La phytothérapie pour entretenir le cœur du chat

Illustration : "La phytothérapie pour entretenir le cœur du chat"

Parallèlement à une bonne hygiène de vie, une alimentation de qualité et des soins réguliers, certaines plantes peuvent être utilisées pour contribuer à l’entretien du cœur et du système circulatoire du chat. Voyons les principales solutions qu’offre la phytothérapie pour soutenir la fonction cardiovasculaire chez nos amis félins.

Prendre soin du cœur, des artères et des vaisseaux de son chat est indispensable. Sa santé, son bien-être et, bien entendu, sa vie en dépendent. Que le chat souffre d’une maladie cardiaque / cardiovasculaire ou pas, il est possible de recourir à la phytothérapie pour l’aider sur ce plan, en prévention comme en curatif. Quelles sont les maladies du cœur les plus courantes chez le chat ? Que peut faire la phytothérapie dans ces cas ? Notre guide répond à ces questions…

Santé cardiaque du chat : les maladies les plus courantes

Le cœur du chat devient moins performant et plus fragile pour de multiples raisons. L’âge est l’un de ces facteurs d’affaiblissement, tout comme l’hérédité (malformation congénitale). Le stress contribue, lui aussi, à affecter la santé cardiaque. Les maladies, l’environnement du chat (pollution…) et une alimentation de mauvaise qualité (aliments trop riches, inadaptés aux besoins du chat, carences, excès…) également.

Une variété de pathologies cardiovasculaires peuvent survenir chez le chat, mais les plus courantes sont celles qui concernent le muscle cardiaque, ou myocarde.

Citons, parmi ces troubles touchant le cœur du chat, la cardiomyopathie hypertrophique, que l’on observe surtout chez certaines races prédisposées comme le Maine Coon, le Persan ou encore le Ragdoll. Elle correspond à l’épaississement des parois du cœur.

Le chat est également susceptible de souffrir de l’hypertension artérielle. Celle-ci est favorisée par divers facteurs : hyperthyroïdie, insuffisance rénale…

Lorsqu’il souffre d’insuffisance cardiaque, le chat paraît souvent fatigué et montre des signes de difficulté respiratoire. Il peut aussi se mettre à tousser et il est possible d’observer chez lui une élévation anormale de la fréquence cardiaque.

Quelle que soit la nature du problème de cœur dont souffre le chat, il est impératif de le faire examiner par le vétérinaire. C’est à ce dernier de déterminer avec précision le mal qui touche l’animal et les traitements à lui administrer.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

La phytothérapie peut intervenir en complément de ces derniers, afin d’augmenter les chances de guérison du félin et améliorer les symptômes. Les plantes et leurs propriétés médicinales sont utilisées pour contribuer à la régulation du rythme cardiaque, la prévention de l’athérosclérose, la diminution de la tension artérielle et l’amélioration du sommeil. Elles permettent également de soutenir le travail d’élimination et de filtration par les émonctoires.

Les solutions de phytothérapie agissent à la fois sur le cœur, le système circulatoire et les organes et fonctions qui y sont directement liés.

A lire aussi : La phytothérapie pour traiter les problèmes digestifs du chat

Quelles plantes pour soutenir le cœur du chat ?

  • La mélisse (Melissa officinalis) : cette plante est connue pour sa capacité à réduire les palpitations et à prévenir la fatigue cardiaque. Le chat est ainsi plus détendu. Parallèlement, elle possède une action antispasmodique et ses polyphénols ont un effet antiviral. La mélisse vient donc en aide à l’animal sur plusieurs fronts.
  • L’aubépine (Crataegus monogyna) : elle est l’une des principales alliées de la santé cardiaque et circulatoire du chat. Tout en participant à réduire la tension artérielle, elle peut jouer un rôle précieux dans la régulation du système cardiovasculaire en atténuant les palpitations, l’hypertension et la tachycardie. L’aubépine permet aussi de prévenir l’athérosclérose, de calmer le chat stressé et de l’aider à profiter d’une meilleure qualité de sommeil.
  • La vigne rouge : les feuilles séchées de cette plante sont employées dans la préparation de remèdes à l’action anticoagulante. On peut donc y recourir pour soulager les problèmes circulatoires chez le chat.
  • L’orthosiphon (Orthosiphon aristatus) : également appelée thé de Java, cette plante originaire d’Asie du Sud-est et d’Australie est riche en potassium, polyphénols et huiles essentielles. Elle possède un effet diurétique, ce qui aide considérablement sur le plan cardiovasculaire. On sait, en effet, que la qualité d’élimination est étroitement liée à la santé du cœur.
  • Le gui (Viscum album) : en même temps qu’elles participent à la régulation de la tension (action vasodilatatrice et contre l’hypertension), les propriétés du gui en font aussi une solution de phytothérapie diurétique.

Rappelons qu’avant d’utiliser tout remède phytothérapique pour soigner son chat, il est indispensable de demander conseil au vétérinaire.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !