Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La dilatation-torsion de l'estomac chez le chien

Parmi les urgences vitales qu’il est bon de connaître pour protéger au mieux son chien, la dilatation-torsion de l’estomac en est une, c’est un peu la « bête noire » du vétérinaire tant elle est soudaine et grave. De cette urgence, les traditionnels conseils portent sur une meilleure répartition des aliments en 2 voire 3 repas par jour pour tous les chiens, avec une réduction des volumes alimentaires pour des gamelles moins copieuses et proposées à différents moments de la journée. Mais l’hygiène de vie alimentaire ne suffira pas toujours, des prédispositions génétiques et héréditaires sont hélas souvent évoquées pour certaines lignées de chiens, certaines races, à l’origine de la transmission de facteurs de risques d’un tel syndrome.

Plus d’un Dogue Allemand sur 3 y est sensible

Même rare, elle n’en reste pas moins très grave et associée à des races dites géantes telles que le Dogue Allemand, le Montagne des Pyrénées, le Matin de Naples ou de grandes races dont celles à thorax profond comme le Berger Allemand, le Setter Irlandais, le Setter Gordon, le Braque de Weimar, le Dobermann, le Rottweiler, le Boxer... Le Labrador et ses croisements sont plutôt épargnés, mais leur comportement alimentaire de boulimique les expose parfois aux mêmes facteurs de risques qui méritent une certaine vigilance.

Une surveillance accrue après l’âge de 3 ans est nécessaire pour les races à risques, les chiens qui ont eu un précédent épisode de dilatation ou un traumatisme abdominal, ceux qui sont issus d’une lignée familiale connue pour y être sensible. Tout facteur de stress, changement de lieu de vie ou état d’anxiété permanente ont un impact sur le confort digestif du chien…l’apport de probiotiques peut aider dans ces périodes difficiles.

Le chien est doté d’un estomac extensible et mobile

À la différence de son ami le chat, le chien a un estomac extensible à souhait, situé sous le diaphragme du côté gauche du thorax, au volume très variable, permettant au chien d’ingérer de très gros repas en une seule prise (de 0,5 L chez les petits chiens à 7 L après un repas pour les grandes races de chiens). C’est lors d’une forte activité digestive pendant les 2 heures qui suivent le repas, trop intense et trop rapide, que l’estomac est amené à se distendre, se contracter voir se tordre s’il n’est pas assez bien maintenu ou fixé.

Chez le chien, les aliments ne sont pas mâchés, mais uniquement croqués et déchirés puis avalés goulument, la salive n’ayant aucune action préalable à la digestion chez le chien. Un repas avalé très vite avec beaucoup d’air et beaucoup d’eau en simultané, un effort physique démesuré, intense et inhabituel juste après, semblent être des facteurs propices au déclenchement d’une dilatation de l’estomac.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Pourtant, certains scientifiques continuent à étudier le rôle et l’impact d’autres paramètres, comme celui de l’alimentation, de sa qualité (plus digeste), de son mode de distribution en évitant de surélever trop la gamelle pour limiter la prise d’air pendant le repas, ou encore celui de la texture des aliments en les mixant pour obtenir un pâté souple qui faciliterait ainsi son ingestion…

La dilatation soudaine apparaît souvent en fin de journée

La dilatation soudaine de l’estomac provoque de très fortes douleurs abdominales, une distension de l’abdomen est visible de l’extérieur tel un « ballon plein de gaz ». La pression interne exercée par l’estomac dilaté sur les autres organes et sur les vaisseaux sanguins diminue l’irrigation de tout le corps, mais aussi le cœur du chien.

A ce stade de la dilatation simple, en consultant très rapidement votre vétérinaire, un traitement médical est alors possible pour « dégonfler » l’estomac par sondage. Une réanimation est toutefois indispensable pour réduire les éventuelles complications de choc liées à la compression des vaisseaux dans le corps.

Il est possible d’envisager de fixer l’estomac à la paroi abdominale ou au thorax chirurgicalement (gastropexie), limitant ainsi les complications de torsion qui peuvent être fatales ; une mesure proposée parfois par votre vétérinaire s’il perçoit certains facteurs de risques entre race et mode de vie.

La complication majeure de la dilatation : la torsion à 180°

Si votre chien présente :

A lire aussi : "Pourquoi mon chien vomit ?"

  • un ventre gonflé et dur,
  • tente de vomir, mais sans succès
  • salive et mousse à l’excès
  • respire difficilement
  • devient nerveux et s’allonge sur un de ses flancs, sans bouger tel un malaise
  • un cœur qui bat la chamade
  • un changement de couleur de ses gencives, ses babines…

Ses heures sont alors comptées. En effet, l’estomac mobile, se contracte et sa laxité lui permet de se retourner violemment, emmenant avec lui d’autres tissus dont les artères qui irriguent la rate et le foie. La torsion est associée à un niveau de douleur insoutenable, une baisse de tension qui induit un état de choc en très peu de temps.

Contactez au plus vite une structure vétérinaire qui peut prendre en charge cette urgence… la rapidité est un facteur clé pour préserver les chances de survie de votre chien. Une bonne description des signes évocateurs au téléphone facilite le diagnostic et aide l’équipe soignante à se préparer pour accueillir votre chien tel un SAMU. Le pronostic vital étant engagé, la rapidité d’intervention (moins de 5h après les premiers signes) et la qualité de la prise en charge peuvent diminuer le risque de mortalité de 45 à 10%.

A propos de l'auteur :

0 partage

3 commentaires