Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les aliments dangereux et toxiques pour les chiens

Le chien est une espèce carnivore à tendance omnivore. Il peut dès lors manger de la viande mais pas que ! Attention toutefois, certains aliments pourront s’avérer toxiques et/ou dangereux pour lui. Voici une liste non exhaustive des produits à éviter/proscrire pour votre compagnon.

L’alimentation de votre chien ne doit certainement pas être prise à la légère. Elle doit être adaptée à sa race ou son type, à sa taille et sa situation particulière (femelle en gestation ou allaitante, chien en surpoids ou qui suit un traitement…). Dans tous les cas, il y a un certain nombre d’aliments à ne surtout pas lui donner. Dangereux pour sa santé, certains peuvent même être mortels.

Le chocolat et la caféine

Le cacao contient de la théobromine, une molécule amer proche de la caféine, très toxique pour votre ami à quatre pattes et surtout pour votre chien ! Le chocolat noir contient plus d’agent toxique que le chocolat au lait. Le chocolat blanc lui ne présente pas de risque toxique si ce n’est une indigestion (gras et sucré). D’une manière générale l’ingestion de chocolat est accidentelle, par exemple si la tablette est oubliée sur la table basse du salon, mais parfois il s’agira d’une administration excessive de la part d’un propriétaire mal-informé.

Attention donc si vous aviez pour habitude de donner un carré de chocolat à votre chien lorsqu’il vous fait les yeux doux ! La dose mortelle est de 100 mg de chocolat noir par Kg du poids de votre chien. Les 1ers symptômes apparaissent 4 à 5 heures après l’ingestion. Ils sont d’abord digestifs (vomissements, diarrhée, hyper-salivation, prise d’eau augmentée, aérophagie, douleur abdominale) puis neurologiques (agitation, tremblements, convulsions, pertes d’équilibre, coma), cardio-vasculaires (diminution ou augmentation de la fréquence cardiaque selon la dose, arythmie, dilatation des vaisseaux sanguins) et enfin métaboliques (déshydratation, hypothermie, augmentation du sucre dans le sang et diminution du potassium).

En fonction de la dose ingérée et de la rapidité de prise en charge, le pronostic sera bon à réservé.

Les os cuits et les petits os

C’est bien connu, les chiens adorent passer des heures à mâcher un os. Seulement, vous ne devez pas donner n’importe lequel au vôtre. Un gros os ? C’est sans souci. Votre chien passera du temps à tenter de le manger ce qui peut même s’avérer bénéfique pour limiter le dépôt de tartre sur ses dents.

Les petits os, ceux de poulet par exemple, sont dangereux. Les os cuits en général le sont aussi et devraient être évités. En effet, ils pourraient être avalés entiers et se bloquer dans la gueule/gosier occasionnant un risque d’étouffement pour votre compagnon. Par ailleurs, ce dernier pourrait les croquer et les casser facilement, formant ainsi des morceaux pointus et coupants qui risqueraient de léser les parois de son tube digestif en transitant.

La pomme de terre crue

La pomme de terre crue contient de la solanine, molécule toxique pour le système digestif et nerveux et très présente dans les feuilles de plants de patates, les pelures et la chaire du fruit cru. Les symptômes apparaissent dans les 2 à 3 heures après l’ingestion et sont digestifs (vomissement, constipation, diarrhée, salivation) et neurologiques dans les cas graves (tremblements, pertes d’équilibre, diminution de la température corporelle).

La dose toxique est de 30 gr de pommes de terre verdies par Kg de poids de votre chien. Le pronostic est généralement favorable mais peut être sombre en cas d’ingestion massive. Evitez donc de donner les pelures de pommes de terre et l’eau de cuisson à votre chien !

L’avocat

Les feuilles d’avocatier, le fruit et son noyau sont toxiques pour votre chien. Aucune dose toxique n’est actuellement connue et l’ingestion massive d’une quelconque partie de la plante peut être mortelle. La molécule en cause est la persine. Les symptômes de l’intoxication sont : digestifs (vomissements, diarrhée), musculaires (léthargie, faiblesse) et des signes cardiovasculaires et respiratoires (augmentation de la fréquence cardiaque et respiratoire, arythmies cardiaque, œdème pulmonaire, toux, détresse respiratoire, mort par arrêt cardio-respiratoire). Le pronostic va de bon à mauvais en fonction de la dose ingérée et de la rapidité de prise en charge.

Les produits laitiers

Ce n’est pas parce que c’est encore un bébé que votre chien peut boire du lait de vache. Le lactose qu’il contient peut être mal toléré, mal digéré et occasionner des troubles digestifs légers à modérés (flatulences, vomissements, diarrhée). Les produits laitiers comme le beurre, la crème, les yaourts et les fromages sont moins riches en lactose que le lait, mais restent toutefois très gras. Ils sont en général mieux supportés, néanmoins le mieux reste de ne pas en donner pour éviter des désordres digestifs légers parfois chroniques (flatulences, selles anormales) ainsi que le surpoids de votre chien.

A lire aussi : "L'alimentation d'un chiot"

L'oignon, l'ail et le poireau

L’oignon, l’ail et le poireau (genre Allium) sont toxiques pour les carnivores de compagnie qu’ils soient consommés crus ou cuits. L’intoxication peut être aiguë (ingestion massive d’un coup) ou chronique (ingestion en petite quantité de façon répétée). Ce sont les composants soufrés contenus dans l’oignon qui détruisent les globules rouges perturbant ainsi le transport de l’oxygène dans le sang.

La dose toxique est de 5 à 10 gr d’oignon par Kg de poids. Les symptômes apparaissent jusqu’à plusieurs jours après l’ingestion et sont généraux (abattement) puis digestifs (vomissements, diarrhée) et enfin cardio-vasculaires (difficultés respiratoires). Le signe caractéristique de l’intoxication à l’oignon est la coloration foncée des urines. Le pronostic reste favorable.

Le raisin

Souvent méconnu du grand public, les raisins frais ou secs sont toxiques pour votre chien ! La molécule toxique est actuellement inconnue. La dose toxique est de l’ordre de 10 à 50 gr de raisin par Kg de poids (dose plus faible pour le raisin sec car plus concentré en agent toxique). Les 1ers symptômes apparaissent dans les heures suivant l’ingestion et sont digestifs (vomissement, nausée, diarrhée, douleur abdominale) et généraux (abattement). Dans les cas les plus graves, une insuffisance rénale aiguë peut survenir dans les 48 à 72h. Le pronostic est favorable à réservé selon les symptômes exprimés par l’animal.

Les champignons

Comme pour nous, certaines espèces de champignons sauvages sont indigestes voire carrément toxiques. Les molécules toxiques sont propres à chaque espèce. Les symptômes sont nombreux et en lien avec l’agent toxique direct, la contamination microbienne du champignon en voie de décomposition et la pollution des champignons par les pesticides (récolte à proximité de champs cultivés). Le pronostic va de bon à très mauvais. D’une manière générale, le seul moyen d’éviter un empoisonnement est de connaître les espèces dangereuses et comestibles afin d’éviter de (faire) consommer un quelconque champignon si un doute subsiste sur son identification !

Les aliments salés

Les aliments salés représentent un risque de toxicité car ils sont très appétents ! Votre chien aura bien du mal à résister face à de la charcuterie, du poisson fumé, des cacahuètes

Attention également au sel de lave-vaisselle, à l’eau de mer et au sel de déneigement ! L’excès de sel est responsable d’un déséquilibre entre l’eau et le sel contenu dans les cellules. Les symptômes apparaissent en quelques minutes à quelques heures après l’ingestion. Ils sont digestifs (soif, hyper-salivation, vomissement, diarrhée, douleur abdominale), neurologiques (agitation, pertes d’équilibre, perte de la vue, abattement, tremblements, convulsions, inconscience, coma) et généraux (déshydratation, perte d’appétit, augmentation de la prise d’eau et des de l’émission des urines, augmentation de la température). Le pronostic est bon à très sombre en fonction de la dose ingérée et des symptômes présents.

L’alcool

Sans alcool la fête est plus folle ! L’éthanol peut se trouver dans les boissons alcoolisées, dans différents produits industriels comme des colorants ou des parfums et dans les fruits fermentés (par exemple les pommes pourries dans le jardin). Les symptômes apparaissent dans un délai variable en fonction de la dose ingérée et de la quantité de nourriture présente dans l’estomac. Il s’agit d’un état d’ébriété plus ou moins graves, se manifestant par des troubles neurologiques (altération du comportement, perte d’équilibre, abattement, somnolence, paralysie, difficulté respiratoire, coma). Une complication circulatoire peut mener au décès (arrêt cardio-respiratoire). Attention donc à vos fonds de bouteilles !

Les sucreries

Vous devez oublier les bonbons et pâtisseries ! Beaucoup trop sucrés et gras, ils sont responsables du surpoids voire de l’obésité de votre animal s’ils sont donnés trop fréquemment et en trop grande quantité. Votre chien pourrait également développer en conséquence un diabète.

Que faire si votre chien a avalé un aliment dangereux ?

En cas d’ingestion d’un aliment toxique, il faut contacter votre vétérinaire le plus rapidement possible. Ce dernier pourra vous renvoyer vers les centres anti-poisons ou les contacter lui-même pour vous donner la marche à suivre en fonction de la quantité de toxique avalé, de l’heure de l’ingestion et du délai depuis lequel votre chien présente ou non des manifestations cliniques. Si besoin, il hospitalisera rapidement votre animal et lui administrera les traitements adaptés. Si la situation le permet il pourra lui administrer un antidote, le faire vomir, lui laver l’estomac ou le mettre en perfusion.

6 partages

Comme des milliers de propriétaires de chien, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chien !

Si vous aimez votre chien, faites comme des milliers de propriétaires de chien, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

5 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 24/08/18

    Mon boxer a volé et avalê une tablette de chocolat noir 100%.
    Trés fortes de diarrées, j'ai dû laisser la porte du jardin ouverte la nuit.
    Il est " voleur " pour la nourriture. Dès 4 mois il s'est régalé d'un petit poulet entier...il a " volé " un avocat, Il aime les pêches, mirabelles, fromage, c'est un enfer car dès qu'il n'est pas vu il fait le nettoyage ds la cuisine...et comme il est grand, et que forcemment on oublie tjrs qqchose...
    Les plantes vertes aussi....
    J'ai retrouvé des cerises entières, noyaux et queues,,,
    J'ai trouvé des petits bâtonnets de bois...
    A-t-il un système digestif extraordinaire pour ne pas avoir encore succombé à toutes ces entorses?
    Stressant notre toutou

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 07/09/18

    Mon ancienne chienne avais mangé une boite de punaise et un autre jour une ampoule il restais que le pas de vis... Rien non plus meme pas la chiasse! Mais j étais super inquiet!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 12/03/17

    vous avez oublié un aliment le choux (choux fleur,brocoli,choux bruxelles,choux vert) tous ce qui est crucifére, je les appris par mon veto.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 12/03/17

    Ploum, un croisé Split blanc et berger allemand, nourri a la soupe de pain au lait et eau (50/50) et les restes de table à vécu jusqu'à 21 ans, je doute que le lait ne lui ai pas convenu.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 29/06/18

    je ne comprends rien mon veto m avait dit de lui donner des blancs d œufs a fin qu il se remette a se nourrir bon heureusement que seule la saucisse lui a permis progressivement de retrouver l appetit

     Répondre  Signaler