Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Protéger son chien du froid

S’il est plus résistant au froid qu’un humain, votre chien peut vivre un hiver compliqué si quelques recommandations ne sont pas respectées. Oui, votre chien peut aussi grelotter, se figer et être tétanisé par l’air glacial hivernal. Nos conseils et astuces pour lui éviter de prendre froid.

D’une manière générale, le chien résiste bien mieux qu’un humain face au froid. Pour autant, il ne faudrait pas s'y méprendre, votre chien peut tout à fait attraper froid et tomber malade. Les chutes de température peuvent attaquer son organisme et l’hypothermie peut le conduire également à la mort dans les cas extrêmes.

Quels sont les chiens les plus sensibles au froid ? Comment faire pour les protéger efficacement ? Voici quelques conseils vous permettant de préserver la santé de vos amis à 4 pattes, lorsqu’il fait particulièrement froid.

L’inégalité des chiens devant le froid

Il est évident que tous les chiens ne sont pas sur un pied d’égalité face au froid. Certains sont beaucoup mieux protégés contre les baisses de températures, grâce à leur épaisse fourrure, qui est souvent double chez les races à poil long (poil de couverture et sous-poil). Les chiens d’attelages ou de traîneaux, à l’instar du Husky Sibérien, du Malamute de l’Alaska et du Samoyède, possèdent un poil long et très dense qui leur confère une excellente protection.

C’est d’ailleurs pour cela qu’ils évoluent sous la neige et les grands froids, sans grande difficulté. D’autres chiens tels que le Berger du Caucase et le Dogue du Tibet sont également bien armés contre le froid. En revanche, les races à poil court ou ras (Greyhound, Chihuahua, Jack Russell Terrier, Pitbull, Dogue Allemand…) supportent beaucoup moins les basses température et doivent donc bénéficier d’une protection supplémentaire.

L’âge et l’état de santé du chien déterminent également sa résistance au froid : un chiot ou un chien âgé est plus vulnérable qu’un adulte en pleine possession de ses moyens.

Leur faire porter des vêtements chauds

En période de grand froid, il devient nécessaire de couvrir son chien pour préserver son organisme. Il existe sur le marché de nombreux modèles de manteaux spécialement conçus pour la gent canine. Le choix est très varié et les tailles sont adaptées aux différents types de chiens.

A lire aussi : "Les réactions du chien face au chaud "

En cas de neige ou de verglas, les chaussons pour chiens peuvent également s’avérer nécessaires. Les animaux appelés à évoluer longuement sur ces surfaces gelées sont susceptibles de souffrir de lésions au niveau des coussinets, qui sont alors à habiller. L’application d’un baume protecteur ou de vaseline sur les coussinets est aussi recommandée. Les mesures de protection pour les pattes sont d’autant plus indispensables que les routes et trottoirs enneigés ou verglacés sont recouverts de sel par les services de voirie, celui-ci agressant lui aussi les coussinets.

Adapter les sorties

Les jours d’hiver particulièrement froids, il est conseillé de raccourcir les promenades, sans pour autant les annuler. Si le chien ne doit pas être privé de sa sortie quotidienne lui permettant de se dépenser, de faire ses besoins, d’être stimulé et de s’aérer, on veillera à ce qu’il soit moins exposé aux méfaits du froid en en réduisant la durée.

Après la promenade raccourcie, vous pourrez compenser en jouant davantage avec votre animal à l’intérieur.

Et surtout, pensez à bien l’essuyer et le sécher de retour de sortie, notamment ses pattes.

Réajuster leur alimentation

L’alimentation rejoint le mode de vie de votre chien. Si votre chien vit en intérieur tout l’hiver, il n’y a pas de raison d’augmenter sa ration quotidienne. Au contraire, cela ne ferait qu’accroitre son embonpoint puisqu’il ne se dépensera pas plus, voire même moins. Pour mieux supporter le froid, votre chien s'il est habituellement à l'extérieur a besoin d’une alimentation plus riche en protéines et en calories. De manière générale, il est recommandé d’augmenter d’un quart la quantité de nourriture quotidienne donnée aux chiens qui vivent à l’extérieur.

En ce qui concerne l’eau, on préférera les bols en plastique aux modèles en acier inoxydable, car dans les premiers, le liquide gèle moins vite.

Le mode de vie de votre chien

Si votre chien à l’habitude du tapis de votre salon ou du canapé familial, il ne devrait pas apprécier se retrouver dehors par des températures négatives. Oui, les chiens d’appartement ou habitués à vivre en intérieur seront sensibles au froid.

A l’inverse, les chiens habitués à vivre en extérieur, comme les Bergers Allemands, ne ressentiront pas l’effet du froid. Pour ces derniers, pensez à bien isoler leur niche et qu’elle soit bien ajustée à la taille de votre chien.

En résumé

Votre chien devrait passer l’hiver sans trop d’encombres, en tout cas mieux que vous. Pour les chiens aux poils longs, il n’est pas question de s’inquiéter. En revanche, protégez comme il se doit votre chien nain ou au poil ras. Manteau, alimentation, coussinets, promenades, tout doit être pensé en fonction du mode de vie de votre chien.

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !