Eduquer un chien sourd

Illustration : "Eduquer un chien sourd"

Avoir et éduquer un chien sourd, c’est apprendre à communiquer d’une autre manière avec lui et surtout apprendre à parler chien.

De nombreux maîtres ont tendance à oublier que les chiens ne parlent pas notre langue et utilisent parfois des méthodes uniquement basées sur des commandes vocales. Ces méthodes sont, en général, peu fructueuses et engendrent parfois même des comportements inappropriés des maîtres envers leur animal.

Avoir un chien sourd permet, selon moi, d’apprendre réellement ce qu’est la communication canine et comment interagir le plus naturellement possible avec son chien. A mon sens, beaucoup de maîtres de chiens, sourds ou non, devraient s’inspirer des techniques utilisées pour éduquer un chien sourd, car cela permet de mettre en évidence une communication non verbale, auquel le chien sera bien plus réceptif.

Eduquer un chien sourd, c’est s’adapter à un handicap auquel nous n’avons pas forcément l’habitude d’être confrontés au quotidien. Voici donc mes conseils pour permettre l’éducation sereine d’un chien sourd.

Créer et renforcer une relation équilibrée avec son chien

La relation entre le maître et son chien doit avant tout être basée sur une confiance mutuelle, qui découlera naturellement vers une coopération certaine.

Le chien sourd doit voir son maître comme un guide et une ressource fiable pour évoluer sereinement et en toute sécurité dans tous les environnements et toutes les situations qu’il vivra tout au long de sa vie.

La création et le renforcement de cette relation passent naturellement par :

  1. une réponse quotidienne aux besoins fondamentaux du chien (les besoins primaires, les besoins de dépense, les besoins sociaux, etc.)
  2. une attitude du maître envers son chien cohérente et riche de sens, sans quoi le chien ne se sentira pas serein
  3. des règles et limites fixées pour que le chien se sente encadré et donc en sécurité

Sans ces 3 points clés, le chien ne verra pas son maître comme un être de référence et sera, de fait, bien moins enclin à coopérer.

Avoir un langage corporel explicite

Lorsque l’on souhaite éduquer un chien sourd, il est évident que la communication non verbale sera privilégiée. Mais rien ne vous empêche de parler à votre chien si cela vous aide à extérioriser davantage vos émotions et communiquer plus facilement avec votre animal.

Toutefois, il faudra surtout apprendre à parler « à l’italienne », avec beaucoup de gestes et postures différentes et propres à chacune des commandes demandées au chien.

Il ne faudra pas avoir peur d’en faire des caisses et extérioriser toutes les émotions ressenties lors des interactions avec l’animal afin de communiquer au mieux les désirs, attentes ou satisfactions.

Avoir une gestuelle et des postures claires

Le langage verbal utilisé pour interagir avec un chien sourd devra être clair et précis. Tout comme on ne parlera pas à un chien dit « normal » en faisant des phrases avec sujet, verbe et complément, on ne parlera pas non plus à un chien sourd en utilisant une multitude de gestes incompréhensibles et flous pour le chien.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Ainsi, pour chacune des commandes que vous serez amené à exprimer à votre chien sourd, utilisez et choisissez une gestuelle bien particulière et propre à chaque indication.

Voici quelques exemples :

  • Rappel : jambes pliées ou position accroupie, les bras écartés ou les mains tapotant le sol ou les jambes, et surtout un grand sourire.
  • Assis : posture droite et un mouvement avec le doigt allant de la truffe du chien vers le haut
  • Couché : posture droite ou légèrement courbée et un mouvement avec le doigt allant de la truffe du chien jusqu’entre ses pattes avant
  • Stop/Arrêt : posture droite et le bras placé perpendiculairement au corps avec une main tendue, paume ouverte en direction du chien

Au début, ces indications (notamment les positions assis et couché) seront principalement apprises avec ce que l’on appelle la technique du leurre : celle-ci consiste à accompagner le chien avec un leurre (friandise ou jouet) vers la position que l’on souhaite qu’il adopte.

Faire appel à des professionnels

Faire face à un handicap n’est parfois pas simple et on peut vite se sentir perdu, voire dépassé par les difficultés rencontrées. Il ne faut donc jamais hésiter à demander de l’aide à des personnes compétentes pour vous apporter un soutien et des conseils précieux, personnalisés et adaptés à votre situation.

Les vétérinaires, éducateurs canins et comportementalistes sont là pour vous aider si vous en ressentez le besoin. Il n’est jamais trop tard, et prendre conscience que l’on a besoin d’aide est déjà un grand pas en avant vers la réussite.

S’aider d’outils adaptés

Pour finir, afin de vous aider notamment à créer une connexion avec votre chien, principalement pour les exercices de rappel, il existe un outil spécifiquement dédié à l’éducation des chiens sourds : il s’agit du collier à vibrations.

Attention, ce collier n'envoie pas des décharges électriques ; ce sont simplement des vibrations qui ne sont absolument pas douloureuses pour l'animal.

A lire aussi : Eduquer son chien au clicker

En pratique, il s’agira d’apprendre au chien l’association suivante : vibration = friandise. Ce conditionnement permettra ensuite d’attirer l’attention du chien, notamment pour les exercices de rappel lorsque ce dernier ne sera pas en interaction directe avec son maître.

Les recommandations de sécurité :

  • Ne lâchez jamais un chien sourd dans un environnement non sécurisé
  • Ne lâchez jamais un chien sourd qui n’obéit pas au rappel ou qui n’a pas encore été suffisamment conditionné au collier à vibrations
  • Ne surprenez jamais un chien sourd en l’approchant par derrière ou lorsqu’il dort, au risque de déclencher chez lui une agression par peur ou irritation

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation