La phytothérapie pour renforcer les défenses naturelles du chien

Illustration : "La phytothérapie pour renforcer les défenses naturelles du chien"

Le système immunitaire assure la défense de l’organisme du chien, mais lui, qui le soutient ? La phytothérapie peut lui apporter beaucoup sur ce plan. Certaines plantes se distinguent, en effet, par leurs propriétés thérapeutiques permettant de combattre les infections et, de manière générale, de stimuler l’immunité du chien.

La phytothérapie permet de soigner une multitude de maladies et d’affections chez le chien. Elle agit aussi en faveur de ses défenses naturelles.

Qu’est-ce que le système immunitaire du chien ?

On appelle système immunitaire ou défenses naturelles l’ensemble des mécanismes servant à défendre l’organisme. Le principe est le même chez l’humain comme chez le chien.

Ce sont les défenses naturelles du chien qui se chargent de faire la distinction entre les cellules de l’organisme, qu’elles doivent protéger, et les éléments étrangers. Il peut s’agir de parasites, de virus ou encore de bactéries. Une fois détectés, le système immunitaire procède à leur destruction en produisant des anticorps et en utilisant les globules blancs.

S’il est affaibli, le système immunitaire du chien rend l’organisme de ce dernier vulnérable face aux infections et maladies de toutes sortes. L’automne et l’hiver le mettent souvent à rude épreuve. Le froid, les écarts de température (entre l’intérieur de la maison et l’extérieur) et le confinement (qui favorise la transmission de virus) notamment préparent le terrain aux maladies infectieuses, face auxquelles les défenses naturelles se mobilisent.

Il est donc important de les épauler dans leur travail. Pour renforcer le système immunitaire du chien, certaines plantes possèdent des vertus thérapeutiques bien spécifiques et fort intéressantes.

Quelles plantes pour soutenir les défenses naturelles du chien ?

La phytothérapie offre plus d’une solution pour soutenir les défenses naturelles du chien. Citons quelques plantes souveraines contre les infections et alliées du système immunitaire canin.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Le ravintsara

On utilise soit directement les feuilles du ravintsara, soit son huile essentielle en phytothérapie et aromathérapie. Cette plante possède des propriétés antivirales et expectorantes, entre autres. On s’en sert pour stimuler les défenses naturelles du chien, chez lequel elle permet de lutter contre une variété d’infections virales. Les rhinopharyngites et les bronchites en font partie. Elle pourrait même contribuer à combattre la toux du chenil.

L’échinacée

Traditionnellement employée par les Amérindiens pour se soigner, puis par les colons européens installés sur le continent américain, l’échinacée renferme des actifs aux propriétés antivirales, antibactériennes et anti-inflammatoires. On peut y avoir recours pour traiter le rhume chez le chien. L’échinacée intervient, en effet, en cas d’infection des voies respiratoires.

Le thym à thymol

L’huile essentielle de thym à thymol tonifie l’organisme et permet d’atténuer la fatigue physique. Elle agit également contre l’épuisement psychique. Anti-infectieuse, cette plante renforce le système immunitaire du chien, tout en assainissant les voies respiratoires et digestives.

La réglisse

C’est au cœur de la racine de la réglisse que l’on retrouve ce qui fait son pouvoir thérapeutique : la glycyrrhizine et l’acide glycyrrhizique. Ceux-ci sont de redoutables adversaires pour divers virus. Des essais menés à la fin des années 1980 ont démontré que la réglisse (extrait administré par intraveineuse) avait un effet stimulant sur la production des lymphocytes T, des cellules immunitaires, ainsi que des protéines antivirales appelées interférons.

L’astragale

Il existe plus de 2500 espèces d’astragales. Plusieurs d’entre elles sont utilisées pour leurs propriétés médicinales, dont Astragalus penduliflorus en Médecine Traditionnelle Chinoise. L’astragale stimule les défenses naturelles surtout chez les chiens malades, convalescents ou âgés. Des essais effectués en 2006 et 2007 ont démontré qu’elle stimulait la production de cellules immunitaires.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation