Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les problèmes digestifs chez le chat

Au cours de sa vie, votre chat pourrait présenter des problèmes digestifs. Ceux-ci sont assez fréquents et ne signifient pas forcément que votre animal est malade. D’ailleurs, il suffit généralement de 12 à 24 heures de diète pour y remédier. Sauf dans les cas plus sérieux. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Le système digestif chez le chat

Afin de comprendre le développement des maladies digestives, il semble opportun d’en savoir davantage sur système digestif de votre chat. Ce dernier se compose d’une cavité orale (la bouche), de l’œsophage qui relie la bouche à l’estomac, de l’estomac (divisé en plusieurs régions), l’intestin grêle avec le duodénum, le jéjunum et l’iléon, le gros intestin qui se décline en Caecum, côlon et le rectum.

Pour rappel, votre félin mastique très peu sa nourriture. La digestion, elle, commence dans l’estomac. C’est le cas pour les protéines qui peut compter sur l’action de 2 enzymes : les pepsines et la trypsine. Les pepsines apprécient l’estomac de votre chat, très acide (pH de 2 à 3). Cependant, lorsqu’elles entrent dans la région de l’intestin grêle, bien moins acide, elles se désactivent. D’un point de vue global, la digestion des protéines est très bonne.

Il en va de même pour les glucides malgré une activité assez faible des amylases pancréatiques, et pour les lipides, même s’il convient de ne pas trop en mettre dans son alimentation. En effet, les graisses n’auront pas forcément d’effet sur la digestion de votre félin, à moins qu’il ne souffre d’une insuffisance pancréatique.

L’appareil digestif de votre félin est fragile même si le processus de digestion est rapide. Le moindre changement dans son régime alimentaire peut conduire à des troubles.

Respecter son alimentation

Le respect de son régime alimentaire permet de réduire les risques de troubles digestifs. Il convient de lui donner une nourriture riche en protéines animales (croquettes ou pâtée) et en glucides, mais faible en lipides. Ses aliments doivent lui apporter suffisamment de vitamines et de nutriments. Du fait d’un appareil digestif plutôt court, votre félin mangera plusieurs fois la journée. A noter qu’il doit s’hydrater pour favoriser sa digestion.

Les troubles digestifs

Il en existe plusieurs et peuvent être plus ou moins graves. Tout dépend de leur cause.

A ne pas confondre avec la régurgitation, qui arrive régulièrement lorsque votre chat a avalé trop rapidement son repas. Un vomissement est un rejet réflexe. S’il est occasionnel, vous n’avez pas à vous alarmer. En revanche, s’il y a une chronicité dans un laps de temps réduit, vous devez consulter votre vétérinaire en urgence. Le vomissement, à l’instar de la diarrhée, favorise la déshydratation et affaiblit votre animal de compagnie.

Les origines d’un vomissement répété ou aigu sont multiples. Citons par exemple une infection virale, une tumeur, une insuffisance rénale, une simple hernie ou encore une intoxication alimentaire. Parfois, cela peut être tout à fait bénin comme une accumulation de poils dans son estomac, qui résulte de sa toilette.

La diarrhée signifie une augmentation de la fréquence des selles qui seront également plus molles du fait d’une teneur en haut plus importante. Cela engendre une forte déshydratation qui, non prise à temps, peut entraîner la mort. Une diarrhée ne doit jamais être prise à la légère, même si, là encore, rien ne sert de s’alarmer pour rien.

Demandez-vous toujours si vous n’avez pas inclus dans sa nourriture un aliment inhabituel. Cela expliquerait alors une telle réaction. Cependant, une diarrhée peut être la conséquence d’une affection intestinale comme une indigestion, une infection, une bactérie voire un parasite. Si votre chat est âgé, il n’est pas inconcevable qu’une tumeur digestive en soit la cause.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • Une gastrite

Elle est assez fréquente chez le chat. Elle engendre des symptômes souvent généraux comme des vomissements, un état général assez faible. Seul un examen poussé chez votre vétérinaire permettra d’établir un diagnostic.

  • Une tumeur gastrique

Cela reste rare chez les félins. Elles sont plus fréquentes chez les chiens. Elles ont la particularité de s’attaquer aux chats d’un certain âge et les races asiatiques, notamment les Siamois, sont les plus prédisposées à la développer.

  • Les maladies virales

La plus connue est le Coronavirus intestinal qui vit et se développe dans l’intestin. De nombreux chats s’accommodent de ce virus et vivent très bien avec. D’ailleurs, si certains cas ont des troubles digestifs modérés, de nombreux félins ne montrent aucun symptôme d’une telle maladie. Cependant, le Coronavirus peut muter et se transformer en une pathologie mortelle : la Péritonite Infectieuse Féline (PIF).

La PIF est mortelle dans tous les cas et il n’existe aucun traitement pour l’éradiquer, simplement pour soulager les douleurs.

  • Une infestation parasitaire

Le système digestif de votre chat peut être touché par des parasites qui vont entraîner ballonnements, vomissements, diarrhées ou encore des lésions cutanées. Les parasites vont très souvent se loger dans l’intestin grêle même si le côlon est également un lieu adéquat. Le traitement adéquat vous sera délivré par votre vétérinaire.

  • Les MICI

Plus communément appelés les maladies inflammatoires chroniques intestinales. Elles sont fréquentes chez votre chat. Elles affectent surtout les chats immunodéprimés ou sensibles au niveau de la flore intestinale. Elles engendrent des troubles digestifs comme des diarrhées ainsi qu’un affaiblissement de l’état général. Le tout, de façon chronique.

Afin de parfaire son diagnostic, votre vétérinaire procèdera à une échographie digestive. Il observer également l’état du pancréas, du foie afin de vérifier l’absence de lésions.

  • L’intolérance alimentaire

On pourra parler d’allergie, mais aussi d’intolérance et de sensibilité. Il s’agit d’une des causes de problèmes digestifs chez votre chat.

  • La constipation

Elle est fréquente chez votre chat sédentaire ou obèse. Il s’agit, à l’inverse de la diarrhée, d’une élimination trop peu fréquente des selles, qui sont par ailleurs assez dures. Une maladie peut également être la cause de la constipation, comme une insuffisance rénale. Il convient de donner davantage d’eau à votre félin, mais également plus de fibres. Là encore, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire si les symptômes venaient à persister.

A lire aussi : "La constipation du chat"

Quels traitements ?

Devant un trouble digestif, le traitement peut tout bonnement être une modification du régime alimentaire de votre chat, en y incluant plus de fibres, plus d’eau, ou en éliminant une nourriture non tolérée par votre animal. Si votre chat venait à vomir de manière répétée, le professionnel de santé pourrait décider de lui donner des antiémétiques à prendre en marge des repas. Des antiacides ou des antibiotiques peuvent même être administrés en fonction du diagnostic.

En résumé

Les problèmes digestifs résultent d’un certain nombre de causes. Elles sont diverses, peuvent être bénignes ou graves voire mortelles. Vous ne devez jamais vous affoler devant un vomissement ou une diarrhée, mais vous devez vous inquiétez quand cela devient régulier sans cause apparente. Seul le vétérinaire pourra poser un diagnostic précis.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !