Quelles sont les allergies alimentaires du chien ?

Illustration : "Quelles sont les allergies alimentaires du chien ?"

Certaines substances contenues dans des aliments provoquent, lorsqu'elles sont absorbées par le chien, une réponse immunitaire importante. Ce sont les allergies alimentaires.

Nos amis les chiens peuvent connaître, eux aussi, des allergies alimentaires. Elles peuvent entraîner des troubles cutanés ou digestifs, et peuvent être compliquées à gérer au quotidien. Comment se manifestent-elles ? Est-ce fréquent ? Et surtout, est-ce qu’on peut aider le chien à en guérir ? Nos réponses.

Qu’est ce qu’une allergie alimentaire ?

Le terme « allergie » correspond à une réaction exagérée du système immunitaire en réponse à la présentation d’un allergène (agent extérieur à l’organisme). Les défenses de l’organisme s’affolent pour combattre cet agent étranger. Ce terme est parfois utilisé à tort pour parler d’intolérance.

Les 2 termes correspondent à 2 situations complètement différentes : l’allergie met en jeu le système immunitaire (obligatoirement), l’intolérance quant à elle est plutôt une incapacité à digérer un aliment à un moment donné.

L’allergie alimentaire peut apparaître à n’importe quel âge, avec n’importe quel aliment et parfois disparaître comme elle est apparue. L’allergie ne peut se déclencher que si l’aliment a déjà été au minimum présenté une fois, elle ne se déclenche jamais au premier contact.

Quels sont les symptômes d’une allergie alimentaire ?

Vote chien, si il est concerné par cette maladie, pourra présenter 2 grands types de symptômes : cutanés ou digestifs.

Les manifestations cutanées s’expriment sous la forme de démangeaisons laissant apparaître des papules, des zones érythémateuses (plaques rouges). Le prurit peut être très marqué et entraînera dans un second temps des lésions de grattage ou de léchage : plaie, coloration des poils, surinfection bactérienne…

Les troubles digestifs sont généralement localisés dans le bas de l’appareil digestif, après l’estomac. On retrouve la présence de diarrhées, flatulences, douleurs abdominales mais parfois aussi des vomissements.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Le diagnostic

En cas de troubles cutanés ou digestifs récidivants, le vétérinaire pourra suspecter une allergie alimentaire. Toutefois, il se sera assuré au préalable que les autres causes d’allergies à répercussion cutanée (allergies aux puces, allergies de contact…) soit négatives ; et que les troubles digestifs chroniques ne soient pas à l’origines des diarrhées.

Dans un premier temps, il s’agira de mettre en place un régime d’éviction. Le but est de nourrir le chien avec des aliments qu’il n’a jamais connus auparavant : œuf, gibier, poisson par exemple, pour les protéines, et tapioca ou pommes de terre pour les glucides. Réaliser une ration alimentaire ménagère pour un animal allergique est extrêmement compliqué (risque de contamination par des allergènes lors de la préparation). Il faudra donc opter pour un aliment industriel élaboré dans les règles.

Le régime d’éviction devra être suivi strictement pendant 2 mois minimum avant de tirer des conclusions ; pendant ces 8 semaines, il ne faudra en aucun cas s’éloigner du régime prescrit : pas de friandises, de restes de table

Si l’état général de votre chien s’améliore ; soit il faudra rester avec un aliment hypoallergénique à vie, soit on réintroduit au fur et à mesure des aliments connus pour observer les manifestations. C’est la 2e étape : le test de provocation.

Comment traiter l’allergie alimentaire ?

Lorsque le chien est en crise, le vétérinaire commencera par le soulager en prescrivant des substances antihistaminiques ou anti inflammatoires, ou des traitements anti diarrhéiques ; tout dépendra, bien sûr, des symptômes que présentera votre chien... Parfois, l’utilisation de shampoing sera recommandée pour apaiser et hydrater la peau.

A lire aussi : Les flatulences chez le chien

Pour l’allergie en elle-même, il sera envisagé soit un régime alimentaire à base d’un aliment hypoallergénique composé soit de protéines hydrolysées (de très petite taille) limitant les réactions immunitaires, soit de protéines et glucides inconnus de votre chien : viande de canard et farine de tapioca par exemple. Ce régime alimentaire devra être suivi à la lettre, et pour que ce traitement soit une réussite, impliquez toute la famille (enfants…).

Il est important de garder en mémoire que votre chien n’est pas né allergique, il l’est devenu ; et que cet état peut être passager ou durer. L’allergie nécessite une prise en charge et un suivi spécifiques : antiparasitaires régulièrement, alimentation spécifique… Demandez conseil à votre vétérinaire, il vous aidera à gérer votre animal au quotidien.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation