Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les besoins en eau du chien

Quel que soit le degré d’affinité de votre chien pour l’eau, c’est un élément nutritionnel vital pour lui. Vous pouvez surveiller sa consommation journalière en eau, bue ou mangée, une quantité prédéfinie qui lui permettra de préserver l’hydratation de son corps et de le prémunir contre l’apparition de certaines maladies. L’eau, idéal pour jouer et se sentir bien ? Certains chiens en ont également besoin pour leur équilibre personnel. Voici comment répondre parfaitement à tous leurs besoins, à tout âge, selon leur tempérament ou leur mode de vie.

Des quantités d’eau en fonction du poids

Le corps de votre chien contient près de 70% d’eau qu’il est nécessaire de renouveler en partie chaque jour, pour hydrater ses organes, véhiculer les composants de son sang, les fluides corporels comme l’urine ou pour faciliter la transpiration et l’élimination fécale. 3 jours de déshydratation lui serait fatal. Si rien ne vient perturber son fonctionnement quotidien et que son poids est stable, la quantité requise est de 50 à 80 ml d’eau/kg et par jour.

Par exemple : à température ambiante modérée (15°C) au repos, pour un caniche de 10kg, prévoyez une consommation de 500 à 800 ml d’eau par jour ; pour un berger de 30 kg comptez plutôt en bouteilles d’1 Litre avec en moyenne entre 1,5 et 2,4 Litres chaque jour. Il est donc important d’évaluer la taille de sa gamelle, de bien la remplir une à 2 fois par jour avec de l’eau fraîche et non souillée (ni bave, ni terre, couche de glace au-dessus, ou gamelle renversée…) et de considérer que cette quantité totale peut être obtenue en partie par des aliments si ceux-ci sont humides (soupes, pâtés qui ont déjà près de 80% d’humidité, rations ménagères, sauces avec de l’eau…).

Si votre chien boit beaucoup

Les besoins en eau de votre chien augmentent nécessairement si celui-ci doit s’adapter à des modifications de saison, une forte chaleur, pendant une gestation ou une lactation, s’il mange des aliments trop salés, si vous lui proposez une activité physique plus intense ou des ballades avec d’autres chiens. Il a ce réflexe assez naturel, celui d’aller à la recherche de l’eau pour assouvir ses besoins. Il vous indiquera que sa gamelle est vide, vous guidera vers le point d’eau le plus proche, pour s’y abreuver, parfois devant une flaque d’eau, un ruisseau, il dégustera également quelques brins d’herbes juste pour la fraîcheur et l’eau qui y perle à la surface.

A lire aussi : "L'alimentation d'un chiot"

Certaines situations sont à l’opposé le reflet d’anomalies qu’il est bon de reconnaître pour intervenir à temps. C’est le cas si votre chien boit près du double de sa quantité habituelle tous les jours, qu’il lui arrive de ne plus pouvoir se retenir la nuit, il réclame des sorties fréquentes et ses urines sont claires, limpides, abondantes. Une affection rénale ou un diabète est fréquemment associé à ces excès de prise de boisson et d’émission d’urine. Une forte fièvre peut aussi l’amener à s’abreuver beaucoup, votre chien est alors très fatigué, sans appétit ; présentez-le dans ce cas rapidement à votre vétérinaire.

Certains chiens de petite taille boivent peu

Les petites races de chiens qui, par leur mode de vie, leur sédentarité, le surpoids peuvent présenter une déshydratation légère mais récurrente, combinée à une alimentation trop sèche et déséquilibrée en minéraux, ont parfois des calculs vésicaux qui risquent d’obstruer leur voie urinaire. Dans ce cas, des modifications du régime alimentaire, de leurs modes de vie et un apport en eau supplémentaire seront envisagés pour éviter toute récidive qui se voudrait douloureuse et dangereuse pour leur santé.

Surveiller l’origine de l’eau dehors

La salubrité de l’eau consommée par votre chien est à surveiller, certaines flaques d’eau sont parfois souillées par des détergents, des hydrocarbures ou trop stagnantes. Il arrive que des cours d’eau à faibles courants, lors des fortes chaleurs, fassent l’objet d’interdictions à la suite d’intoxications mortelles de chiens causées par des champignons ou des bactéries aquatiques ingérées.

Assurez-vous bien de l’existence d’un point d’eau adapté pour désaltérer votre chien en ballade ou emportez avec vous une gamelle de transport, une bouteille d’eau ou une gourde pour chien. Même conseil pour vos trajets en voiture, un coup de chaleur ou une exposition derrière une vitre au soleil qui tourne facilement, peuvent être fatal en quelques minutes. Le chien, avec sa fourrure ne peut ni transpirer, ni réguler sa température corporelle à souhait. Alors, hydratez-le sainement et placez-le toujours à l’abri d’un tel danger.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !