Un chat coincé entre les murs de 2 maisons peut remercier cette voisine attentive

Grâce à la voisine ayant été intriguée par ses miaulements, puis les pompiers venus lui porter secours, un chat pris au piège entre 2 murs s’en est sorti sain et sauf. Emmené en clinique vétérinaire, il y a été examiné et passé au lecteur de puce d’identification, ce qui a permis de retrouver sa famille.

Illustration : "Un chat coincé entre les murs de 2 maisons peut remercier cette voisine attentive"

Dans une commune de la région lyonnaise, une équipe de pompiers est intervenue pour secourir un chat qui s’était retrouvé coincé entre les murs de 2 propriétés. Un récit rapporté par Le Progrès en mars dernier.

Ce chat sauvé par les pompiers doit une fière chandelle aux soldats du feu, mais aussi à la mère de famille qui s’est rendu compte de sa détresse et a alerté les secours.

Illustration de l'article : Un chat coincé entre les murs de 2 maisons peut remercier cette voisine attentive
Photo d'illustration

La dame en question habite le quartier de Bans à Givors (69). L’après-midi du vendredi 18 mars, elle rentrait chez elle avec ses enfants qu’elle venait de ramener de l’école, quand elle a été interpellée par des miaulements. Après en avoir suivi la provenance, elle a fini par comprendre que l’animal qui les émettait était pris au piège entre 2 murs ; celui de sa maison et celui du centre commercial voisin.

Elle n’avait aucun moyen de le secourir. La seule solution était d’appeler les pompiers, ce qu’elle a fait. Peu après, 2 véhicules du centre de secours sont arrivés.

Les pompiers ont dû déployer une caméra pour localiser le chat avec précision et vérifier son état. Après avoir évalué la situation, ils ont conclu qu’il était nécessaire de démolir une petite partie du mur.

A lire aussi : Ce chat en deuil a passé plus d’un sur la tombe de sa propriétaire décédée

En état de choc, mais sain et sauf

Au bout d’une heure d’effort, ils sont ainsi parvenus à libérer le félin. L’animal a ensuite été transporté à la clinique vétérinaire la plus proche, celle de la Passerelle. Il a ainsi été identifié, ce qui a permis d’obtenir les coordonnées de son propriétaire.

En état de choc, le chat est resté en observation à la clinique vétérinaire, mais sa santé ne suscitait pas de grande inquiétude. Il s’alimentait correctement et miaulait, ce qui était bon signe. Il devrait donc s’en remettre.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil