Pratiquer l'acupression chez soi avec son chat

Illustration : "Pratiquer l'acupression chez soi avec son chat"

Avec de bons conseils et de l’exercice, il est possible de pratiquer l’acupression féline chez soi pour soigner son chat.

Les chats n’aiment pas forcément être touchés, encore moins par des étrangers. Dans le même temps, il serait bien dommage de les priver des bienfaits de l’acupression. D’où la pertinence de la pratique de cette méthode de soin chez soi.

Bien évidemment, cela nécessite des connaissances, tant en termes de techniques d’acupression qu’en morphologie et en santé du chat. Il est vrai que l’on peut tout trouver sur Internet et dans les livres spécialisés, mais le mieux est de passer d’abord par le spécialiste en acupression, d’effectuer les premières séances chez ce dernier et d’apprendre les bases de la méthode auprès de lui avant de l’appliquer à la maison sur son ami félin.

L’acupression pour chat : rappel des principes et des indications

Tout comme l’acupuncture, qui se pratique avec des aiguilles, l’acupression vise à rétablir la bonne circulation des flux d’énergie et l’équilibre dans le corps. A cette différence près que les outils employés sont les doigts, voire parfois la paume ou le tranchant de la main.

En médecine traditionnelle chinoise, l’harmonie et la fluidité de la circulation de l’énergie vitale doivent régner dans l’organisme. Sans quoi, l’individu – le chat en ce qui nous concerne – tombe malade ou souffre de divers troubles.

On emploie l’acupression chez le chat lorsqu’il souffre de problèmes respiratoires, cardiaques, nerveux, émotionnels, digestifs, articulaires ou encore en phase post-opératoire. En tant que médecine non conventionnelle ou alternative, elle est souvent utilisée en complément des traitements allopathiques prescrits par le vétérinaire.

Parce qu’un chat préférera toujours être manipulé par son maître, pratiquer soi-même l’acupression féline est une idée intéressante. Et ce, même si les spécialistes savent s’y prendre avec les chats et sont rompus aux méthodes d’approche pour les mettre en confiance.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Et avant de s’y mettre, il est important de garder en tête qu’on ne peut pas forcer un chat à se laisser manipuler. Cela ne ferait que le mettre dans un état de stress.

Les conditions pour une séance d’acupression réussie

Pour une séance d’acupression comme pour toute forme de soin, il est important que le chat soit à l’abri de toute agitation et toute source de stress. Il est donc recommandé de choisir un lieu calme, sans bruit et sans élément de perturbation pour l’animal.

Le chat peut être installé sur une table, un canapé ou même sur les genoux du maître pour faciliter les manipulations.

Pour le mettre à l’aise, il est conseillé de commencer par des caresses sur les zones du corps où il aime être touché, en évitant celles où il n’apprécie pas le contact.

Pendant la séance d’acupression, il est tout aussi crucial d’observer ses réactions et ses attitudes à chacune des manipulations. Il faut également être soi-même détendu ; autrement, on risque fort de lui communiquer ses tensions.

L’acupression féline à domicile en pratique

Avant d’effectuer les pressions, on doit évidemment déterminer les points sur lesquels on va agir. C’est là que les connaissances citées plus haut en méridiens, anatomie et interactions entre les parties du corps et fonctions interviennent.

La technique de base en acupression consiste à réaliser des mouvements circulaires et légers atour de la zone concernée, avant d’appuyer graduellement avec le pouce pendant 10 secondes et relâcher. Une manipulation qui est à reproduire sur le même point côté opposé.

A lire aussi : Quelles pathologies du chat soigner avec l'acupression ?

Il existe une variété de techniques d’acupression pour chat plus ou moins avancées. Celle consistant à pousser avec le pouce, la paume ou le tranchant de la main pour chercher à atteindre les tissus profond est appelée « Tui ».

Le « Na » correspond, quant à lui, à saisir un muscle ou un tendon entre le pouce et les autres doigts de la main, avant de relâcher progressivement.

Lorsque l’on pince légèrement avec la pulpe du pouce et celle d’un autre doigt pour intervenir sur les masses musculaires épaisses du chat, on parle de « Qia ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !