Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les soins vétérinaires chez le chinchilla

On le présente comme un sujet sensible et fragile. Votre chinchilla n’a pourtant aucune raison de tomber malade s’il évolue dans un environnement stable et satisfaisant. Des soins vétérinaires doivent cependant être apportés quotidiennement. Des soins de base (dents, oreilles, yeux, poils) aux soins plus délicats et plus rares, uniquement pratiqués par votre vétérinaire.

Le choix du vétérinaire (spécialiste NAC)

Le choix de votre vétérinaire est d’une importance considérable. C’est lui qui sera chargé de suivre attentivement l’évolution de votre animal de compagnie. Vous devrez avoir toute confiance en lui, et le feeling devra bien passer avec votre chinchilla, son patient.

Ainsi, lors d’une première visite, vous devez vérifier que le professionnel de santé est calme, doux et qu’il fait preuve d’une belle dextérité. Il doit vous poser des questions sur le mode de vie de votre animal. Il doit répondre à toutes vos interrogations. Qui plus est, il devra vous montrer les gestes à reproduire à votre domicile pour les soins courants (voir ci-dessous).

Nous vous conseillons d’opter pour un vétérinaire NAC. Ce dernier est diplômé par l'European College of Zoological Medicine suite à une formation UNISVET reconnue. Il n’aura ainsi pas seulement fait quelques heures sur les NAC dans son cursus généraliste. Au contraire, il s’agira d’un vrai spécialiste qui pourrait faire gagner un temps précieux à votre rongeur dans le cas d’une urgence. Sa compréhension du chinchilla est un atout non-négligeable. Elle lui permettra un diagnostic plus précis et la mise en place d’un traitement adapté.

La préparation de la visite chez le vétérinaire

Amener un chinchilla en dehors de sa zone de confort est toujours délicat. Cet animal est craintif et peut vite stresser. Le stress n’est pas son meilleur allié. Il peut déclencher des pathologies. Il est néfaste. Ainsi, avant toute sortie en dehors de votre domicile, vous devez tenter de calmer votre rongeur en lui offrant une friandise, en le câlinant pour le rassurer.

Puis, vous le placerez en amont dans son sac de transport, avec les principaux accessoires afin qu’il se sente comme chez lui. Il ne doit pas voir le vétérinaire comme un ennemi.

Les soins courants

Votre vétérinaire vous montrera les premiers soins à faire à votre chinchilla. Ils sont réalisables à votre domicile car plutôt simples. Dans un premier temps, vous devrez observer attentivement les yeux, les dents et les oreilles de votre rongeur. Si vous avez en face de vous un chinchilla présentant des yeux qui coulent, ce n’est pas normal. Vous devez consulter en urgence votre vétérinaire.

Pour rappel, le chinchilla est un animal assez fragile, même s’il n’y a pas de raison qu’il tombe malade plus que la moyenne. Ensuite, observez bien son poil. Il doit rester propre, brillant et beau. Il est le reflet de son état général. Un poil souillé peut être le signe d’une maladie sous-jacente, mais aussi de la présence de parasites comme des poux, des puces ou bien encore de la teigne.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les examens complémentaires

Vous serez peut-être amené à consulter en urgence votre vétérinaire, ou du moins dans le cadre d’une suspicion de maladie. Elles peuvent être multiples et le professionnel de santé sera là pour les soigner au mieux. Ainsi, votre chinchilla peut avoir des problèmes aux dents, comme une malocclusion. Si vous possédez une femelle, elle peut connaître une infection urinaire et un traitement adapté sera mis en place.

Par ailleurs, votre chinchilla peut être amené à faire du fur chewing. C’est-à-dire à mâcher les poils d’un congénère, ou les siens. Cela peut être assez grave puisque les poils peuvent par la suite rester bloqués dans son estomac. Votre vétérinaire déterminera d’où vient cette pathologie d’ordre comportemental.

Enfin, il saura quoi faire devant une constipation ou une diarrhée. Cette dernière peut devenir fatale en très peu de temps.

Des examens complémentaires peuvent être déterminants dans le cas de maladies plus graves comme une suspicion de tumeur, devant un abcès. Ainsi, des analyses de sang, des radiographies et scanner peuvent être prescrits. Enfin, il est possible qu’une intervention chirurgicale ait lieu pour sauver, en dernier recours, votre animal.

Les visites de contrôle

Il est conseillé de faire suivre votre chinchilla par votre vétérinaire tous les ans. Une visite de contrôle annuelle qui permet de vérifier le bon état général de votre rongeur. A cette occasion, le professionnel de santé l’examinera attentivement. Il regardera ses selles et effectuera même un examen microscopique à la recherche d’éventuels parasites internes. De plus, les soins courants (voir ci-dessus) seront faits avec la plus grande délicatesse possible. Le nettoyage des dents notamment.

Le vétérinaire vous posera des questions sur le quotidien de votre animal, sur son alimentation afin de percevoir des possibles carences ou, à l’inverse, pour un surpoids.

A lire aussi : "Soins et hygiène à apporter à votre chinchilla"

Le coût

Tout dépendra du type de soins prodigués. Une simple consultation tourne généralement autour de 30 à 50€. Cela dépend aussi de votre vétérinaire et de la structure qui vous accueille. A noter qu’un traitement est toujours coûteux. Vous devrez signer un gros chèque en cas d’intervention chirurgicale. Acte délicat et risqué pour le vétérinaire. Si vous souhaitez faire stériliser et castrer votre animal, il vous en coûtera également une centaine d’euros dans les 2 cas.

En résumé

Votre chinchilla n’a besoin d’aucune vaccination. Ainsi, la première visite se limite en la découverte de votre vétérinaire, mais aussi, si vous le souhaitez, en une castration (ou stérilisation) de votre rongeur. Par la suite, les soins de base pourront lui être prodigués depuis votre domicile. Il est fortement conseillé de rendre visite au moins une fois par an au professionnel de santé qui fera un check-up complet de votre animal.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !