Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Combien coûte un Chinchilla et où l’acheter ?

Adopter un chinchilla, c’est devenir responsable d’un animal pour de nombreuses années, parfois pour vingt ans. Ce rongeur fait partie de ceux qui vivent le plus longtemps. Le garder engendre donc des sacrifices financiers. Combien coûte-t-il réellement ? Quel budget doit-on mettre de côté par mois ? Où devez-vous l’acheter ? Existe-t-il des endroits plus cotés que d’autres ? Nous répondons à toutes ces questions.

Votre futur chinchilla n’est pas forcément plus gourmand qu’un autre. En fait, son budget est considéré comme classique. Du fait de sa longévité, et parfois de sa rareté, il en est devenu un animal d’exception qui sied à de nombreuses personnes. Reste que pour en obtenir un, il faut parfois se montrer patient. Surtout si vous en désirez un qui conserve tout ce qui fait le charme d’un chinchilla.

Coût à l’achat

La règle, c’est qu’il n’y en a pas. Le prix d’un chinchilla varie sensiblement. Il est possible d’en trouver à partir d’une trentaine d’euros. Méfiez-vous, car vous aurez probablement devant vous des rongeurs avec des maladies, vieux ou simplement croisé. D’ordinaire, un chinchilla se négocie autour de 100 à 200€. Certains spécimens, comme les chinchillas angoras, sont davantage vendus autour de 300€. C’est le prix plafond pour cette espèce qui représente, déjà, une belle petite somme à ses débuts.

Tout dépendra de ses mutations, de son origine et de sa morphologie. Tout comme le lieu sera vraiment déterminant. Un éleveur professionnel n’essayera jamais de vous arnaquer. Il vous vendra son chinchilla à un prix qu’il juge correct. En revanche, les animaleries ont tendance à vendre plus cher, en comparaison avec la qualité de l’animal.

Les accessoires

Les cages peuvent être achetées ou construites à la maison. Ainsi, le budget sera assez élevé puisqu’il faut acheter des planches de bois, des vis, des équerres, du grillage, du plexiglas de tout un tas de matériaux qui, mis bout à bout, feront grimper la facture à plus de 200€.

A cela, vous devrez ajouter tous les accessoires indispensables au bon développement de votre rongeur. Vous ne devez donc pas oublier le biberon, d’un coût moyen de 5 à 6€, mais aussi de 2 gamelles : une pour les granulés et une autre pour les légumes. Ainsi, le prix de la gamelle varie du simple au double (en moyenne 6-7 euros) en fonction de son matériau. Enfin, un râtelier (4-5€) permettra à votre chinchilla d’avoir du foin en permanence à côté de lui.

Le foin, justement, ajouté aux granulés et aux légumes, vous feront dépenser en moyenne 25€ par mois, sans le moindre excès et sans compter les friandises à limiter pour la santé de votre animal.

Pensez également aux jouets et au coin repos. Ainsi, une maisonnette fera grimper la facture à une vingtaine d’euros (sauf si vous décidez de la créer) tout en évitant le bois et le PVC. Vous pouvez installer un hamac (15€), un petit coussin et des tunnels pour qu’il puisse se divertir.

Votre chinchilla évoluera aussi sur une litière, de chanvre, lin ou de cellulose. Elles sont plus chères que celle en copeaux de bois, mais aussi bien meilleures pour la santé. Ainsi, vous ferez des économies sans même le savoir, car votre chinchilla aura moins de pathologies, engendrant moins de frais vétérinaires.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les frais médicaux

Sur une période de 20 ans, c’est assurément l’une des principales dépenses de votre chinchilla. Après, tout dépendra de sa fréquence à tomber malade et de la gravité des pathologies. D’ordinaire, veillez à rendre visite à un vétérinaire NAC environ une fois par an. Le coût d’une consultation classique est de l’ordre de 30€. Dans sa première année de vie, vous pourrez aussi faire castrer ou stériliser votre animal (80-150€).

Des traitements médicamenteux font vite prendre quelques dizaines d’euros à la consultation classique. Après, il existe également des opérations chirurgicales qui, elles, sont bien plus lourdes à appréhender. Pour votre chinchilla, mais aussi pour votre compte en banque.

Le lieu d’achat

Les dépenses liées à la santé pourraient être drastiquement réduites en fonction du lieu où vous vous procurez votre chinchilla. En effet, certains sont plus susceptibles de vous vendre un rongeur en mauvaise santé ou atteint, sans le savoir, de maladies génétiques.

  • Chez un éleveur professionnel

Chez lui, pas de souci (en principe). Un éleveur professionnel est le principal garant de la bonne tenue des espèces. Il ne les mélange pas et ne joue pas à faire reproduire des membres de la même famille. Aucun risque a priori de consanguinité. L’éleveur est un passionné du chinchilla et un fervent défenseur de sa cause. Ce n’est donc pas lui qui risquerait d’aller détruire la race. Vous pouvez y aller les yeux fermés, même si nous vous conseillons toujours de vérifier l’environnement dans lequel évolue votre bébé chinchilla (ou le futur encore dans le ventre de sa mère), ainsi que son rapport à l’humain.

  • Un particulier

Défense d’acheter en ligne sans avoir mis les pieds chez le particulier en question. C’est le meilleur moyen pour adopter un chinchilla en mauvaise santé. Ainsi, vous devez toujours vous méfier, même s’il n’y a pas de raison, normalement, qu’un particulier passionné par les chinchillas ne vienne vous duper. On n’est jamais trop prudent.

  • En animalerie

Ce lieu n’est pas très fréquentable concernant les animaux. Ces derniers, y compris les chinchillas, y sont souvent mal soignés. On les entasse dans des cages souvent trop petites, sans faire de distinction entre les mâles et les femelles. Il n’est pas rare d’avoir des portées consanguines ou alors des bébés atteints de tares génétiques et de maladies héréditaires. Il s’agit d’un endroit à éviter autant que possible.

A lire aussi : "Préparer l'arrivée du chinchilla à la maison"

  • En refuge

Votre chinchilla a peut-être été abandonné par ses anciens propriétaires qui ne pouvaient plus s’en occuper pour de multiples raisons. Peut-être a-t-il été recueilli après avoir été maltraité… Dans tous les cas, les bénévoles font un travail remarquable pour remettre d’aplomb ces animaux blessés, physiquement et psychiquement. Des rongeurs qui reprennent goût à la vie et qui n’attendent qu’une chose : retrouver une famille. Voici l’occasion de faire un beau geste.

En résumé

Le chinchilla est un rongeur d’un certain coût. Déjà à l’achat, où il faudra compter plus d’une centaine d’euros, mais aussi mensuel, où là aussi, comptez une petite centaine d’euros. Le chiffre peut vite grimper en fonction des soucis médicaux. Les chances d’une santé plus robuste de votre futur protégé sont bien meilleures en passant par un éleveur professionnel, au détriment d’animaleries guère scrupuleuses sur le suivi de leurs animaux…

A propos de l'auteur :

1 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !