6 signes qui montrent que votre chatte est gestante

Illustration : "6 signes qui montrent que votre chatte est gestante"

Lorsqu’une chatte attend des petits, son corps subit une variété de changements dont certains donnent lieu à des manifestations visibles et bien caractéristiques. Desquels s’agit-il ? Apprendre à les reconnaître est important pour le maître, pour qu’il puisse assurer à la chatte un environnement propice à une suite de grossesse et une mise bas sereines.

La stérilisation du chat est recommandée par bon nombre de spécialistes, et ce, pour diverses raisons. En ce qui concerne la chatte, la stérilisation permet tout d’abord de mettre fin aux désagréments liés aux chaleurs, notamment les visites inopportunes et insistantes de chats mâles attirés par la femelle. La stérilisation permet également d’éviter les portées de chatons non désirées. Enfin, ce procédé préserve la chatte contre les répercussions des gestations et mises bas répétées sur sa santé.

Ceci dit, certains maîtres choisissent délibérément de ne pas stériliser leurs chattes, pour leur permettre de se reproduire. Dans ce cas, il est essentiel de savoir identifier les signes de grossesse pour faire en sorte que la chatte dispose de tout ce dont elle a besoin pour poursuivre sereinement sa période de gestation, accoucher et s’occuper de ses chatons dans des conditions optimales.

La plupart des symptômes visibles apparaissent vers la 3e semaine de grossesse, sachant que celle-ci dure, en général, autour de 9 semaines (entre 60 et 70 jours). Quels sont donc les signes qui montrent que votre chatte est gestante ? En voici 6…

1. Les mamelles de la chatte commencent à grossir

C’est l’un des premiers signes distinctifs de la grossesse chez la chatte, mais il peut correspondre à autre chose ; les chaleurs en l’occurrence. En effet, les mamelles peuvent se mettre à se gonfler légèrement quand la chatte entre dans sa période d’œstrus. Il est donc conseillé d’attendre quelques jours de plus pour se prononcer sur son éventuelle gestation.

Quoi qu’il en soit, le gonflement du tissu mammaire est susceptible de survenir relativement tôt lors de la grossesse chez la chatte. C’est le signe que son corps est en train de se préparer à subvenir aux besoins des chatons après leur naissance, par l’allaitement bien entendu.

2. La chatte sort de moins en moins

Chez la chatte enceinte, des changements d’habitudes peuvent être constatés au bout de quelques semaines. Par exemple, si elle était du genre à s’aventurer dehors la nuit, elle peut se mettre à sortir de moins en moins. Elle préfère la sécurité et le calme de la maison, à l’agitation et aux risques qu’elle pourrait rencontrer à l’extérieur. De manière générale, son activité tend à se réduire, notamment parce que son corps commence à s’alourdir. Lors de la phase initiale de la gestation, en effet, son poids augmente en moyenne de 10% chaque semaine, puis cet accroissement s’accélère de façon significative. Il est donc normal qu’elle rechigne davantage à l’effort.

3. Son ventre gagne en volume

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Chez la chatte comme pour la plupart des êtres vivants, l’augmentation du volume du ventre est un symptôme caractéristique de la grossesse. C’est un signe qu’il est possible de constater généralement à partir de la moitié de la gestation. Là, il n’y a plus de place pour le doute, surtout lorsque le grossissement du ventre est accompagné du gonflement des mamelles cité précédemment. Dans le même temps, le corps de la chatte enceinte subit d’autres modifications, comme l’élargissement du bassin et le creusement du dos.

4. Son comportement change radicalement

Sous l’effet des changements hormonaux induits par la grossesse, le comportement de la chatte se met à changer, parfois de manière radicale. Chez certaines, on constate un surcroît d’agressivité et d’agitation, tandis que d’autres deviennent beaucoup plus douces et câlines. Elles recherchent de plus en plus la présence du maître ou de la maîtresse et veulent maintenir un contact physique en permanence. Elles peuvent aussi miauler plus fréquemment que d’habitude, surtout à l’approche de l’accouchement.

Vers la fin de la gestation, la chatte cherche un endroit calme et isolé pour s’y reposer, mais aussi et surtout pour y confectionner son « nid ». Il peut s’agir d’un fond de placard, d’un coin de pièce ou encore d’une cachette sous un meuble. Il n’est pas rare qu’elle se mette à prendre des vêtements çà et là pour les disposer dans l’endroit qu’elle aura choisi afin de le rendre plus confortable et plus chaleureux. Le tout dans l’optique d’y mettre bas. On peut donc soit lui aménager le lieu en y ajoutant un coussin ou des couvertures, soit lui préparer un autre endroit en installant une caisse ou un carton. Toutefois, rien ne garantit qu’elle y reste ; elle peut décider de changer de point si elle trouve qu’il ne lui offre pas suffisamment de sécurité et de tranquillité.

5. Des symptômes physiologiques apparaissent

Comme vu plus haut, la grossesse produit toutes sortes de bouleversements sur le plan hormonal chez la chatte. Des phénomènes qui entraînent, à leur tour, une variété de symptômes physiologiques. Cependant, leur nature, leur fréquence et leur intensité peuvent énormément varier d’un animal à l’autre. A titre d’exemple, les nausées et vomissements peuvent apparaître chez certaines chattes et être très prononcés, tout en étant bien plus discrets chez d’autres. Selon l’individu et la phase de grossesse, il peut aussi y avoir perte d’appétit ou, au contraire, une forte augmentation de celui-ci. Que la chatte gestante mange davantage, c’est d’ailleurs une manifestation tout à fait normale de la grossesse, puisqu’elle doit nourrir les petits qu’elle porte et faire face à des besoins sans cesse croissants en nutriments.

A lire aussi : 6 signes qui montrent que votre chat est en chaleur

6. Chez le vétérinaire

Pour avoir la confirmation de la grossesse de sa chatte, on peut l’emmener chez le vétérinaire, qui s’appuiera sur divers examens. Une simple palpation peut lui permettre d’en avoir la certitude ; la technique lui permettra de percevoir les ampoules fœtales.

L’échographie donnera l’occasion d’avoir une première estimation du nombre de chatons à naître, tandis qu’une radiographie permettra de le préciser.

La consultation chez le vétérinaire constitue aussi l’opportunité de s’assurer du bon déroulement de la gestation et de faire le plein de conseils de la part du spécialiste sur la marche à suivre pour aider la chatte dans ce processus.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation