Quelques heures après son adoption, un chat parcourt 8 km et traverse une autoroute pour retrouver son sauveur

Gagner la confiance de Max n’aura pas été simple, mais l’homme qui l’avait recueilli y est parvenu. Il pensait ensuite avoir fait le plus dur en lui trouvant un foyer, mais le chat n’avait pas l’intention de s’y éterniser.

Illustration : "Quelques heures après son adoption, un chat parcourt 8 km et traverse une autoroute pour retrouver son sauveur"

Brad Bennett habite Pulaski, à 70 kilomètres au nord de Pittsburgh en Pennsylvanie (Etats-Unis).

L’homme de 58 ans avait remarqué un chat roux qui errait près de la maison dans laquelle il travaillait. Il avait installé une caméra de surveillance par le biais de laquelle il pouvait voir ce matou aller et venir fréquemment.

Le félin errant avait ensuite disparu quelque temps, avant de refaire surface en étant attiré par de la nourriture pour chat déposée devant le domicile en question.

L’animal était tout sauf amical au départ. Il adoptait une posture hostile et sifflait chaque fois que Brad Bennett tentait de l’approcher. Le chat l’a d’ailleurs mordu et il a dû porter des gants épais pour se protéger.

Le quadrupède n’avait manifestement pas eu une vie facile. Il avait perdu ses poils sur plusieurs zones du corps et avait le visage couvert de puces. Brad Bennett s’est montré patient et a réussi à le vermifuger et à le traiter contre les parasites externes, en plus de le nourrir quotidiennement.

Illustration de l'article : Quelques heures après son adoption, un chat parcourt 8 km et traverse une autoroute pour retrouver son sauveur
The Herald

« 3 mois plus tard, il était sur mes genoux sur la balançoire », raconte le quinquagénaire, qui l’a appelé Max, à The Herald.

Il aurait bien voulu pouvoir le garder, mais il ne pouvait pas le faire car il avait déjà 2 chats et ses ressources étaient limitées. « J'ai dépensé des milliers de dollars en factures vétérinaires pour d'autres chats. Je suis au bout du rouleau », dit-il à ce sujet.

La vie à la ferme n’était visiblement pas pour lui

Il a contacté les refuges de la région, mais tous étaient saturés. Brad Bennett a toutefois trouvé une solution ; un ami lui a dit qu’une ferme de la communauté Amish locale avait besoin d’un chat, notamment pour chasser les rongeurs qui s’aventuraient sous la serre.

Brad Bennett pensait que la vie à la ferme plairait à Max, mais ce n’était manifestement pas le cas. Le lendemain de son adoption, le chat est réapparu devant chez lui. Il venait de parcourir 8 kilomètres et de traverser l’autoroute inter-Etats 376 pour revenir auprès de son bienfaiteur.

A lire aussi : La réaction de ce chat découvrant le confort d'un fauteuil après une vie d'errance fait fondre les coeurs des internautes (vidéo)

Illustration de l'article : Quelques heures après son adoption, un chat parcourt 8 km et traverse une autoroute pour retrouver son sauveur
The Herald

Celui-ci n’en revenait pas. Il a posté une nouvelle publication au sujet de Max dans l’espoir de lui trouver une famille aimante. Jill Powell, bénévole à Homeless Cat Management à Pittsburgh, a vu le message et est venue chercher le félin.

Max a été confié à une famille d’accueil, le temps qu’on lui déniche un foyer pour toujours.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil