Les friandises pour chinchilla

Illustration : "Les friandises pour chinchilla"

Il est normal de combler les êtres qui nous sont chers avec diverses petites attentions. Cela passe notamment par la gamelle. Offrir des friandises à son chinchilla pour lui faire plaisir est possible, mais il convient de suivre quelques règles strictes pour assurer son bien-être et sa santé. Si vous vous demandez quels sont les aliments à choisir ou à fuir, vous êtes au bon endroit !

Quelles friandises peuvent être données ?

Le foin, agrémenté de granulés spécifiques, constitue la base de l'alimentation de votre rongeur. Mais il peut se laisser tenter occasionnellement par une petite gâterie alléchante.

Ainsi, feuilles et fleurs séchées essentiellement combleront de bonheur votre chinchilla adoré :

  • boutons et pétales de rose ;
  • baies d'églantier ;
  • fleurs de cactus, de souci, de camomille (romaine) et d'hibiscus (sabdariffa) ;
  • caroube ;
  • fenouil ;
  • plantain ;
  • chardon-Marie ;
  • feuilles d'ortie, de pissenlit, de tilleul, de noisetier, de cassis, de framboisier, de mûrier, de fraisier, de cassis, de menthe poivrée et de mauve.

Si vous ne les achetez pas, vous pouvez les préparer vous-même. Pour cela, rien de plus simple ! Mouillez ces aliments à l'eau tiède pendant quelques minutes, puis laissez-les sécher pendant un à 2 jours. Vérifiez que ces friandises naturelles sont bien sèches avant de les livrer à votre fin gourmet. Une fois prêtes, leur goût suave régalera à coup sûr ses papilles !

En plus de lui procurer un plaisir gustatif, certains végétaux sont connus pour leurs bienfaits. Ils contribuent, par exemple, à un bon transit. Ils peuvent avoir, de surcroît, des actions toniques, diurétiques et immunostimulantes. Les friandises ont plus d'un atout dans leurs feuilles !

Quelles friandises sont à proscrire ?

Bien que votre charmante boule de poils raffole des petites douceurs, elle ne peut pas ingérer tout et n'importe quoi. Des produits trop riches, trop sucrés et trop gras ne sont pas recommandés. Pléthore de friandises, dont les légumes et les fruits frais, risquent de perturber son système digestif particulièrement sensible.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les fruits secs et oléagineux, tels que les noix, les amandes ou encore les noisettes, ne sont pas inscrits au menu du jour. De même, persil, baies de gui et graines de tournesol peuvent se révéler être toxiques, ainsi que mauvais pour son foie. En outre, un chinchilla ne mange ni gland ni marron, véritables ambroisies pour un écureuil en revanche.

La nourriture destinée à nous autres humains, comme les gâteaux, le chocolat et autres mignardises sont à bannir impérativement.

Enfin, en tant que propriétaire, vous devez resté attentif à sa consommation de végétaux. Pour le garder en bonne santé, éloignez votre compagnon des plantes toxiques ou imbibées de pesticides et autres produits chimiques, voire contaminées par les gaz d'échappement. Bord de route, centre ville : les endroits où les passages défilent étant pollués, n'y ramassez aucune plante.

A lire aussi : Les aliments dangereux pour le chinchilla

Quand proposer des friandises ?

Le chinchilla est sujet au diabète et sa flore intestinale est fragile. Une nourriture inadaptée engendre des problèmes de santé, notamment des diarrhées, et même, dans certains cas, un décès prématuré.

Les proportions ainsi que les fréquences d'alimentation sont tout aussi fondamentales que le choix des friandises. Ces dernières ne doivent en aucun cas remplacer son régime alimentaire de base. Vous pouvez en distribuer avec parcimonie, 3 fois par semaine au maximum. Une cuillère à café suffit amplement.

0 partage

1 commentaire