Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chat
  3. Santé
  4. Les problèmes de santé du chat
  5. Combattre les vers chez le chat

Combattre les vers chez le chat

Votre chat peut contracter des maladies parasitaires. Ces parasites sont multiples : poux, puces, tiques ou encore aoûtat… D’autres peuvent être des vers. Ces affections sont assez fréquentes. Comment les anticiper, les prévenir ? Peut-on les combattre et les éradiquer facilement ? Quelle réaction adopter face à l’apparition de vers ? Quelle prise en charge et quel traitement apporter ? Toutes les réponses se trouvent dans cet article.

Votre chat a de fortes chances d’avoir des parasites venir l’investir lors de sa vie. Des parasites qui engendrent des difficultés, mais qui sont, heureusement, sans gravité à condition qu’un traitement long et fastidieux soit mis en place. Il existe de nombreux parasites comme les vers. Ces derniers empoisonnent l’intérieur de votre félin, se développant à leur guise dans le tube digestif. Ils s’immiscent insidieusement et peuvent rendre le quotidien de votre animal vraiment infernal.

Les différents vers

En dehors des protozoaires, votre chat peut être infesté de vers, que l’on appelle les helminthes. Ils se logent essentiellement dans le tube digestif de votre protégé, mais peuvent aussi remonter à certaines occasions dans ses poumons ou même dans son cœur.

  • Les ascaris

Il s’agit d’un ver rond de 4 à 10 centimètres de long, que l’on retrouve dans l’intestin grêle de votre félin. Ces vers sont majoritairement inoffensifs sur le long terme puisqu’ils s’évacuent par le biais des selles. Cependant, certains peuvent résister et s’accrocher. Ils doivent être traités plus spécialement. Surtout que, présents dans votre foyer, ils résistent au froid ainsi qu’à la sécheresse et aux désinfectants.

Dans son estomac, le ver en question se nourrit de ce qu’avale votre félin, à savoir le glucose, des nutriments essentiels et du phosphore. Votre félin va s’amaigrir, dépérir doucement. Sa santé peut être en danger et même sa vie. Le ver peut provoquer une occlusion intestinale majeure ainsi qu’une obstruction.

  • L’ankylostome

Il s’agit d’un verre bien plus petit que l’ascaris puisqu’il mesure à peine 1 cm. Lui s’occupe essentiellement du sang présent dans l’estomac de votre félin ainsi que dans son intestin grêle. Il sera responsable donc de diarrhées ou d’anémies. Seule une prise de sang peut confirmer sa présence. Les larves peuvent également traverser la peau des humains si elles se promènent en liberté dans votre foyer.

  • Les vers solitaires comme le Ténia

Parmi les vers solitaires souvent rencontrés, on a le plus connu, le Dipylidium caninum. Il se remarque autour de l’anus de votre chat, sous forme de grains de riz. Le Ténia, lui, est présent chez la puce. Lorsqu’il ingère une puce en faisant sa toilette, votre chat ingère en même temps la larve de Ténia. Puis, le Ténia sortira par l’anus après avoir pris soin de contrarier la vie de votre chat avec des diarrhées, des démangeaisons anales voire même un ventre douloureux.

A lire aussi : "Quand vermifuger son chat ? "

  • L’Aelurostrongylus abstrusus

Il s’agit d’un ver que l’on retrouve dans les poumons de votre félin. Cela engendre des toux en remontant dans la gorge. Votre chat les ravale et ces vers finissent dans son intestin, puis dans ses selles. Parfois, votre chat peut présenter des difficultés respiratoires en plus de la toux. Un amaigrissement et un affaiblissement général de son état sont constatés. Le diagnostic n’est pas simple, même si l’on remarque des petits nodules lors d’une radiographie. La vermifugation est généralement prescrite, sauf si le stade est trop avancé.

  • Dirofilaria immitis

Ces vers s’invitent au sein du cœur de votre protégé, et n’occasionnent généralement pas de symptômes, si ce n’est une toux et un essoufflement. Dans de rares cas, ces vers peuvent être responsables de la mort à cause d’une détresse respiratoire importante.

Sont-ils transmissibles à l’homme ?

Les larves de ces vers peuvent contaminer les humains, et surtout les enfants. C’est pour cela qu’un enfant ayant manipulé un chat doit absolument se laver les mains. Pendant qu’ils jouent avec un chat, les enfants doivent éviter de porter leurs mains à la bouche, sous peine d’être contaminés.

On estime que 15% de la population, environ, sont porteurs de vers sans même le savoir. Heureusement, dans la grande majorité des cas, le ver va se loger dans une partie du corps où il meurt. Il n’est donc pas dangereux. Ou alors, ils sont expulsés par le biais de nos selles.

Le diagnostic

Afin d’avoir la certitude que votre chat est atteint d’un ver, vous pouvez faire un examen de selles. Votre vétérinaire constatera un amaigrissement de votre chat ainsi que des diarrhées ou vomissements. Ainsi, il procèdera à un examen microscopique de ses selles. Il s’agit d’un examen rapide, indolore. Cependant, il n’est pas certain que des œufs ou des larves soient visibles sur ces échantillons.

Aujourd’hui, avec l’avancée de la technologie, il est possible de diagnostiquer la présence de vers grâce à des tests immunologiques et génétiques avec le test ELISA par exemple. Enfin, il est parfois nécessaire de passer par une prise de sang ou une échographie.

Le traitement

Faire vermifuger son chat en amont est le meilleur des traitements. Il permet d’éviter ces problèmes qui empoisonnent sa vie et la vôtre par la même occasion. La vermifugation est recommandée dans tous les cas de figure, encore plus si vous possédez des enfants. Par ailleurs, certains vétérinaires pourront vermifuger votre chat même lorsqu’ils auront développé des vers.

Par la suite, un traitement d'antiparasitaires sera prescrit avec des comprimés à faire avaler à votre félin. Le traitement peut également dériver sur de l’anti-puces. Dans tous les cas, évitez l’automédication.

En résumé

Les vers sont de petits parasites, plus ou moins longs, qui envahissent les voies digestives, les intestins de votre chat. Certains peuvent même s’inviter dans ses poumons ou dans son cœur. La majorité d’entre eux est expulsée lors des selles, mais certains résistent, au point d’attraper toutes les forces vives de votre félin, de le rendre anémique, de provoquer un amaigrissement certain et parfois même de provoquer la mort. Seul votre vétérinaire pourra diagnostiquer avec précision la présence de vers et déterminer leur nature. Ensuite, un traitement à base de vermifuge et d’antiparasitaires sera prescrit.

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Neri dès sa naissance. En effet, le Maine Coon est une race de chat avec certaines prédispositions à développer quelques maladies et je préfère me prémunir d'un éventuel accident ou d'une maladie comme la dysplasie des hanches " (Pedro, VRP à Gap)

Si vous aimez votre chat, faites comme Pedro, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !