Dans quels cas utiliser la phytothérapie pour son chat ?

Illustration : "Dans quels cas utiliser la phytothérapie pour son chat ?"

Les plantes ont tant à nous offrir et en font de même pour nos animaux de compagnie. La phytothérapie peut être utile pour la santé et le bien-être de nos chats à bien des égards. Dans quels cas, justement, peut-on faire appel aux solutions en phytothérapie pour soigner nos amis félins ?

Soins d’hygiène quotidiens, soulagement des symptômes, atténuation des douleurs, amélioration du bien-être… La phytothérapie peut aider le chat en intervenant sur une variété de petits et grands maux. Les remèdes à base de plantes ne doivent toutefois être utilisées sur les chats qu’à condition d’avoir un minimum de connaissances et après avoir demandé conseil au vétérinaire.

Les plantes pour soulager les troubles digestifs du chat

Plus d’une plante permet d’agir sur les pathologies digestives dont le chat peut souffrir. Pertes d’appétit, diarrhée, constipation, reflux gastro-œsophagien, gastrites, affections pancréatiques et troubles hépatobiliaires font, en effet, partie des problèmes traités par la phytothérapie.

Le thym, la sauge, le fenouil, l’anis vert, le romarin et le pissenlit sont employées dans ce domaine. Tout comme la mélisse, connue notamment pour son action contre les spasmes digestifs et les reflux.

La phytothérapie féline contre les parasites

Les parasites ne font pas que causer des désagréments et des gênes au chat ; ils peuvent aussi véhiculer des maladies, dont certaines très graves. Lutter contre ces indésirables est indispensable pour le bien-être de l’animal, et là encore, la phytothérapie propose une variété de solutions.

Le thym, par exemple, possède une action vermifuge naturelle. La menthe, la citronnelle et la mélisse agissent, quant à elles, en tant que répulsifs contre les parasites externes, en traitement de l’environnement du chat.

Les plantes pour soigner les problèmes de peau du chat

La phytothérapie pour chat peut s’avérer utile lorsqu’il s’agit de soulager les symptômes liés aux pathologies dermatologiques.

On peut citer la camomille et le calendula, qui permettent d’atténuer les démangeaisons, ainsi que la racine de réglisse.

Pour leur part, la sauge et l’hydraste sont des désinfectants naturels permettant d’accélérer la cicatrisation des plaies.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les pathologies respiratoires

Toux, rhumes et autres pathologies respiratoires peuvent être pris en charge grâce à la phytothérapie, en complément des traitements médicamenteux.

On peut ainsi avoir recours à la racine de réglisse en cas de rhume chez le chat, car les actifs naturels de cette plante ont un effet apaisant sur les muqueuses, y compris nasales.

Les inflammations et douleurs

Les pathologies inflammatoires et douloureuses figurent, elles aussi, parmi les troubles du chat pouvant être atténués grâce à la phytothérapie. Il s’agit notamment de l’arthrose ou encore des douleurs post-opératoires.

Avec son effet anti-inflammatoire, la sauge est précieuse dans ce domaine. La racine de réglisse est aussi à citer, car elle peut intervenir pour soulager les symptômes liés à l’arthrite.

Le cœur et les vaisseaux

Certaines plantes sont les amies du cœur du chat. La phytothérapie féline tournée vers les pathologies circulatoires et vasculaires concerne, entre autres, les troubles cardiaques tels que les arythmies. L’aubépine contribue à diminuer ces dernières en agissant sur le muscle cardiaque et en augmentant la contraction.

Dans le même temps, elle favorise la dilatation des vaisseaux, ce qui entraîne l’amélioration de la circulation sanguine.

Les affections urinaires et rénales

Un certain nombre de pathologies de la sphère urinaire et rénale touchant le chat peuvent être traitées (toujours en complément des thérapeutiques prescrites) grâce à la phytothérapie.

Les affections des reins et de la vessie sont de diverses natures chez le félin, et des solutions à base de plantes permettent d’en atténuer l’impact. On reconnaît ainsi au romarin une action détoxifiante, en même temps qu’il contribue à stimuler la sécrétion de la bile.

A lire aussi : La phytothérapie pour traiter l'arthrose du chat

Les troubles psychiques et comportementaux

La phytothérapie intervient également pour soulager le stress, l’anxiété et les changements d’humeurs chez le chat.

La mélisse possède des propriétés sédatives et anxiolytiques. Le millepertuis aussi, ce qui en fait des plantes appréciées pour leur action contre la dépression et l’anxiété du chat. Le ginseng est employé pour diminuer le stress, tandis que la rhodiola agit contre les troubles de l’humeur.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !