Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les oligo-éléments pour chien

Illustration : "Les oligo-éléments pour chien"

Tout le monde sait que les oligo-éléments sont essentiels pour tout être vivant et que l’alimentation de nos chiens doit en assurer des apports suffisants pour le maintien de leur bonne santé. Toutefois, que sont-ils, au juste, ces oligo-éléments ? Dans quelle mesure sont-ils importants pour l’organisme du chien ? Quels sont les différents oligo-éléments dont il a besoin et quelles fonctions tiennent-ils ? C’est ce que nous verrons ensemble dans cet article, tout comme les conséquences des carences et excès. Nous passerons également les meilleures sources alimentaires de ces oligo-éléments pour chien.

Pour faire simple, un oligo-élément est un sel minéral dont l’organisme d’un être vivant a besoin pour fonctionner normalement, mais qui doit y être présent dans des quantités très faibles. Carences comme excès donnent lieu à des problèmes de santé plus ou moins graves chez le chien. Voici les oligo-éléments essentiels pour nos compagnons à 4 pattes, leurs rôles et les aliments qui en contiennent.

Fer

L’importance du fer vis-à-vis de l’hémoglobine est bien connue. Cet oligo-élément est également vital pour la myoglobine des muscles et pour l’activité cellulaire. Transporté dans le plasma, il est stocké dans les organes, principalement le foie.

  • Carence : anémie, troubles cardiaques, manque d’énergie.
  • Excès : on parle d’hémochromatose (rare chez le chien), avec fatigue et problèmes articulaires à la clé.
  • Sources : abats, viande, céréales, épinards cuits (à éviter si le chien souffre d’une maladie rénale), haricots verts.

Cuivre

Sans cuivre, le fer ne pourrait pas être assimilé convenablement par l’organisme du chien. Parallèlement, il participe à la lutte contre le vieillissement cellulaire, à la synthèse de neurotransmetteurs et à la formation du tissu conjonctif de l’animal.

  • Carence : anémie, trouble de la reproduction.
  • Excès : accélération du vieillissement cellulaire.
  • Sources : abats, viande, poisson

Calcium

Le calcium est, bien entendu, indispensable pour la bonne santé des os et de la dentition. Il entre aussi en compte dans la métabolisation des protéines et des lipides, tout en contribuant à l’activité musculaire.

  • Carence : fragilité osseuse, douleurs musculaires.
  • Excès : calcifications.
  • Sources : os, coquilles d’œufs broyées, cresson.

Phosphore

Le calcium ne pourrait être utilisé par l’organisme du chien sans la vitamine D, mais aussi le phosphore. Ce dernier favorise aussi la digestion des protéines, des lipides et des glucides.

  • Carence : problèmes osseux, troubles musculaires.
  • Excès : fragilité osseuse.
  • Sources : viande, poissons, céréales.

Zinc

Participant au transport de la vitamine A par le sang et soutenant le système immunitaire du chien, le zinc contribue également à la synthèse du collagène et de la kératine. De ce fait, il est indispensable pour le maintien d’une peau saine et d’un poil de qualité.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • Carences : lésions cutanées, perte de poils
  • Excès : augmentation du stress oxydatif, troubles urinaires
  • Sources : viande, volaille, œufs

Chrome

Parce qu’il favorise la production d’insuline, le chrome est un oligo-élément clé dans la digestion des glucides. Grâce à lui, les lipides sont, eux aussi, plus efficacement utilisés par l’organisme. Il contribue donc à réguler la glycémie, et à prévenir le diabète et les maladies cardiovasculaires chez le chien.

  • Carence : diabète, hypoglycémie, hypercholestérolémie.
  • Excès : jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’étude mettant en évidence les risques liés à l’excès de chrome chez le chien.
  • Sources : viande, abats, levure de bière, jaune d’œuf.

Iode

La glande thyroïde a besoin de l’iode. C’est d’ailleurs le rôle principal de cet oligo-élément dans l’organisme du chien.

  • Carences : troubles de la thyroïde.
  • Excès : perturbent également le fonctionnement de la thyroïde.
  • Sources : poissons, algues.

Magnésium

Le magnésium est indispensable pour le système nerveux, l’activité musculaire et la structure osseuse du chien. Il participe à la prévention de la formation de cristaux, voire de calculs d’oxalate de calcium.

Carences : troubles du système nerveux, troubles du sommeil.

Excès : rares, mais peuvent provoquer hypotension, diarrhées et vomissements.

Sources : viande, poisson, os.

Manganèse

Essentiel pour les os et le cartilage, cet oligo-élément ne doit absolument pas manquer chez le chiot. Il est tout aussi important pour le chien âgé.

A lire aussi : "Les algues pour chien"

  • Carences : déformation osseuse.
  • Excès : troubles nerveux, problèmes de peau (concentrations pilaires).
  • Sources : céréales, fruits.

Potassium

Le potassium participe à l’activité musculaire et cardiaque, ainsi qu’aux systèmes nerveux et hormonal.

  • Carences : faiblesse musculaire, troubles hormonaux, hypertension artérielle.
  • Excès : trouble du rythme cardiaque, problèmes au niveau des reins.
  • Sources : viande, poisson, légumineuses.

Sélénium

Avec la vitamine E, le sélénium tient une fonction anti-oxydante importante. Il contribue à la prévention des maladies inflammatoires.

  • Carences : troubles musculaires.
  • Excès : rares chez chien. Problèmes de peau, de poil, fatigue.
  • Sources : viande, abats, aliments marins.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation