Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Alimentation
  4. Les troubles alimentaires du chien
  5. Les allergies alimentaires du chien

Les allergies alimentaires du chien

Chez les chiens, un cas d’allergie sur 10 est lié à une réaction immunitaire provoquée par un aliment. Les allergies alimentaires ne sont pas toujours simples à cerner, mais il est tout à fait possible d’améliorer le quotidien des chiens qui en souffrent.

Allergie alimentaire et intolérance sont 2 choses distinctes. L’intolérance alimentaire correspond à la difficulté pour l’organisme du chien à digérer un aliment donné, comme le lactose contenu dans le lait de vache, tandis que l’allergie relève d’une réaction immunitaire provoquée par le contact du système digestif avec une substance alimentaire allergène.

L’allergie alimentaire du chien n’est associée à aucune prédisposition de race. Elle peut survenir à tout âge, chez les animaux mâles comme chez les femelles. De plus, elle est souvent difficile à identifier. Quelles sont les principales causes de l’allergie alimentaire du chien ? Quelles en sont les manifestations les plus courantes et comment peut-on la soigner ?

Les principales causes de l’allergie alimentaire

Certains aliments que nous, humains, pouvons généralement consommer sans aucun problème sont susceptibles de produire des allergies chez les chiens. Le soja, les oignons, le maïs, les betteraves ou encore la rhubarbe en font partie. Le système digestif de nos amis à 4 pattes n’est pas capable d’assimiler ces aliments. Ces derniers contiennent des allergènes qui, en entrant en contact avec les cellules tapissant la surface des intestins, donnent lieu à des réactions immunitaires.

C’est également le cas de certaines substances pouvant être présentes dans les produits laitiers, la viande de bœuf, les céréales et les œufs.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien vomit ?"

Les symptômes courants de l’allergie alimentaire

De manière générale, les chiens qui souffrent d’allergies alimentaires sont pris de prurits : ils ressentent de fortes et récurrentes démangeaisons. Ils peuvent aussi se mettre à se lécher de façon excessive et à présenter des signes d’alopécie (pertes de poils). Rougeurs et autres formes de lésions apparaissent souvent sur diverses zones de peau.

Dans certains cas, les allergies alimentaires peuvent déboucher sur des troubles digestifs tels que les vomissements et les diarrhées, des problèmes respiratoires ou nerveux, voire même des otites répétitives.

Le régime d’éviction pour trouver l’aliment coupable

Il est souvent compliqué d’identifier l’aliment incriminé. La démarche conduite par le vétérinaire est plutôt longue et laborieuse, mais elle est nécessaire pour trouver une solution efficace au problème d’allergie dont souffre le chien.

Il s’agit tout d’abord de bien étudier le régime alimentaire habituel de l’animal, avant d’établir un régime dit « d’éviction ». Celui-ci consiste à donner à manger au chien des aliments qu’il n’avait jamais consommés jusque là et d’observer les réactions de son organisme. Ce régime dure généralement 8 semaines, mais il se peut que sa durée soit plus étendue. Ensuite, les aliments pouvant potentiellement contenir des allergènes sont réintroduits graduellement, dans le but de constater d’éventuels symptômes et d’identifier avec précision l’aliment incriminé.

A plus court terme, le vétérinaire peut prescrire des corticoïdes, des antihistaminiques ou des antibiotiques pour réduire les manifestations liées aux réactions allergiques.

1 partage

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Jean, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !