Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

L'obésité du chien

L’obésité est un problème sanitaire de plus en plus fréquent chez nos animaux de compagnie, et le chien n’échappe pas à la règle. Le mode de vie de plus en plus sédentaire de nos chiens est l’une des causes de prise de poids excessive, mais ce n’est pas la seule, loin de là. Comment reconnaître un chien en surpoids ou obèse, comment l’aider à retrouver la ligne, faisons le point ensemble.

Obèse ou en surpoids ?

Ce sont 2 termes différents qui ne répondent pas aux mêmes critères. Le surpoids concerne des chiens qui ont un poids supérieur de 10% à leur poids de forme. L’obésité concerne elle des chiens dont le poids est supérieur de 15 à 20% à leur poids de forme.

L’état d’embonpoint de votre chien peut s’évaluer assez simplement par l’observation de profil ou de haut. Vous pouvez vous faire aider par votre vétérinaire qui pourra parfaitement évaluer la morphologie de votre chien.

A retenir : les côtes doivent être palpables mains non visibles et la séparation entre le thorax et l’abdomen doit se voir (profil levreté).

Causes de prise de poids chez le chien

Les facteurs favorisant la prise de poids chez le chien sont nombreuses, d’ailleurs il n’y a que rarement un seul facteur responsable de l’état de surpoids ou d’obésité d’un chien.

  • Alimentation :

C’est l’une des clés du problème. Si votre chien prend du poids c’est que l’apport énergétique que vous lui apportez est trop important. Soit parce que son alimentation est trop riche : croquettes agrémentées de petits plus (fond de plats…) donc une alimentation trop riche en lipides ou en glucides, soit parce que les petits à-côtés sont trop nombreux ou encore parce que la ration est trop importante.

  • Effort physique :

La sédentarité est aussi un problème de société pour votre chien. Les petites promenades hygiéniques ne suffisent pas à consommer toutes les calories que votre chien ingère au cours de la journée. Il est important d’augmenter le temps de promenade ou de lui faire pratiquer une activité physique.

  • Race prédisposée :

Certaines races de chien prennent plus facilement du poids que d’autres, c’est notamment le cas des Labradors, Epagneuls Bretons, Cavalier King Charles… Il est donc important de surveiller le poids de votre compagnon dès son jeune âge.

  • Stérilisation :

On sait que les animaux stérilisés ont tendance à prendre du poids plus facilement que les animaux entiers, l’une des raisons est hormonale. Votre chien si il a été stérilisé nécessite environ 20% d’apport énergétique en moins qu’un chien de même race, même âge qui lui sera entier.

A lire aussi : "La dilatation-torsion de l'estomac chez le chien"

  • Maladies :

Certaines pathologies entre autre endocriniennes (hormonales) favorisent la prise de poids massive d’un chien. C’est le cas de l’hypothyroïdie ou du syndrome de Cushing, un bilan sanguin chez votre vétérinaire permettra d’en savoir plus.

Conséquences de l’obésité du chien

La prise de poids excessive de votre chien va affecter de plus en plus son bien être et sa santé. A terme, ce poids excessif sera à l’origine de problèmes de santé graves qui affecteront son espérance de vie. L’obésité affecte considérablement les articulations de votre chien qui aura des difficultés à se mouvoir, l’arthrose s’installera plus précocement. Les déplacements seront aussi une source de fatigue en raison d’une difficulté à reprendre à son souffle.

Votre chien pourra aussi développer des troubles endocriniens comme le diabète sucré. D’autres maladies sont favorisées par une surcharge pondérale excessive (problème dermatologique…).

Vous l’aurez compris, les conséquences d’un surpoids ou d’une obésité sont nombreuses, et comme d’habitude, mieux vaut prévenir que guérir. Si malgré tout votre chien semble prendre du poids de manière importante rapprochez-vous de votre vétérinaire.

Solutions

Les chiens obèses ont tous été des chiens en surpoids. Le surpoids est un stade plus facile à gérer et à inverser, l’obésité quant à elle est souvent installée depuis de nombreux mois et bien plus difficiles à régler.

Pour remédier à ces situations il faut respecter plusieurs règles :

  • Toute la famille doit être solidaire, personne ne doit craquer (et ce n’est pas simple !)
  • Les doses d’alimentation prescrites doivent être scrupuleusement respectées. Certains aliments vendus par votre vétérinaire permettent de ne pas affamer votre chien (aliment à forte valeur de satiété).
  • La distribution en plusieurs repas est préférable, le chien apprend à manger et à ne plus gloutonner toute sa gamelle en une seule fois.
  • Faites de l’activité physique : natation en centre d’hydrothérapie, marche… Pas d’activité trop « violente » pour les articulations et la fonction cardio-vasculaire.
  • Utilisez des gamelles anti-gloutons : elles sont équipées de rainures ou forment des labyrinthes qui demandent au chien de prendre plus de temps pour se nourrir.
  • Ne pesez pas votre chien tous les jours, une pesée tous les 15 jours est suffisante. Passez voir votre vétérinaire qui possède le matériel adéquat. Notez le poids et observez la courbe descendre (enfin on espère !).

Résumé

Faire maigrir un chien n’est pas une chose aisée, il reste plus facile d’éviter la prise de poids. La perte de poids doit se faire sur plusieurs mois pour être assimilée par l’organisme du chien et être durable. Ne soyez pas trop dur dans le régime que vous imposerez à votre chien, il risquerait de ne pas comprendre pourquoi tout à coup, il n’y a plus aucune friandise, que la gamelle a diminuée de moitié…

A propos de l'auteur :

0 partage

1 commentaire