vertus thérapeutiques des huiles essentielles pour effectuer les soins ordinaires, notamment sur les lésions mineures. Elles soutiennent leur cicatrisation et aident à leur désinfection.

Puisqu’il est ici question de plaies, le mélange d’aromathérapie n’est pas à diluer dans l’alcool mais dans un substrat plus doux, comme le gel de carbomer à 2%. Il s’agit d’associer les huiles essentielles de laurier noble, de ciste ladanifère, de palmarosa et de tea tree. A appliquer sur les blessures 3 fois par jour pendant une semaine.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !