Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

L'insuffisance rénale chez le chat

Plus votre chat vieillit, plus il est sujet aux maladies rénales. Des infections qui peuvent s’avérer mortelles, d’autant que les défenses immunitaires de votre félin diminuent. Presque la moitié des chats de plus de 15 ans souffrent de problèmes liés aux reins. Cette insuffisance est l’une des principales causes de décès chez cet animal. Observons plus en détail cette pathologie.

La fonction des reins

Les reins, chez les humains comme chez les chats, permettent de garder le corps en bonne santé. Ils ont une fonction de régulateur d’eau dans le corps, afin que ce dernier puisse fonctionner. Ils éliminent les déchets toxiques de notre organisme, que nous ingérons la plupart du temps. Enfin, ils produisent des hormones afin de réguler notre tension, dans l’optique de produise suffisamment de globules rouges et d’apporter le calcium nécessaire. Une insuffisance entraîne un dérèglement des reins et occasionne de multiples problèmes, tant les reins sont des organes vitaux.

L’insuffisance rénale

Elle se décline de 2 façons. L’insuffisance rénale aiguë et l’insuffisance rénale chronique. A chaque fois, les symptômes sont différents. Ils arrivent brutalement dans un premier temps, tout en douceur dans un second. C’est pour cela qu’il est particulièrement difficile de détecter la chronicité de la maladie.

  • L’insuffisance rénale aiguë

Cette insuffisance peut survenir n’importe quand. Votre chat, à n’importe quel âge, peut développer une insuffisance rénale aiguë. Dans ce cas, les symptômes ne sont pas tout à fait propres à définir d’un coup d’œil cette maladie. Votre chat mangera moins paraîtra plus abattu. Parfois, il pourra présenter une mauvaise haleine, tout comme il vomira ou pourra avoir une diarrhée. Vous devez réagir, comme à chaque apparition de symptômes laissant apparaître une pathologie.

Les causes sont multiples. Elles proviennent principalement d’une mauvaise irrigation sanguine suite à une déshydratation sévère. Dans certains cas, une insuffisance cardiaque peut en être à l’origine. Des médicaments plus toxiques peuvent ne pas être supportés par votre félin et les reins peuvent mal réagir. Enfin, on peut évoquer aussi un dysfonctionnement urinaire causé par des calculs dans la vessie.

Votre vétérinaire établira le diagnostic et mettre en place un traitement adéquat. Le diagnostic repose principalement sur un bilan sanguin. Ce dernier montrera les doses en créatinine et en urée, qui sont des marqueurs liés au fonctionnement des reins. Des radiographies complémentaires pourront être réalisées si le professionnel de santé les juge utiles.

A lire aussi : "Les problèmes respiratoires chez le chat"

En traitement, votre vétérinaire perfusera normalement votre chat afin que l’organisme ait une aide importante dans l’élimination des déchets et des toxines. Tout dépendra des causes de l’apparition de cette infection soudaine. Un chat plus jeune a davantage de chances de s’en sortir. Reste que ses reins seront fragilisés. Votre chat ne ressortira pas indemne de cet épisode.

  • L’insuffisance rénale chronique

Selon La société internationale de la médecine féline, 4% des chats sont touchés par l’insuffisance rénale chronique. Ce taux bondit quand votre chat est âgé de plus de 10 ans. En effet, plus d’un tiers de ces chats sont touchés par cette maladie. A l’inverse de l’insuffisance rénale aiguë, l’apparition des symptômes se fait progressivement. A tel point qu’il est longtemps difficile de diagnostiquer cette pathologie.

Le terme de chronicité intervient dans la mesure où la maladie évolue sournoisement, sans signe distinct, pendant plusieurs années, avant que les symptômes ne laissent plus de place au doute. A l’instar de l’insuffisance rénale aiguë, votre chat présentera une hypertension, une perte de poids progressive et une déshydratation importante. La quantité d’urée s’accumule dans le sang et n’est plus éliminée par les reins, qui sont moins efficaces. Les vomissements et les diarrhées sont plus fréquents.

La maladie peut être détectée relativement tôt si vous respectez les visites annuelles chez votre vétérinaire. Durant celles-ci, il pourrait procéder à un examen sanguin mettant en évidence les marqueurs liés aux reins.

Comme pour beaucoup de maladies, plus elle est prise tôt, meilleures sont les chances de survie à moyen et long terme. Une insuffisance rénale chronique détectée assez précocement permet à votre chat de vivre plusieurs années. A l’inverse, dans les stades les plus avancés, votre félin n’a plus que quelques mois devant lui.

Le traitement diffère légèrement de l’insuffisance rénale aiguë puisqu’il convient de traiter votre chat sur la longueur. Ainsi, votre vétérinaire vous prescrira une alimentation adaptée et spécifique. Le régime sera pauvre en protéines. Mais, comme à chaque changement de régime, celui-ci devra se faire en douceur afin de préserver la flore intestinale de votre chat, et d’éviter des diarrhées.

De votre côté, vous aurez comme principale mission de veiller à la bonne hydratation de votre félin. Ce dernier devra davantage boire afin de faire fonctionner du mieux possible ses reins.

En résumé

L’insuffisance rénale peut se manifester de 2 façons chez votre chat : une insuffisance aiguë ou une insuffisance chronique. Dans le premier cas, les symptômes apparaissent brutalement et une réaction rapide est requise. Dans le deuxième cas, la maladie évolue doucement, sans que vous ne vous en aperceviez. La plupart du temps, cela touche des chats âgés de plus de 10 ans (un tiers d’entre eux). Plus le diagnostic aura lieu tôt, meilleures seront les chances de survie de votre félin.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !