En raison de leur physique jugé « trop ordinaire », un chat et sa sœur peinent à être adoptés

Quels que soient leur état, leur âge et leur couleur, tous les animaux méritent de connaître le bonheur. Et pourtant… Nombre de petits chats et chiens attendent dans les refuges, qu’une famille daigne leur ouvrir les portes de leur cœur. Tom et Cookie en font actuellement l’âpre expérience. Qualifiés de félins « sans intérêt » par la plupart des visiteurs, ils vivent dans la crainte de ne jamais connaître les joies de l’adoption.

Illustration : "En raison de leur physique jugé « trop ordinaire », un chat et sa sœur peinent à être adoptés"

Même avant qu’ils ne sortent du ventre de leur maman, Tom et Cookie ont connu le rejet. Alors qu’elle était malade et gestante, la chatte qui les a portés pendant plusieurs mois a été « jetée à la rue » comme une malpropre. Elle qui avait connu la chaleur d’un foyer, s’est retrouvée du jour au lendemain à battre le pavé à Beyrouth.

« Elle ne savait pas comment survivre à l’extérieur, a expliqué Marie-Pierre de l’association Elias and friends, elle ne savait pas chercher de la nourriture dans les poubelles, ne se mettait pas à l'abri lorsque des voitures fonçaient sur elle... » Gangrénée par la solitude et la peur, la future mère a vu sa vie, ainsi que celle de ses petits, défiler devant ses yeux à maintes reprises.

Illustration de l'article : En raison de leur physique jugé « trop ordinaire », un chat et sa sœur peinent à être adoptés

© Elias and friends

Heureusement, son périple cauchemardesque dans la capitale libanaise a pris fin avec l’arrivée salvatrice des bénévoles œuvrant au quotidien pour le bien-être des animaux. « Après plusieurs tentatives, elle a finalement été secourue et hospitalisée le temps de mettre bas, a confié notre interlocutrice, elle a donné naissance à 5 beaux chatons. 3 d’entre eux ont rapidement trouvé des familles au Liban. »

La chatte, prénommée Ruby, a elle aussi posé la patte dans le foyer de ses rêves. Hélas, les 2 derniers rejetons peinent à déployer leurs ailes et à quitter le nid…

Illustration de l'article : En raison de leur physique jugé « trop ordinaire », un chat et sa sœur peinent à être adoptés

© Elias and friends

« Nous voulons leur trouver une famille qui saura voir leur beauté »

Souvent, un animal trouve difficilement « chaussure à sa patte », parce qu’il souffre d’un handicap ou qu’il n’est plus dans la belle fleur de l’âge. Tom et Cookie jouissent d’une excellente santé : ce sont 2 jeunes chats absolument normaux. Bien sûr, chacun possède son petit caractère. La femelle refuse de desserrer l’étreinte de la timidité, alors que le mâle se montre intrépide.

Charles Dickens avait écrit : « Quel plus beau cadeau que l'amour d'un chat ? » Or, pour le duo, le bal des adoptants potentiels se solde toujours par une amère déception. La plupart des visiteurs refusent de leur accorder une chance, car ils ont « un physique tout à fait ordinaire ». Hélas, le tempérament craintif de la minette ne joue pas en sa faveur non plus.

Illustration de l'article : En raison de leur physique jugé « trop ordinaire », un chat et sa sœur peinent à être adoptés

© Elias and friends

« Nous voulons leur trouver une famille qui saura voir leur beauté, a déclaré la porte-parole de l’association Elias and friends à la rédaction de Woopets, nous souhaitons une double adoption, car il faut du temps à Cookie pour accorder sa confiance. Tom veille beaucoup sur sa sœur. Nous ne voulons pas les séparer. Leur lien est trop précieux. »

Comme l’a si bien fait remarquer le journaliste et écrivain Philippe Ragueneau : « On ne choisit jamais un chat, c'est lui qui vous choisit. » Et si c’était vous, que les 2 félins attendaient depuis toujours ?

A lire aussi : Un chat exprime bruyamment sa déception en constatant la fermeture de son magasin préféré (vidéo)

Illustration de l'article : En raison de leur physique jugé « trop ordinaire », un chat et sa sœur peinent à être adoptés

© Elias and friends

Pour obtenir de plus amples informations ou adopter Tom et Cookie, cliquez ici ou envoyez un mail à l'association Elias and friends : [email protected].

2 commentaires