Eduquer son chien sans récompense

Illustration : "Eduquer son chien sans récompense"

La récompense est considérée comme étant un élément incontournable dans l'éducation du chien. Peut-on s'en passer malgré tout ?

Eduquer son chien sans récompenses, est-ce possible ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui à travers plusieurs points : ce qu’est une récompense tout d’abord, pourquoi utilise-t-on des récompenses, quelles sont les conséquences de la non utilisation de récompenses et enfin quelles récompenses peut-on utiliser ?

Qu’est ce qu’une récompense ?

Tout d’abord, il me semble important de désigner ce qu’est réellement une récompense. En éducation, qu’elle soit canine ou humaine d’ailleurs, la récompense est une conséquence agréable (ou parfois désagréable, mais nous allons nous concentrer sur les récompenses positives ici), qui fait suite à une action réalisée. Souvent, cette récompense est apportée par une personne extérieure, mais elle peut également être auto-appliquée.

Par exemple, lorsqu’un chien s’assoit suite à une commande de la part de son maître, ce dernier va venir récompenser son chien en lui apportant une conséquence agréable suite à son action.

Autre exemple, si un chien court après une proie et finit par l’attraper et donc la manger, il s’auto-récompense en savourant le fruit de sa quête.

Une récompense est souvent associée dans la tête des gens à une friandise, cependant, comme évoqué précédemment, la récompense est décrite comme un avantage (ou une sanction) faisant suite à une action. De ce fait, à aucun moment le terme de récompense n’est synonyme de friandise.

Nous énumérerons les différentes récompenses possibles en éducation canine par la suite, pour cesser d’imaginer que l’éducation avec récompenses signifie forcément éducation avec friandises.

Pourquoi utiliser une récompense ?

Eduquer son chien avec des récompenses positives est, à mon sens, inévitable. La raison est qu'il est très important de féliciter et encourager les bons comportements proposés par le chien en question, afin de l’inviter à réitérer les actions qui ont mené à cette fameuse conséquence agréable.

Récompenser un chien d’une bonne action, c’est lui montrer notre contentement, mais c’est surtout l’encourager à reproduire cette bonne action. Et récompenser son chien, c’est lui permettre d’obtenir ce qu’il aime, c’est ce qui va lui donner envie de recommencer.

En clair, éduquer un chien, c’est lui apprendre divers commandements dans un but de cohabitation saine et sereine, que ce soit au sein du foyer, dans la rue, en balade, avec d’autres animaux, avec d’autres personnes, etc. Et si ces commandements ne sont pas renforcés et encouragés par des récompenses positives, notre chien n’aura aucune raison valable de les reproduire et sera alors hors de contrôle et potentiellement dangereux.

Eduquer son chien sans récompense : les conséquences

Comme évoqué précédemment, éduquer un chien sans récompenses c’est un peu comme brasser de l’air. Car, pour le chien en question, s’il agit et que son maître reste complètement stoïque, il comprendra que ce comportement ne permet pas d’obtenir satisfaction et donc, il ne souhaitera pas le reproduire.

Prenons l’analogie du travail. Si, tous les mois, vous travaillez dur pour diverses raisons (pour un salaire, pour la concrétisation d’un projet, pour faire plaisir à autrui, etc.) mais qu’à la fin du mois, aucune reconnaissance ne vous est accordée, alors, le mois suivant, vous n’aurez plus du tout la même énergie ni la même envie de travailler dur parce que vous saurez qu’in fine, aucune récompense positive ne vous sera accordée.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

C’est un procédé inscrit dans la nature humaine, mais aussi canine. Nous sommes des opportunistes nés, sauf exception pour nous autres humains complexes et quelque peu torturés parfois, qui allons vers ce qui nous apporte plaisir et satisfaction. Si ce n’est pas le cas, nous changeons de cap, nous procédons autrement pour tenter d’obtenir la reconnaissance recherchée.

Les chiens fonctionnent principalement ainsi. S’ils comprennent qu’obéir ne leur apporte rien, ils finiront par ne plus obéir et n’en faire qu’à leur tête puisqu’après tout, cela leur apporte davantage de satisfaction.

Quelles récompenses utiliser ?

Pour finir, voici quelques récompenses positives à mettre en place dans l’éducation de son chien :

A lire aussi : Eduquer son chien au clicker

  • La friandise, bien évidemment. C’est l’une des principales récompenses qui, à coup sûr, incitera le chien à réitérer le comportement renforcée par la nourriture. Toutefois, certains chiens ne sont pas gourmands ou ne tolèrent que très peu les friandises. Dans ce cas, d’autres alternatives sont possibles.
  • La caresse, qui est souvent utilisée pour valider un comportement mais aussi tout simplement pour entrer en contact avec un chien. Attention toutefois à la caresse qui peut avoir deux inconvénients majeurs :
  1. Si la caresse est très souvent proposée au chien, pour dire bonjour ou simplement pour faire un câlin, elle n’aura plus de valeur aux yeux du chien, elle sera considérée comme un acte normal et ordinaire. En clair, si vous caressez très souvent votre chien, n’utilisez pas la caresse pour le récompenser car il ne la considérera pas comme telle. N’oubliez pas que la récompense doit être un acte qui renforce le bon comportement, cela sous entend alors que cet acte doit être ponctuel pour qu’il garde une certaine valeur aux yeux du chien.
  2. De plus, la caresse n’est pas toujours synonyme de plaisir pour tous les chiens. Certains chiens sont en effet peu tactiles et n’apprécieront pas nécessairement ce contact physique. Il est donc important de connaître son chien et de savoir ce qu’il apprécie ou non.
  • Le jeu, qui peut être utilisé pour les chiens très joueurs qui adorent apprendre en s’amusant. Attention toutefois aux jeux qui pourraient venir déconcentrer le chien pendant une séance éducative voire même l’exciter de manière excessive. Le jeu est souvent à utiliser à la fin d’une séance pour défouler le chien et lui permettre de finir la leçon sur une note positive.
  • La voix, qui peut également être utile pour récompenser son chien d’une bonne action et qui est d’ailleurs souvent une récompense spontanée que l’on met en place sans vraiment réfléchir. Mais attention, si l’on récompense par la voix, cela doit être exagéré. En effet, dire « c’est bien » à un chien ne suffit pas, il faut qu’il comprenne que l’action réalisée enthousiasme et ravit son maître. Cela passe alors par une intonation assez aigüe et des mots plutôt marqués comme un « Ouiiiiii, c’est biiiiiieeeennnnn mon chien ». De même que pour la caresse, votre chien est habitué à vous entendre parler constamment, il connaît le son de votre voix et le reconnaîtrait parmi tant d’autres, jouez donc sur la surprise et étonnez votre chien avec un intonation exagérée et peu commune. Il comprendra alors qu’il a vraiment réalisé une action qui vous fait réagir positivement.
  • Le fait d’obtenir : nous en parlions précédemment, les chiens sont des êtres opportunistes qui vont reproduire les comportements qui leur ont permis d’obtenir satisfaction. De fait, n’hésitez pas à jouer la dessus. Un exemple tout bête mais très parlant : mon chien veut sortir, il gratte à la porte, je l’ignore (ce comportement ne lui permettra pas d’obtenir satisfaction). En revanche, mon chien veut sortir, il s’assoit devant la porte, je lui ouvre (ce comportement permet d’obtenir satisfaction).

Pour conclure, vous l’aurez compris, ce n’est clairement pas ici que vous apprendrez à éduquer votre chien sans récompenses car c’est un non-sens en terme d’éducation. Eduquer c’est apprendre, certes, mais c’est surtout donner envie d’apprendre. Et sans récompenses, on ne donne absolument pas envie d’apprendre, on dégoute plus qu’autre chose de l’apprentissage.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation