La phytothérapie pour entretenir les reins et la vessie du chien

Illustration : "La phytothérapie pour entretenir les reins et la vessie du chien"

L’organisme d’un chien de 10 kg produit quotidiennement 200 à 300 ml d’urine. Derrière cela, il y a tout un dispositif complexe et dont l’équilibre est primordial quant à la santé de l’animal. C’est le système urinaire. Parmi ses organes principaux figurent les reins et la vessie. Les premiers filtrent le sang et éliminent les toxines et déchets métaboliques notamment. La seconde accueille l’urine en attendant son évacuation lors des mictions du chien. Ce sont de véritables machines ultra performantes qui ont besoin d’être protégées pour fonctionner normalement. Pour assurer cette protection et soigner les affections susceptibles de les toucher, la phytothérapie répond présent.

Quels sont les troubles qui affectent les reins et la vessie du chien ? Et quelles sont les plantes à employer pour empêcher leur survenue ou en atténuer l’impact ?

Quelles sont les affections les plus courantes des reins et de la vessie chez le chien ?

Les reins et la vessie du chien peuvent être touchés par différents maux. Les plus courants sont :

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • L’insuffisance rénale : lorsque la capacité des reins à assurer leurs fonctions (filtration, élimination des toxines, régulation de l’eau…) est diminuée, on parle d’insuffisance rénale. Elle peut être chronique si son apparition est progressive. Et si elle est soudaine, il s’agit d’insuffisance rénale aigüe. Dans ce cas-ci, elle n’est pas définitive et les reins peuvent se remettre à fonctionner normalement s’ils sont traités de manière adéquate.
  • Les calculs rénaux : on parle aussi de lithiases rénales. L’expression désigne la formation de cristaux durs dans les reins. Cette maladie provoque des douleurs tant au niveau des reins que dans la vessie et l’urètre.
  • La néphrite : c’est l’inflammation du rein, qui peut être provoquée par une infection ou une malade auto-immune. Il peut en résulter une insuffisance rénale.
  • La cystite : une cystite correspond à l’inflammation de la paroi de la vessie. Elle peut être la conséquence d’une infection bactérienne, mais aussi d’un calcul ou d’une tumeur. Les chiennes sont plus touchées que les chiens mâles.

Quelles plantes peut-on utiliser pour les prévenir ou soigner ?

Quelle que soit la maladie affectant les reins et la vessie du chien, il est indispensable de veiller à ce que ce dernier boive autant d’eau fraîche et propre que possible.

Ces troubles peuvent être soignés grâce à la phytothérapie. Voici quelques plantes ayant des bienfaits sur le système urinaire du chien :

A lire aussi : La phytothérapie pour traiter l'arthrose du chien

  • L’orthosiphon : cette plante vivace originaire d’Asie du sud-est et de l’Australie possède une action diurétique remarquable. C’est ce qui en fait une solution de phytothérapie bien connue pour le soin du système urinaire canin. L’orthosiphon permet de prévenir les calculs rénaux. Son effet est similaire au furosémide, mais contrairement à ce dernier, il n’a pas d’impact sur le métabolisme du potassium. D’où son utilité pour les chiens séniors.
  • Le desmodium : cette plante est bénéfique pour le tissu fonctionnel du rein du chien, appel parenchyme rénal.
  • Le tribule terrestre : également appelé tribulus, il est diurétique et assure d’importants apports minéraux. Cette plante contribue à soigner les calculs urinaires.
  • Le ginkgo biloba : il soutient la microcirculation sanguine rénale et s’avère utile s’il y a insuffisance rénale aigüe.
  • Le pissenlit : anti-inflammatoire et antioxydant, le pissenlit contribue également à éliminer les toxines.
  • La canneberge : elle est précieuse en cas de cystite, puisqu’elle aide à détacher les bactéries qui s’accrochent sur la paroi de la vessie.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation