Les probiotiques pour chien

Illustration : "Les probiotiques pour chien"

Les probiotiques sont les alliés des bonnes bactéries présentes dans notre organisme comme dans celui du chien. Ils leur permettent de reprendre le dessus sur les micro-organismes nocifs et ainsi de rééquilibrer la flore intestinale, facteur de bonne santé. Dans quels cas peut-on intégrer des probiotiques à l’alimentation du chien ? Quels sont leurs bienfaits ? Comment les utiliser ?

Les adeptes des probiotiques ne tarissent pas d’éloges sur ceux-ci, leur attribuant toutes sortes de vertus santé. Si certaines d’entre elles sont exagérées, souvent à des fins commerciales, d’autres sont tout à fait crédibles. Faisons le point sur les probiotiques pour chien.

Qu’est-ce qu’un probiotique ?

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) donnent la définition suivante des probiotiques : « des micro-organismes organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels. »

Pour faire simple, le probiotiques servent à favoriser la prolifération de bonnes bactéries dans l’intestin et l’estomac, de manière à restaurer l’équilibre du microbiote intestinal (on parle aussi de flore intestinale). Ce dernier devrait naturellement être peuplé de ces bonnes bactéries, mais cette situation peut altérée par la prise d’antibiotiques, de traitements à base de stéroïdes et divers autres médicaments.

Quand on sait que les micro-organismes présents dans le tractus gastro-intestinal ont une influence sur l’état de santé général du chien (digestion, système immunitaire, santé de la peau, système respiratoire…), on comprend l’importance de l’équilibre de cet écosystème et la nécessité de le rétablir quand il vient à être altéré au profit des bactéries nocives. Les probiotiques pour chien visent donc justement à cela.

Mais leur intérêt se vérifie surtout à l’égard des chiens chez lesquels il a été constaté un déficit de la flore intestinale. Il est rare qu’un vétérinaire prescrive la prise de probiotiques à un animal en parfaite santé.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les bénéficies santé attribués aux probiotiques

On attribue de nombreux bienfaits santé aux probiotiques, mais il convient de préciser que certains d’entre eux n’ont pas encore été formellement confirmés par des études de grande ampleur.

Les probiotiques sont censés soutenir les défenses naturelles du chien et améliorer la digestibilité de ses aliments.

Ils auraient également vocation à atténuer les symptômes gastro-intestinaux, allant de la diarrhée aux inflammations intestinales, en passant par les vomissements.

Les priobiotiques pour chien contribueraient aussi à prévenir le diabète et l’obésité, ainsi que les problèmes de peau dus aux allergies, maladies et parasitoses. Tout déficit du microbiote intestinal est, en effet, susceptible d’avoir un impact sur la flore cutanée et rendre la peau plus vulnérable.

Quels probiotiques peut-on donner à son chien ?

Les probiotiques ne se donnent pas au chien de manière permanente. Leur rôle doit être confiné à celui de complément alimentaire intervenant occasionnellement. On part, en effet, du principe que la flore intestinale a la capacité de se régénérer naturellement, et que les probiotiques sont là pour appuyer ou accélérer ce processus.

Ces probiotiques pour chien sont proposés sous différentes formes : gélules, comprimés, pâte ou poudre. On les ajoute aux repas de l’animal en respectant les doses prescrites et la durée de la cure préconisée.

A lire aussi : Les friandises naturelles pour chien

Il existe aussi des probiotiques que l’on peut préparer soi-même, comme le kéfir de lait. Ce dernier est obtenu à partir de la fermentation de lait entier de vache, de chèvre ou de brebis mélangé à des grains de kéfir. L’ensemble est laissé à fermenter pendant 2 à 3 jours, puis devient pétillant comme du soda. On estime que 125 ml de kéfir de lait contient 40 milliards de bactéries. La dose quotidienne généralement appliquée est d’une cuillère à café à incorporer au repas du chien, mais là encore, c’est au vétérinaire d’établir la posologie exacte selon les besoins de l’animal.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation