La phytothérapie pour traiter les problèmes respiratoires du chat

Illustration : "La phytothérapie pour traiter les problèmes respiratoires du chat"

Un chat qui tousse, secrète des mucosités ou siffle en respirant, ce n’est jamais bon signe. Les maladies respiratoires félines sont de natures variées et les traitements existent pour la plupart d’entre elles. La phytothérapie peut être d’un grand secours dans ce domaine.

Comment aider un chat souffrant de problèmes respiratoires à aller mieux, de manière naturelle et douce ? La phytothérapie constitue l’une des solutions, à de respecter les consignes d’administration (préparation, dosage, durée de la cure…). Voyons ce que les plantes proposent en matière de soin des troubles respiratoires touchant le chat.

Les problèmes respiratoires les plus courants chez le chat

En règle générale, un chat qui souffre sur le plan respiratoire le manifeste de manière évidente. Les symptômes ne passent pas inaperçus, l’animal présentant une respiration bruyante (sifflements, ronflements). Bien souvent, ayant des difficultés à respirer, il le fait en gardant la bouche ouverte.

Les problèmes respiratoires du chat l’amènent aussi à perdre l’appétit, à avoir du mal à avaler la nourriture, à régurgiter fréquemment et à tousser. Il peut aussi avoir de la fièvre.

Le coryza est la plus connue des affections respiratoires du chat. Si son système immunitaire ne fait pas son travail correctement, ce « rhume » félin peut évoluer en maladie plus grave, comme la pneumonie.

Une tumeur ou un polype nasopharyngé peuvent également être à l’origine d’une atteinte respiratoire, tout comme un trouble cardiaque, susceptible de favoriser l’apparition d’un œdème pulmonaire.

Asthme, bronchite et virus font aussi partie des maux dont le chat peut souffrir sur le plan respiratoire.

Dans tous les cas, il doit être vu par un vétérinaire pour que ce dernier procède aux examens nécessaires (analyses, radiographies…) et déterminer le traitement adéquat : antibiotiques, intervention chirurgicale, lutte contre les symptômes…

L’action de la phytothérapie peut compléter efficacement celle des traitements allopathiques prescrits par le vétérinaire. Il est important de demander conseil à ce dernier avant d’opter pour l’un des remèdes en question.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Chat souffrant de troubles respiratoires : les solutions de phytothérapie pour le soulager naturellement

La phytothérapie offre plus d’une solution pour améliorer le quotidien du chat souffrant de problèmes respiratoires. Certaines plantes possèdent, en effet, des propriétés thérapeutiques permettant de soulager infections, toux et inflammations touchant les voies respiratoires du félin. Elles interviennent également en stimulant l’immunité et ainsi aider l’organisme de l’animal à lutter contre les maladies respiratoires.

Voici quelques-unes de ces plantes :

Le cyprès

Ce sont les cônes de cyprès que l’on utilise en phytothérapie. Les actifs qu’ils renferment sont précieux à la fois pour leur action antivirale et la protection qu’ils assurent vis-à-vis des tissus conjonctifs. Ce qui en fait un allié de taille contre les infections respiratoires du chat.

Les échinacées

On emploie principalement les parties aériennes et les racines d’échinacées pour préparer des remèdes naturels en cas de problème respiratoire. Immunostimulante et anti-infectieuse, ces plantes sont souveraines lorsque le chat est sujet à des pathologies respiratoires d’origine bactérienne.

Le radis noir

Egalement appelé radis d’Espagne, radis d’hiver ou encore raifort cultivé, le radis noir cache ses vertus dans sa racine. Celle-ci renferme, en effet, des actifs aux propriétés anti-infectieuses. De ce fait, le radis noir peut contribuer à atténuer les infections respiratoires chroniques chez le chat.

Le plantain lancéolé

Le plantain lancéolé possède plus d’une propriété fort utile en cas de problème respiratoire chez le chat. Ses feuilles et ses tiges sont riches en actifs aux effets bronchodilatateurs, antitussifs, antimicrobiens et antihistaminiques. On peut ainsi s’en servir pour soulager les inflammations des bronches, mais aussi l’asthme et la toux félins.

La marjolaine

La marjolaine fait aussi partie des plantes que l’on peut employer dans le traitement naturel des infections respiratoires. Ses propriétés antibactériennes, sédatives et calmantes se trouvent essentiellement dans ses sommités fleuries.

Le niaouli

Les feuilles de niaouli sont des éléments de phytothérapie bien connus, notamment en raison de leurs effets antibactérien et expectorant. On l’utilise également pour stimuler l’immunité du chat sujet aux infections respiratoires.

A lire aussi : La phytothérapie pour combattre les parasites chez le chat

Le ravintsara

Plante réputée pour son action antivirale et expectorante, les feuilles de ravintsara constituent de précieux atouts dans le soin naturel du chat souffrant de pathologies respiratoires d’origine virale.

Le romarin

Les sommités fleuries du romarin sont employées en phytothérapie pour lutter en douceur contre les bronchites et la toux chez le chat. La plante possède, en effet, des propriétés expectorantes et mucolytiques, ce qui signifie qu’elle diminue la viscosité du mucus et facilite son expectoration.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !