Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un an après son adoption cette chatte n'est plus du tout la même, grâce à ses parents

Publié le 14/03/2019 à 10h09

Ecrit par Alexandre Dieu

Elle est pour le moment épargnée. Une chatte vient de se battre pendant un an contre un déferlement de maladies, toutes aussi graves les unes que les autres. Fort heureusement, elle s’est montrée forte dans l’épreuve. Bien aidée, aussi, par ses nouveaux propriétaires qui n’avaient pas imaginé cela lors de son adoption… il y a un an !

Shuri peut désormais profiter de la vie. Une vie qui, jusqu’à présent, n’a pas été tendre avec elle. Lorsqu’elle née, il y a un an, chez un éleveur, personne ne peut s’imaginer ce qu’elle va alors traverser. Personne et surtout pas cette femme et cet homme, qui n’ont pas dévoilé leur identité. Ils ont préféré raconter à Bored Panda, à la première personne du pluriel, leur aventure rocambolesque. La leur. Celle de Shuri.

Lorsqu’ils rencontrent pour la première fois ce chaton noir, il vient de naître. Il ne s’agissait encore que d’une petite crevette, pesant 500 grammes tout au plus. Le couple est alors loin de s’imaginer ce qu’il va traverser durant plus d’un an. Après l’avoir baptisé en hommage au film Black Panther qu’il venait de visionner, le couple l’emmène chez le vétérinaire pour un premier contrôle de routine.

A lire aussi : "Qu'est-ce qu'une confirmation LOOF ?"

Une maladie immunitaire accouplée à un champignon

De routine, il n’y en aura point. Le professionnel de santé détecte aussitôt de la fièvre. Le traitement administré n’a pas eu l’effet escompté. Deux semaines plus tard, cette même fièvre avait redoublé d’intensité. Une hospitalisation était nécessaire, d’autant plus que ses yeux avaient été infectés. Que pouvait-elle avoir ? Les vétérinaires hésitaient entre un herpèsvirus félin ou une rhinotrachéite virale féline. Ce n’était pas tout.

Pendant sa longue convalescence, Shuri a développé un champignon sur sa peau, lui faisant perdre toute sa fourrure. Et lorsque tout semblait enfin revenir dans l’ordre, soit entre 3 et 6 mois de vie, des taches de sang sont apparues autour des yeux et des oreilles. Cette fois, Shuri était atteinte d’une thrombocytopénie à médiation immune. La moindre chute pouvait provoquer un saignement mortel.

Une possible rechute dans le futur

Nouveau traitement, quelques effets secondaires. Surtout, sa taille et son poids ont stagné. Shuri ne pèse et ne mesure que la moitié de ce qu’elle devrait pour un chat adulte. Tant pis dirons-nous. Car sa santé s’améliore, même si la cause de sa maladie immunitaire n’a pu être déterminée. Du coup, personne n’est à l’abri que cela recommence.

Reste que Shuri profite enfin de la vie. Elle passe son temps à guetter les oiseaux par la fenêtre de son foyer. Elle apprécie les câlins, les moments de tendresse et n’hésite jamais à jouer avec ses propriétaires. Des personnes qui peuvent avoir le sentiment du devoir accompli. Celui de tout faire pour permettre à leur chatte de vivre le mieux possible.

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !