Elle recueille un Border Collie errant, qui lui rend la pareille en sauvant la vie de sa mère

En s’asseyant devant la maison d’une dame, un chien errant a fait basculer son destin, mais aussi celui de sa bienfaitrice. Il lui a témoigné sa reconnaissance, pour lui être venue en aide, de la plus belle des manières.

Illustration : "Elle recueille un Border Collie errant, qui lui rend la pareille en sauvant la vie de sa mère"

Depuis l’automne 2021, Mary DeLima voyait un chien errer près de sa propriété du Kentucky sans pouvoir l’approcher. Ce n’est que le 10 janvier 2022 qu’elle a réussi à le voir de plus près. Ce jour-là, il faisait très froid, et le Border Collie avait décidé de s’asseoir devant chez elle, rapportait The Advocate Messenger.

Ce n’est qu’en rentrant après avoir fait quelques courses que Mary DeLima l’a trouvé, comme s’il attendait son retour et son aide. L’animal était très maigre et sale. Elle l’a fait entrer et lui a donné à manger, avant d’appeler le service de contrôle animalier local pour se renseigner sur ce qu’elle devait faire.

On lui a répondu qu’une annonce allait être publiée sur le site web du service, et que si personne ne réclamait le chien au bout de 2 semaines, elle pouvait l’adopter. Mary DeLima et sa famille avaient récemment perdu leur chien Bruno, et l’idée d’en accueillir un autre ne leur déplaisait pas.

Le délai est passé et personne ne s’est manifesté. Mary DeLima a donc pu l’adopter. Elle l’a appelé Beau. Le Border Collie a été vu par un vétérinaire qui a estimé son âge à 2 ans. Il a également été emmené chez le toiletteur et sa robe a ainsi retrouvé sa splendeur originelle. Le quadrupède a peu à peu retrouvé son poids normal, gagnant près de 7 kilogrammes.

Illustration de l'article : Elle recueille un Border Collie errant, qui lui rend la pareille en sauvant la vie de sa mère
The Advocate Messenger

Par ailleurs, Beau a suivi des séances d’éducation canine auprès d’une professionnelle, Cheri Carbone. « C’est un chien calme. Il n’aboie pas beaucoup », dit de lui sa nouvelle propriétaire.

Beau devenu sauveur après avoir été sauvé

Celle-ci tient un centre équestre, où vit également sa mère Theresa, âgée de 91 ans. Beau adore cette dernière. Tous les matins, lorsqu’elle prend ses médicaments, il se tient à ses côtés et attend qu’elle finisse pour lui donner des bisous.

Illustration de l'article : Elle recueille un Border Collie errant, qui lui rend la pareille en sauvant la vie de sa mère
The Advocate Messenger

Quelques mois après l’adoption de Beau, Theresa a eu un malaise. Elle revenait de promenade et, en s’engageant dans l’allée menant vers la maison, la nonagénaire s’est effondrée. Sa fille ne s’en était pas aperçue, car elle donnait un cours d’équitation à des enfants. Son chien, lui, s’en était bien rendu compte.

Le Border Collie s’est mis à enchaîner les allers et retours en courant et en aboyant, cherchant clairement à attirer l’attention de sa maîtresse. Intriguée par l’attitude inhabituelle de Beau, Mary DeLima a fini par comprendre quand un de ses élèves, qui a vu Theresa par terre, l’a prévenue. « Son oxygène était tombé à 88 et elle tremblait, allongée là sous la chaleur », raconte-t-elle.

« Son petit héros »

Tout le monde a accouru vers Theresa pour la secourir. Elle a d’abord été installée dans une voiture climatisée et a reçu de l’oxygène. Au bout de 20 minutes, elle se sentait nettement mieux. Beau, lui, continuait de s’agiter et d’aboyer. Il ne s’est détendu et tu que lorsque la mère de Mary DeLima a été conduite chez elle et s’est assise sur son fauteuil. Comme si, à ce moment-là, il s’est dit « Ok, elle est de retour là où elle doit être », se souvient sa propriétaire.

Pour Cheri Carbone, « ce que ce chien a fait est vraiment spécial. Et c’est bien que les gens sachent qu’il n’est pas nécessaire que vous l’ayez élevé jeune pour qu’il soit aussi loyal ».

A lire aussi : Une chienne dont personne ne voulait et qui risquait l’euthanasie a été sauvée par une association

Illustration de l'article : Elle recueille un Border Collie errant, qui lui rend la pareille en sauvant la vie de sa mère
The Advocate Messenger

Mary DeLima assure que sa mère se porte mieux depuis, et qu’elle « passe son temps à embrasser [Beau]. Elle l’appelle son petit héros ».

2 commentaires