Qu'est-ce que le BARF ?

Illustration : "Qu'est-ce que le BARF ?"

Certains propriétaires canins ont abandonné les croquettes et les autres formes d’aliments pour chien industriels contre des repas naturels et crus. Ils ont fait le choix d’un régime alimentaire BARF pour leurs chiens dans l’espoir de leur assurer une santé et un bien-être améliorés. Qu’est-ce que le BARF ? Que peut-on attendre comme bienfaits ?

Alors que les aliments industriels pour chien sont censés nous faciliter la vie tout en assurant à nos compagnons les apports nutritionnels adéquats, de nombreuses voix s’élèvent contre eux depuis quelques années. Les modes d’alimentation alternatifs, naturels et bio sont mis en avant avec, pour chacun de ces régimes, des arguments plus ou moins solides à faire valoir. Régime Volhard, Raw Food, Natural Rearing, recours aux probiotiques ou encore aux algues font partie de ces préceptes visant à nourrir son chien autrement. Le BARF en est un autre exemple. Si ses fondements existent depuis longtemps, sa théorisation remonte à un quart de siècle environ. Avec le BARF, l’accent est mis sur la viande crue, mais pas seulement. Découvrons-en les différents aspects et principes.

Le BARF, une alternative à l’alimentation industrielle pour chien

BARF est un acronyme signifiant « nourriture crue biologiquement appropriée » (Biologically Appropriate Raw Food). C’est un mode d’alimentation pour animaux de compagnie qui est défendu depuis des lustres, mais c’est au Dr Ian Billinghurst, vétérinaire australien, qu’on en attribue la mise en théorie au début des années 1990.

Le principe du BARF, c’est de faire en sorte que nos chiens se nourrissent de manière similaire à leurs cousins et ancêtres canidés sauvages. En d’autres termes, ce qu’ils mangent doit ressembler le plus possible à ce qu’ils auraient consommé s’ils avaient eux-mêmes chassé leur proie dans la nature.

Exit, donc, les croquettes et les pâtées. Le BARF exclut aussi les céréales, considérant que ces dernières ne faisaient pas partie du régime du chien avant sa domestication. D’après les fondements du Biologically Appropriate Raw Food, le menu du chien doit respecter son statut d’animal carnivore.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les féculents tels que le riz et les pâtes n’ont donc pas leur place dans une alimentation pour chien de type BARF, qui est constituée comme suit :

  • De la viande, des os charnus et des abats crus
  • Des légumes et fruits crus (il vaut mieux cependant en cuire certains) et écrasés
  • Des huiles végétales et de huiles de poissons
  • Des compléments : vitamines et minéraux, œufs, levure de bière…

Bénéfices attendus et inconvénients du BARF

Les adeptes d’une alimentation BARF estiment que les aliments industriels sont non seulement inadaptés au chien, mais qu’ils sont en plus sources de maladies et de troubles : surpoids, dysfonctionnements hormonaux, diabète, croissance et reproduction perturbés…

Le BARF permettrait donc de prévenir ces maux. Il promet, entre autres :

  • Une meilleure digestibilité des aliments
  • Un moindre risque de diabète, d’obésité
  • Un poil de meilleure qualité
  • Un transit et des selles améliorés
  • Une meilleure santé buccodentaire en amenant le chien à mastiquer davantage sa nourriture
  • Un bien-être global supérieur

Ces résultats dépendent, bien entendu, de la bonne application des principes du BARF, notamment en ce qui concerne l’équilibre des apports, ainsi que la qualité et la fraîcheur des aliments, surtout la viande.

A lire aussi : Les avantages et inconvénients du régime BARF

C’est là la principale difficulté associée à ce régime. Sans un minimum de connaissance et les conseils du vétérinaire, il n’est pas évident d’y parvenir. Le risque de carences et / ou d’excès en certains nutriments est bien présent.

On reproche également au BARF de coûter assez cher et de nécessiter des produits toujours frais et donc difficiles à stocker, ce qui est peu pratique quand on manque de temps, de moyens et d’espace.

Enfin, qui dit aliment cru dit risque de présence de bactéries et parasites, d’où la nécessité d’observer une hygiène impeccable avant de donner quoi que ce soit à manger à son chien.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation