Pâques : pourquoi et comment protéger votre chien ou chat du chocolat ?

Publié le 02/04/2021 à 14h04

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Pâques : pourquoi et comment protéger votre chien ou chat du chocolat ?" Photo d'illustration

L’arrivée de Pâques est, pour nous, une bonne nouvelle à plus d’un titre : weekend prolongé, gourmandises chocolatées… Elle l’est moins pour nos chiens et chats, qui risquent justement de tomber sur ces friandises alléchantes, mais si dangereuses pour eux.

A l’approche du weekend pascal, les vétérinaires redoutent une augmentation du nombre de cas d’empoisonnements d’animaux par le chocolat. Ils invitent les propriétaires à se montrer particulièrement prudents les jours à venir.

Le chocolat fait, en effet, partie des aliments dangereux pour le chien et le chat. Si nous, humains, en raffolons et pouvons profiter des bienfaits du cacao, le constat est bien différent lorsqu’il s’agit de nos amis à 4 pattes.

Œufs, poules, lapins et autres cloches en chocolat consommés à Pâques sont autant de poisons pour eux, d’où la nécessité de faire en sorte qu’ils n’y aient pas accès. Le mieux à faire, donc, est de bien les cacher pour prévenir toute intoxication.

La théobromine, cette molécule tant redoutée par les propriétaires canins et félins

Le danger associé au chocolat est constitué par la théobromine. Cette molécule proche de la caféine a un effet dévastateur sur la santé des chiens et des chats. Elle en affecte le rythme cardiaque et donne lieu à une variété de symptômes. L’ingestion de chocolat peut même être fatale pour l’animal de compagnie.

Sans oublier les sucres et les matières grasses présentes dans des proportions variables dans les produits à base de chocolat, qui sont très mauvais, eux aussi, pour nos compagnons.

A partir de quelle dose le chocolat est-il dangereux pour mon animal ?

La dose de chocolat dangereuse pour un animal dépend de multiples facteurs : le type de produit (teneur en cacao), la taille du chien ou du chat, son état de santé, son âge… De manière générale, on estime qu’à partir de 20 milligrammes de théobromine ingérés pour un kilogramme de poids corporel, des symptômes tels que les vomissements, la diarrhée et l’agitation peuvent apparaître. Dès 40 mg / kg, des troubles cardiaques se manifestent. A 60 mg / kg, tremblements et convulsions sont susceptibles de se déclencher.

La dose létale pour un chien se situe entre 100 et 200 mg / kg. Concrètement, donc, un chien de taille moyenne s’intoxique en mangeant 30 grammes de chocolat noir ou 250 grammes de chocolat au lait.

Pour un chat de 5 kilogrammes, une dose de 25 à 75 grammes de cacao (70 / 150 grammes de chocolat noir) suffit à provoquer le décès. Là encore, ces chiffres sont donnés à titre indicatif et varient d’un animal à un autre.

Que faire si mon chien ou mon chat a mangé du chocolat à Pâques ?

En cas d’ingestion de chocolat par le chien ou le chat, ce dernier doit être vu par le vétérinaire sans attendre. Il est important de spécifier, dans la mesure du possible, au spécialiste l’heure à laquelle l’animal en a mangé, la quantité avalée, ainsi que le type de chocolat.

A lire aussi : Une juge laisse un chien décider du verdict d'un couple qui se disputait sa garde !

Le vétérinaire aura ainsi toutes les informations en main pour administrer le traitement adéquat. Selon les cas, il pourra utiliser un vomitif (ne jamais essayer de faire vomir l’animal soi-même), du charbon activé pour empêcher l’absorption intestinale de la théobromine, la mise sous perfusion ou d’autres solutions.

En résumé, malgré les mesures restrictives imposées par la pandémie de Covid-19, profitons de l’atmosphère festive de Pâques et de ses savoureuses traditions, mais soyons prudents vis-à-vis de la santé de nos animaux de compagnie. Tâchons de les tenir à l’écart des friandises au chocolat, et tout se passera à merveille !

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation