La phytothérapie pour entretenir les reins et la vessie du chat

Illustration : "La phytothérapie pour entretenir les reins et la vessie du chat"

La phytothérapie a son mot à dire lorsqu’il s’agit de soigner le chat atteint de problèmes touchant les reins ou la vessie.

Comme pour de multiples autres types de troubles chez le chat, la phytothérapie peut être d’une aide extrêmement précieuse lorsque ce dernier souffre sur le plan rénal et urinaire. Revenons, tout d’abord, sur ces affections, puis voyons ce que les plantes ont à offrir à nos amis félins dans ce domaine.

Les troubles urinaires et rénaux chez le chat

Les problèmes de reins et de vessie se manifestent sous différentes formes. Les maladies rénales et celles urinaires sont souvent liées et leur prise en charge peut être globale. La phytothérapie permet d’améliorer le bien-être du chat concerné par ces troubles. Ses solutions peuvent compléter les traitements allopathiques prescrits par le vétérinaire et contribuer à atténuer les symptômes.

L’insuffisance rénale aigüe

Lorsque les reins du chat ne peuvent plus remplir correctement leur rôle, qui consiste notamment à filtrer les déchets et toxines, on parle d’insuffisance rénale. Elle est dite aigüe lorsqu’elle n’est pas liée à la vieillesse du chat et peut survenir à n’importe quel stade de sa vie. L’insuffisance rénale aigüe peut être causée par une déshydratation grave, un problème cardiaque, une affection urinaire ou encore certains médicaments.

L’insuffisance rénale chronique

L’insuffisance rénale chronique est favorisée par le vieillissement et est progressive. Elle s’aggrave à mesure que le chat prend de l’âge. Les félins de 10 ans et plus sont les plus exposés à cette maladie, caractérisée par l’accumulation d’urée dans le sang et son élimination insuffisante. Généralement, les traitements prescrits sont basés sur des inhibiteurs de l'enzyme de conversion et des soins limitant les symptômes (vomissements, diarrhées, hypertension artérielle…).

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les problèmes urinaires

Cystite idiopathique ou d’origine bactérienne, calculs dans la vessie et infections font partie des troubles urinaires les plus fréquents chez le chat et la chatte. Ces affections sont étroitement liées aux problèmes rénaux. L’animal souffre alors d’incontinence ou, à l’inverse, de mictions rares et / ou difficiles, douloureuses. Dans certains cas, on peut constater la présence de sang dans l’urine. Le chat doit être vu par le vétérinaire dans les plus brefs délais. Ces manifestations peuvent s’accompagner de perte d’appétit, de nervosité, d’irritabilité ou d’abattement.

La phytothérapie rénale et urinaire du chat en bonne santé

Les solutions à base de plantes concourent à soulager bon nombre de ces symptômes, mais elles servent aussi à les prévenir. Elles soutiennent le travail des reins et de l’appareil urinaire du chat, et le font d’autant plus efficacement lorsqu’on y associe une alimentation de qualité et une bonne hydratation.

Les plantes au secours des reins et de la vessie du chat

Drainantes, diurétiques (augmentation de la sécrétion urinaire), favorisant l’élimination des toxines… Ce sont là les principales propriétés recherchées en phytothérapie pour l’entretien des reins et de la vessie du chat. Voici quelques plantes souveraines dans ce domaine :

A lire aussi : La phytothérapie pour traiter les problèmes digestifs du chat

  • L’orthosiphon : il diminue l’urée et favorise l’élimination d’eau, tout en ayant un effet antioxydant et hypotensif.
  • Desmodium (Desmodium adscenden) : cette plante contribue à la protection rénale, surtout lorsqu’elle est associée à l’orthosiphon.
  • Le cassis : diurétique, le cassis est également antioxydant et anti-inflammatoire. Il agit donc sur plusieurs fronts pour aider le chat souffrant de troubles rénaux.
  • Le pissenlit (Taraxacum officinale) : riche en potassium, il possède une action diurétique, mais aussi laxative. Il favorise la production d’urine et concourt à réduire l’hypertension artérielle.
  • Le frêne (Fraxinus Excelsior) : ce sont généralement les bourgeons de cette plantes qui sont employées en phytothérapie, notamment sous forme de macérats glycérinés, d’EPS (extrait de plante standardisé) et d’infusions. Le frêne vient en aide au chat sujet aux troubles rénaux et à la rétention d’eau grâce à ses propriétés diurétiques et dépuratives.
  • La canneberge : antibactérienne et riche en antioxydants, elle aide à combattre les cystites et infections urinaires chez le chat. La canneberge est employée sous forme de gélules, de jus et de poudre.
  • Les airelles : elles contribuent à prévenir et à atténuer les cystites, les calculs de la vessie et les fibromes.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !