Un chien négligé plus de 460 jours se transforme au refuge et attend désormais ses nouveaux maîtres

Pas facile d’apprendre à être un bon chien de famille lorsqu’on a connu que la négligence et le box d’un chenil. Pourtant, Nigel, de son petit nom, est fin prêt grâce aux bénévoles du refuge qui l’ont recueilli et fait grandir.

Illustration : "Un chien négligé plus de 460 jours se transforme au refuge et attend désormais ses nouveaux maîtres"

Nigel n’a pas eu beaucoup de chance dans la vie. Ce jeune toutou a été retrouvé errant non loin de Brighton en Angleterre puis confié à une fourrière peu soucieuse de son avenir. Il est ainsi resté 460 jours enfermé dans un box, sans beaucoup d’occasions de se dégourdir.

Il faut dire qu’à son arrivée, Nigel ne se comportait pas comme un chien domestique. Il ne connaissait pas les codes. Il agissait de la même manière qu’un bébé, malgré sa taille et son poids imposants, ce qui pouvait engendrer des désagréments.

Heureusement, le centre de la RSPCA de Brighton l’a récupéré et a lancé un processus de formation visant à lui permettre d’être bien dans ses pattes, de s’intégrer et de se socialiser.

« Il n'a que de l'amour à donner, mais il n'a pas eu la chance de faire ses preuves »

Dans un premier temps, les membres de la RSPCA l’ont conduit chez le vétérinaire afin qu’il soit stérilisé, identifié et à jour de ses vaccins.

Ensuite, les éducateurs canins ont pris le relais pour lui enseigner les bases de la vie de famille.

Nigel a ainsi appris, en un temps record, les ordres essentiels qui assurent la sécurité du canidé dans bien des situations : assis, pas bouger, couché... Par ailleurs, ses instructeurs lui ont inculqué la marche en laisse afin qu’il puisse partir pour de longues promenades avec ses futurs adoptants.

« Il a besoin d'un propriétaire de chien expérimenté avec une bonne condition physique, car Nigel est un gros toutou avec beaucoup de puissance », a précisé un porte-parole au Mirror.

Après plusieurs semaines de formation intense, Nigel a fait d’énormes progrès et est fin prêt à découvrir les joies d’un foyer chaleureux. Bien sûr, le toutou devra encore s’adapter à la vie en intérieur et poursuivre ses apprentissages.

Par ailleurs, le refuge a précisé qu’il convoite une maison avec jardin, sans chats ni enfants. Mais cette boule d’amour saura rendre toute l’affection qu’il recevra. « Il adore sa nourriture et s'il pense que vous avez une friandise, il vous accordera toute son attention », a plaisanté le porte-parole.

Les bénévoles qui l’ont vu faire tant d’efforts espèrent profondément qu’il rencontrera prochainement ses maîtres pour la vie.

A lire aussi : Un chien épileptique sauvé par un sanctuaire animalier gravit aujourd'hui des sommets

1 commentaire